Elhadj Djériba Diaby a effectué une journée de sensibilisation sur le maintien de la paix et de l’unité nationale, ce samedi 29 septembre 2018 à Kindia. Cette activité organisée par sa fondation, a conduit l’ambassadeur de la paix chez l’imam central, puis chez le maire élu de la ville.

Il est allé passer le même message aux deux personnalités, aujourd’hui incontournables pour la paix et l’unité à Kindia, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

« Quand ça va à Kindia, c’est tout le pays qui bouge ! Et, si Kindia ne bouge pas, c’est toute la Guinée qui tombe malade. Donc, il faudra tout faire pour prévenir. On sait qu’il y a un petit problème à Kindia, c’est la raison pour laquelle la fondation Elhadj Djériba Diaby pour la paix et l’assistance sociale est là. On a passé un message de paix, d’unité et de dialogue parce que nous sommes tous des fils de Guinée. Il ne faut pas qu’on accepte la division entre nous à cause de la politique », a déclaré Elhadj Djériba Diaby au terme de sa mission à Kindia.

La fondation de l’ambassadeur de la paix a initié cette activité suite à la récente brouille entre le nouveau maire de Kindia, Abdoulaye Bah, et l’imam centrale de la ville, Elhadj Mamoudou Camara, suite à des propos à caractère ethnocentriste tenus par le leader religieux. Elhadj Diaby et sa délégation se sont rendus d’abord au siège du mouvement Kania Lanyi, situé dans le quartier Tafory Almamya où il a rencontré des imams, des chefs de quartiers, des sages et des jeunes de la ville.

Et, le message de sensibilisation de l’ambassadeur de la paix a été salué par Elhadj Mamoudou Camara. « Je suis très content. En tant que fils issu d’une grande famille d’érudits, je suis réconforté à plus d’un titre. Nous souhaitons la bienvenue à la mission chez nous pour parler de la paix et de l’unité nationale. Et, nous disons que nous sommes engagés pour cela », a rassuré l’inspecteur régional des affaires religieuses.

Ensuite, la délégation conduite par Elhadj Djériba Diaby s’est rendue chez le nouveau maire de Kindia, dans le quartier Wondima, pour passer le même message. Une visite qui réjouit aussi Abdoulaye Bah. « Nous avons un sentiment d’extrême satisfaction aujourd’hui de recevoir notre frère aîné, Elhadj Djériba Diaby. Le président Cellou m’a appelé il y a une semaine, il m’a informé qu’Elhadj voulait passer à Kindia pour que nous puissions échanger sur l’unité nationale. Bien évidemment, nous sommes guinéens convaincus que ce pays est fondé sur cette unité nationale. Et, la paix qui est un concept politique, nous sommes épris de cette volonté d’œuvrer pour que Kindia soit en paix. Pour nous, c’est une joie immense de le recevoir ici et échanger avec lui. L’écouter et livrer également nos sentiments par rapport à cette paix qui est chère en Guinée et qui lui est chère. La paix n’est pas un vain mot, mais c’est un comportement régi par les lois nationales d’un Etat. Nous sommes démocrates, républicains, guinéens, croyants, et nous avons le sentiment humain d’œuvrer pour le maintien de la paix à Kindia et en Guinée. Et pour cela, nous estimons qu’il faut interdire ce qui est interdit, louer et vanter ce qui est permis », a dit l’autorité communale.

L’ambassadeur de la paix quitte donc la ville de Kindia avec l’espoir que son passé est tombé dans des bonnes.

De Kindia, Amadou Bailo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin