L’Organisation pour la Promotion de la Santé, Sécurité, Environnement au Travail et dans la Communauté (SSE Guinée), en partenariat avec Vivo Energy Guinée, a organisé une journée de sensibilisation sur la sécurité routière. C’est le siège de la Fédération Syndicale Professionnelle Nationale des Transports Mécaniques et Générales de la commune de Matam qui a servi de cadre à cette activité. Fortement mobilisés, les chauffeurs ont été outillés sur les attitudes à adopter pour réduire les accidents de la circulation, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était sur les lieux.

C’est suite à la récurrence des accidents de la circulation ces derniers temps que l’ONG SSE Guinée a monté un projet soutenu par Vivo Energy Guinée pour sensibiliser les professionnels du transport routier guinéen. Cette première étape de la sensibilisation a eu lieu dans la commune de Matam.

Le responsable de la formation et la communication de SSE Guinée, Mamadou Saliou Diallo, a expliqué les raisons du choix porté sur la commune de Matam pour cette première étape. Il a, ensuite énuméré les thèmes développés. « Nous avons ciblé des structures où les gens peuvent être plus fréquents, plus nombreux comme les gares routières. Nous sommes à la gare routière de Matam et dans deux jours nous seront à la gare routière de Bambéto. Nous estimons que ce sont des points de départ les plus fréquents et où il y’a beaucoup de lignes de départ pour l’intérieur du pays. On a parlé des thématiques comme la drogue et la conduite, le port de la ceinture de sécurité, la distance de sécurité, l’alcool et la conduite », a dit Mamadou Saliou Diallo.

Le responsable de la Santé et Sécurité à Vivo Energy Guinée, Mombeya Diallo, est de son coté revenu sur les raisons qui ont poussé son entreprise à financer ce projet. «Vous savez, chez nous à Vivo Energy Guinée, la santé, la sécurité et la protection de l’environnement sont des priorités. Voilà la raison pour laquelle nous sommes là aujourd’hui en partenariat avec SSE Guinée pour la sensibilisation sur la sécurité routière. Nous avons conseillé aux chauffeurs de bien se comporter dans la circulation, de respecter les règles de conduite, de gérer la fatigue et de porter la ceinture de sécurité. Ce sont ces quelques règles que nous avons échangé avec les chauffeurs pour contribuer à la réduction des incidents le long de toutes les routes », soutient monsieur Diallo.

Moussa Traoré, participant à la séance, dit avoir bien compris les enseignements reçus. « Aujourd’hui quand même, j’ai pu tirer les leçons pour m’informer sur la circulation routière. J’ai compris qu’on ne peut pas conduire la voiture sans porter la ceinture de sécurité », confie-t-il.

La gare routière de Bambéto sera la prochaine étape de cette sensibilisation sur la sécurité routière.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin