Le CNRD refuse les injonctions de la CEDEAO : « pas de CNT en Guinée cette année »

« Le CNRD informe l’opinion nationale et internationale que la célérité de la mise en place du CNT est tributaire de la promptitude de toutes les parties prenantes dans la désignation de leur représentant conformément au quota alloué par la charte », indique la junte militaire guinéenne dans un communiqué publié ce lundi, 13 décembre 2021.

Dans cette sortie, le CNRD attribue aux structures chargées de désigner des représentants au CNT la responsabilité du retard, en précisant que l’organe législatif ne sera pas installé avant le début de l’année prochaine. « À date, le CNRD constate que la plupart des entités designatrices ne s’est pas conformée à ses conditions. A titre d’illustration, pour 81 places de conseiller, le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation a enregistré 706 candidatures. Les négociations nécessaires pour le rapprochement des différentes positions et les délais de dépouillement ne permettent pas au CNRD de tenir un quelconque engagement par rapport à la mise en place du CNT avant la fin de l’année 2021 »

Le Comité national du rassemblement et du Développement a noté le contenu du communiqué du 60e sommet des chefs d’États et de gouvernement de la CEDEAO tenu à Abuja le 12 décembre 2021 dans ses dispositions relatives à la mise en place du Conseil National de la Transition avant le 31 décembre 2021.

Le CNRD rappelle qu’en tant qu’organe central de définition et d’orientation stratégique de la transition (art 37 de la charte) demeure à ce titre le seul responsable de la mise en place des organes de la transition.

Le CNRD informe l’opinion nationale et internationale que la célérité de la mise en place du CNT est tributaire de la promptitude de toutes les parties prenantes dans la désignation de leur représentant conformément au quota alloué (article 60) par la charte. A date, le CNRD constate que la plupart des entités designatrices ne s’est pas conformée à ses conditions. A titre d’illustration, pour 81 places de conseiller, le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation a enregistré 706 candidatures. Les négociations nécessaires pour le rapprochement des différentes positions et les délais de dépouillement ne permettent pas au CNRD de tenir un quelconque engagement par rapport à la mise en place du CNT avant la fin de l’année 2021.

Le CNRD compte sur le patriotisme, la responsabilité des acteurs nationaux, le sens du dialogue et l’accompagnement de la communauté internationale. Le CNRD et son président se félicitent de la volonté exprimée lors de la conférence des chefs d’États et de gouvernement de la CEDEAO d’accompagner la Guinée en vue d’une transition réussie et apaisée.

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS