La journée ville morte, appelée par l’opposition républicaine ce lundi, 26 février 2018, entraîne un ralentissement des activités sur la route Le Prince. A Koloma, situé entre Cosa et Bambéto, la circulation est moins dense, elle est inexistante entre Bambéto et Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

L’opposition républicaine conteste ce qu’elle qualifie de holdup électoral après la publication des résultats des élections locales du 04 février 2018. Pour marquer son mécontentement, les opposants au régime Alpha Condé entame une série de manifestations. La journée ville de ce lundi s’inscrit dans cette dynamique. Sur la route Le Prince, ce n’est pas l’engouement habituel. Quelques véhicules et beaucoup de motards circulent entre Bambéto et Cosa. Mais, boutiques et magasins sont fermés.

Au marché de Koloma, les vendeuses de produits divers sont déjà là. De nombreux piétons pressent le pas. A Bambéto, beaucoup de citoyens sont amassés le long de la route alors qu’il y a moins de véhicules. 5 pickup de la gendarmerie et 2 de la police sont stationnés au carrefour et veillent aux grains.

Si l’axe Bambéto-Cosa est relativement normal, ce n’est pas le cas entre Bambéto et Hamdallaye. Aucun véhicule ne dépasse le carrefour pour s’aventurer vers Hamdallaye. Le tronçon Kipé-Bambéto-Aéroport est relativement normal.

Alpha Mamadou Diallo depuis Bambéto pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin