Présidence du RPG arc-en-ciel : « Alpha Condé a choisi un seul et c’est Kassory », persiste Hadja Nantou Cherif

En séjour à Kankan depuis le weekend dernier, Hadja Nantou Chérif a accordé une interview au correspondant de Guineematin.com dans la capitale de la région de la Haute Guinée. À cette occasion, cette amie de lutte politique d’Alpha Condé (ancien chef de l’Etat guinéen) s’est exprimée sur plusieurs sujets en lien avec l’actualité qui prévaut au sein du parti jaune (RPG arc-en-ciel) dont elle est membre fondatrice. La coordinatrice nationale du RPG arc-en-ciel a notamment parlé de la brouille autour de la désignation de Kassory Fofana pour diriger le conseil exécutif provisoire, mais aussi sur la chute du régime d’Alpha Condé, le 05 septembre dernier.

Décryptage !

Guineematin.com : Quelles sont les raisons de votre séjour dans le Nabaya en cette période où le RPG arc-en-ciel dont vous êtes la coordinatrice nationale est en proie à des remous depuis la désignation de Kassory Fofana pour diriger le conseil exécutif provisoire ?

Hadja Nantou Chérif : je suis venue à Nabaya parce que d’abord c’est chez moi ! Ensuite, je suis venue me rendre compte quel est le sentiment des militants du RPG d’ici sur la nomination de Dr Kassory Fofana à la tête du bureau exécutif du RPG. Parce qu’il y a eu beaucoup d’interprétations qu’on a entendu par-ci par-là, que le président Alpha Condé a choisi Damaro Camara, ensuite Kassory Fofana, ce n’est pas juste. Il (Alpha Condé) a choisi un seul et c’est Kassory. Et, je vous informe que Kassory n’a rien demandé, ce n’est pas lui qui a demandé à être président de cette structure (le RPG arc-en-ciel). Le président nous a donné son nom et on a validé ; ensuite, on a fait une réunion extraordinaire du bureau politique national et du comité central du parti. Ce sont les deux instances qui décident. On a expliqué ce jour-là, parce qu’il y avait beaucoup de rumeurs, on a décidé d’en parler pour que les rumeurs cessent. On a appris qu’il y a des personnes qui voulaient être président, mais elles ne se sont jamais exprimées. Donc, il n’y avait pas de candidature. C’est un conseil du bureau exécutif provisoire qui est mis en place et le mot provisoire, beaucoup de gens l’oublient. Donc, ce jour, quand j’ai fini d’expliquer, tout le monde s’est levé pour acclamer. Ils ont dit que ce qu’on a dit c’est la vérité et c’est ce qu’il faut actuellement. Ils ont acclamé cette nouvelle parce que toute personne qui réfléchit comprendrait à l’heure actuelle qu’il ne faut pas choisir un candidat de la Haute Guinée. Moi, je n’ai pas peur de dire la vérité et je le pense sincèrement. Depuis 1958, Doumbouya est le quatrième président malinké, il faut penser aux autres et surtout en ce moment. Donc, c’est comme ça qu’on a favorablement accueilli la nomination de Dr Kassory Fofana. Je sais que Kassory est capable. Il connait l’administration guinéenne. Il a des qualités humaines exceptionnelles. Et, ça c’est très important en politique parce que le social compte énormément. Vous savez, l’unanimité n’est pas possible, dans tous les cas, certains militants diront qu’ils ne sont pas d’accord. C’est leur droit et on doit aller vers eux et leur expliquer le pourquoi pour qu’ils y adhèrent. À la limite, ce n’est pas grave et ça montre que le RPG vit encore.

Guineematin.com : Comment avez-vous trouvé Kankan où des responsables locaux du RPG arc-en-ciel ont quand-même élevé le ton pour dénoncer la démarche qui a conduit à la désignation de Kassory Fofana à la tête du conseil exécutif provisoire du parti ?

Hadja Nantou Chérif : j’ai rencontré les gens section par section, mouvement de soutien, comité de base, bref tout le monde. Et, pour clôturer, nous avons appelé toutes les sous sections de la région de Kankan, elles étaient toutes là, on a mangé ensemble après la réunion au siège. J’ai expliqué comment le nom de Kassory est venu, ils ont dit qu’ils ne savaient pas, parce qu’il y avait beaucoup de rumeurs. On a interprété ça de mille manières, mais que si c’est le président qui a indiqué le nom de Kassory, qu’ils sont derrière ça, qu’ils sont derrière le bureau politique national. Toutes les sections l’ont dit ce matin. Je vous disais tout à l’heure que s’il y a eu dissidence, c’est leur droit ; parce qu’on ne peut pas obtenir l’unanimité. Donc, au jour d’aujourd’hui, toutes les sections sont d’accord, on a convoqué trois personnes par section. Je suis satisfaite, parce que si j’avais rencontré des difficultés, ça allait me faire de la peine.

Guineematin.com : Vous êtes satisfaites de ce vous avez vu à Kankan. Mais, beaucoup s’interrogent sur les positions de Damaro Camara et Dr Mohamed Diané sur cette désignation de Kassory Fofana pour diriger le RPG arc-en-ciel. Que pouvez-vous dire de la position de ces deux grandes figures de ce parti d’Alpha Condé ?

Hadja Nantou Chérif : (Rire) Kassory est un ami proche de Damaro, c’est son ami personnel, ils se sont connus aux États-Unis, ils sont venus ensemble en Guinée et il (Damaro) était dans le parti de Kassory, le GPT (Guinée Pour Tous), ça c’est entre ami. Maintenant, je pense que Damaro est un peu fâché, parce qu’il estime que Kassory aurait pu lui en parler. Mais, peut-être qu’il pense que Kassory a demandé à être président du RPG. Mais, ça j’extrapole là, ce n’est pas lui qui me l’a dit ni Kassory. Mais, le cas Diané, je préfère ne pas en parler, parce que je ne sais pas pourquoi.

Guineematin.com : le RPG arc-en-ciel a brusquement perdu le pouvoir le 05 septembre dernier à cause du coup d’Etat militaire. Mais, comment pouvez-vous expliquer cette chute brutale d’Alpha Condé du pouvoir ?

Hadja Nantou Chérif : C’est vrai, c’est quelqu’un (colonel Mamadi Doumbouya) qui était proche du président Alpha Condé ; et, c’est bien pour ça que le coup a réussi. Sinon, si c’était quelqu’un d’autre qui avait fomenté ce coup, il n’allait pas réussir. Maintenant, les raisons du coup d’Etat, je ne peux pas vous le dire, c’est celui qui a fait le coup qui peut vous le dire. Je ne veux pas répondre à la question sur comment se porte Alpha Condé ou si je suis en contact avec lui.

Guineematin.com : de nombreux observateurs estiment que le RPG arc-en-ciel se cherche depuis le 5 septembre dernier. Certains prédisent même la mort de ce parti. Mais, quel est votre avis sur cette question ?

Hadja Nantou Chérif : Ceux qui sont du RPG savent que ce parti n’est pas mort. Parce que si vous voyez les militants convaincus du RPG sont tous d’accord sur la nomination de Kassory. Mais, est-ce que vous avez vu l’enthousiasme qu’il y a eu lorsque Kassory est parti dans la maison familiale d’Alpha Condé ? Donc, cela prouve qu’ils sont d’accord au RPG. S’ils ne sont pas d’accord, ils le montrent et ils le manifestent. D’ailleurs, ceux qui ne sont pas d’accord, d’après ce j’ai entendu, parce que je suis là depuis dimanche, ils vont revenir. Parce qu’ils ne peuvent pas s’exclure du jeu politique. S’ils ne sont pas du RPG, ils vont aller où ? Ce sont des vrais militants du RPG et j’espère qu’ils nous rejoindront.

Guineematin.com : Merci de nous avoir accordé cet entretien.

Hadja Nantou Chérif : C’est moi qui vous remercie.

Entretien réalisé et décrypté à Kankan par Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS