Mandiana : un homme interpellé par la police, parce que son motel porte le nom de Sékou Touré

Youssouf Léno, tenancier d’un motel à Mandiana, a été interpellé par la police ce mercredi, 15 juin 2022. Les services de sécurité ont jugé inacceptable que son motel porte le nom du président Ahmed Sékou Touré, le père fondateur de l’indépendance de la Guinée.

Selon les informations obtenues par Guineematin.com, Youssouf Léno n’est pas le propriétaire du motel en question, mais il en est le gérant. Et ce mercredi matin, il a été surpris par des agents du commissariat central de la police de Mandiana, qui sont venus l’interpeller et le conduire dans leurs locaux.

Youssouf Léno, gérant du motel Sékoutouréya

« Aux environs de 9 heures, j’ai envoyé mon frère pour m’acheter de l’essence,  parce que je devais voyager aujourd’hui. Entretemps, un pick-up de la police est arrivé sur les lieux, ils ont demandé où est le gérant. Et quand je suis sorti, ils m’ont dit de monter directement dans le pick-up. Et quand on est arrivés à la police, ils m’ont dit de déposer tout ce que j’avais sur moi. Après ça, ils m’ont fait signer une fiche, puis m’ont mis en prison. C’est quand mon frère a effacé le nom du président Ahmed Sékou Touré qui était sur le mur du motel qu’ils m’ont libéré », a témoigné le gérant du motel.

commissaire Mamoudou Yansané, commissaire central de la police de Mandiana

Joint au téléphone, le commissaire central de la police de Mandiana a reconnu avoir interpellé Youssouf Léno. Car pour le commissaire principal de police Mamoudou Yansané, il est inacceptable que l’on associe le nom d’une personnalité aussi respectable que Sékou Touré (le premier président de la République de Guinée) à un motel. « Quant j’ai constaté cette situation (le nom de Ahmed Sékou Touré écrit sur le mur du motel, ndlr), j’ai envoyé mes agents pour demander au propriétaire d’enlever cette écriture.

Ils ont appelé le propriétaire du motel, qui serait un féticheur basé à Conakry, mais ce dernier n’a pas voulu coopérer. Il a même menacé mon adjoint. C’est pourquoi, moi-même, j’étais aujourd’hui devant la mission pour aller interpeller toutes les personnes présentes dans ce motel et exiger d’enlever le nom de notre président sur le mur du motel. On doit donner le nom d’une personnalité honorable à des lieux honorables, mais pas à un motel », a expliqué l’officier de la police.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel. 625 81 03 26

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS