La sixième réunion exécutive du Partenariat Sud-Sud des Guides de la sous-région a pris fin ici à Conakry. Une initiative des Guides de quatre pays de la sous-région ouest –africaine.

3 jours durant, la trentaine de participantes a révisé les textes règlementaires de l’organisation, réfléchi à des techniques de mobilisation de fonds et l’organisation en Août prochain de la formation des formatrices au Liberia eu du camp de formation.

Le Guidisme est une organisation de filles et de femmes scouts regroupant le Liberia, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et la Guinée.

Objectifs, cultiver de meilleures relations de fraternité et de collaboration entre les pays membres de l’espace.

Soutenue par le Ministère Guinéen de la jeunesse et de l’emploi jeunes et celui en charge de la promotion féminine, la formation qui s’est déroulée en plénière et en travaux de groupe a statué sur plusieurs sujets.

S’agissant des textes juridiques, des réflexions ont été menées sur les missions, l’organisation et le fonctionnement de l’organisation. Des sanctions positives et négatives, il en a été question au cours de ces trois jours d’intenses travaux.

En ce qui concerne la recherche de fonds, du nerf de la guerre, il a été retenu d’élaborer des projets sur des thèmes d’actualité qui touchent les filles et les femmes à savoir l’excision, les Mutilations Génitales Féminines bref, des projets en relation avec les Violences Basées sur le genre.

La rencontre de Conakry a également rappelé la nécessité pour les membres de s’acquitter et à temps des cotisations ce qui n’est pas toujours le cas, et de renforcer la communication qui fait encore défaut au sein du dit partenariat notamment à cause de la barrière linguistique entre anglophones et francophones.

La rencontre s’est achevée par une note de satisfaction des délégués, le tout couronné par des échanges traditionnels de cadeaux au cours de la soirée culturelle.

Rendez- vous est pris pour Abidjan en 2019 pour la 7 ième édition du partenariat sud-sud, le pays de Félix Houphouët BOIGNY qui a dû prendre la tête de l’organisation à cause de l’indisponibilité du Liberia.

Pour rappel, le Partenariat sud-sud Mano BUFFA est une initiative qui entend partager les connaissances et expériences acquises au cours des conférences internationales souvent trop coûteuses pour la plupart des pays membres.

Une aventure qui a commencé avec le Burkina FASO et la Côte d’Ivoire, aujourd’hui élargie au Liberia, à la Sierra Leone et bientôt au Niger et la Sierra Léone, qui ont déjà manifesté le désir de rejoindre le groupe.

Par Idiatou CAMARA pour Guineematin.com et radioenvironnementgn.com

Facebook Comments

Guineematin