Manifestation à la T5 : ça chauffe entre manifestants et forces de l’ordre, des arrestations…

À l’image de plusieurs quartiers situés sur la route Le Prince, la Transversale numéro 5 (T5) est sous une haute tension. Des jeunes ont envahi les rues contre la fermeture des stations-services. Malgré leur résistance face aux gaz lacrymogènes, certains d’entre eux ont été arrêtés par les forces de défense et de sécurité, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Il est 15 heures, nous sommes à la Transversale numéro 5 (T5) dans la commune de Ratoma. Ici, sous le soleil ardent, ça chauffe énormément entre manifestants et agents de sécurité. Quand les policiers et les gendarmes pourchassent ces jeunes à l’aide des gaz lacrymogènes, ils répondent à leur tour à l’aide des cailloux.

La circulation est complètement paralysée sur ce tronçon. Les boutiques et les magasins sont fermés, toutes les activités sont aux arrêts. Plusieurs riverains du quartier regardent la scène entre manifestants et forces de défense et de sécurité.

Des usagers de la route qui tombent dans l’embuscade, protégés par les agents de la sécurité, sont obligés de rebrousser chemin pour éviter de tomber dans les filets des manifestants.

Selon nos informations recueillies, ces jeunes manifestent à cause de la fermeture des stations-services sur toute l’étendue du territoire national. Cette décision a été prise par le gouvernement à cause de l’explosion du principal dépôt d’hydrocarbures de la Société Guinéenne de Pétrole dans la presqu’île de Kaloum.

Kaïn Naboun TRAORÉ pour Guineematin.com 

Tel : 00224 621144891 8

Facebook Comments Box