Réouverture des classes à Boké : voici ce qui est fait pour une reprise réussie (IRE)

27 juin 2020 à 14 02 55 06556

Après trois mois de trêve forcée, liée à la propagation du coronavirus, les cours vont reprendre en Guinée le lundi 29 juin 2020, pour les classes d’examens et les étudiants en fin de cycle. A Boké, l’Inspection Régionale de l’Education est à pied d’œuvre pour être au rendez-vous dans le respect des directives des autorités du secteur. Les bavettes devraient être disponibles au plus tard demain, dimanche 28 juin, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Colonel Layaly Camara alerte : « nous sentons le désert avancer à grand pas…»

17 juin 2020 à 14 02 34 06346

Colonel Layaly Camara, Directeur National des Eaux et Forêts

L’humanité célèbre aujourd’hui, mercredi 17 juin 2020, la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse. Pour cette année, le thème retenu est Aliments, Fourrage, Fibres. Pour en parler, un reporter de Guineematin.com a joint au téléphone le Directeur National des Eaux et Forêts, le Colonel Layaly Camara. Dans cet entretien, l’officier met l’accent sur les dangers de la désertification dans notre pays et appelle les populations à plus de responsabilité.

Lire

Le Consortium SMB-Winning signe avec la République de Guinée la convention de base pour l’exploitation des blocs I et II des gisements de Simandou

10 juin 2020 à 13 01 27 06276

Au premier plan, M. Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB, Au second plan, M. Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la Géologie de la République de Guinée

Conakry (Guinée), le 9 juin 2020 – Suite à l’approbation en Conseil des Ministres du Gouvernement de la République de Guinée le jeudi 4 juin 2020 de la signature de la convention de base pour l’exploitation des gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning et le gouvernement guinéen ont signé aujourd’hui la convention de base d’une durée de 25 ans au Ministère des Mines.

Lire

L’ONG Cecide Guinée et l’ONG Womin soutiennent les femmes dans les zones minières

4 juin 2020 à 20 08 33 06336

Communiqué : L’ONG Cecide Guinée, à travers son programme Genre et développement, a procédé ce Mercredi 3 juin 2020 au lancement de sa campagne de sensibilisation sur le COVID19 avec les femmes dans les zones minières de Boké et sangaredi. Avec pour objectif, prévenir par des solutions axées sur les femmes. Et, c’est la zone de Balandou, dans Sangaredi, qui bénéficie en premier de cette action qui constitue la toute première étape de ce projet.

Lire

Covid-19 : 38 cas confirmés dont un décès dans la région de Boké

1 juin 2020 à 14 02 21 06216

Après Conakry et Kindia, le coronavirus se propage également à Boké. Cette région, très importante du pays en raison de ses richesses minières, a enregistré 38 cas positifs de Covid-19 dont un décès. C’est le coordinateur régional de la riposte à cette pandémie qui a fait cette annonce au cours d’un entretien qu’il a accordé au correspondant de Guineematin.com dans le Kankandé.

Lire

Covid-19: malgré le confinement, le transport de passagers sur l’axe Conakry-Boké se poursuit

30 mai 2020 à 16 04 27 05275

Il y a quelques semaines, le gouvernement guinéen annonçait le « confinement » de Conakry pour limiter la propagation de la COVID19. Mais malgré ce confinement du Grand Conakry, les véhicules de transport en commun continuent leur activité de plus bel. En tout cas, le tronçon Boké-Conakry-Boké n’est pas fermé au trafic routier, contrairement l’annonce faite par les autorités. L’on ne doit pas s’étonner de la propagation grandissante de la maladie. Tel est le constat fait ce samedi, 30 mai 2020, par le correspondant de Guineematin.com basé à Boké, qui rentre d’un séjour de Conakry.

Lire

Kamsar : un homme de 50 ans viole et met enceinte une fille de 15 ans

28 mai 2020 à 23 11 09 05095

L’affaire focalise beaucoup d’attentions à Kamsar. Un homme de 50 ans, marié et père de trois enfants, est accusé de viol suivi de grossesse sur une fille de 15 ans dans cette sous-préfecture de Boké. Le présumé violeur a été interpellé par la police, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Covid-19 en Guinée : l’Union Européenne fait un don d’équipements sanitaires à la Protection Civile

28 mai 2020 à 19 07 02 05025

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, l’Union européenne, à travers la France (Equipe Europe), a fait un don d’importants équipements sanitaires et de matériels d’intervention à la protection civile guinéenne. La cérémonie de remise a eu lieu ce jeudi, 28 mai 2020, en présence des autorités du Ministère de la Sécurité au siège de la Protection Civile à Kaloum, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Fête de Ramadan à Boké : « celui qui organise une mobilisation répondra de ses actes »

23 mai 2020 à 20 08 56 05565

Général de brigade Siba Severin Lohalamou, gouverneur de la région administrative de Boké

A l’instar de leurs coreligionnaires des autres villes du pays, les fidèles musulmans de Boké vont célébrer demain, dimanche 24 mai 2020, la fête marquant la fin du ramadan de façon toute particulière. La prière de l’Aïd El-Fitr ainsi que tous les autres rassemblements sont interdits, conformément à l’état d’urgence sanitaire en vigueur en Guinée.

Lire

Henriette Bangoura, une femme de chance !

14 mai 2020 à 17 05 20 05205

Par Amadou Diouldé Diallo : Comme chez les AKAN du Ghana et de la Côte d’Ivoire, les Bagas de Guinée ont la particularité d’avoir sa puissance et ses pouvoirs dominants détenus par les femmes. Henriette Bangoura est l’une d’elles. Fille de François de Taigbé et de Jacqueline de Katako (dans la sous-préfecture de Kamsar). Fille de l’église, qui s’est très tôt imposée aux peuples de la Côte maritime dont l’étendue du Rio Pongo au Rio Nunez est occupée en grande partie par les Bagas. Monchon, Bigori, Maré, Kifinda, Binari, Kamsar et les villages dont le nom commence par KA et qui signifierait « chez ».

Lire

Le RGD condamne les actes de violence à l’encontre des populations de Coyah, Dubreka et Kamsar

14 mai 2020 à 5 05 58 05585

Me Abdoul Kabélé Camara, président du parti RGD

Concitoyennes, concitoyens,

Chers compatriotes,

Le RGD condamne avec la plus grande fermeté les actes de violences faites par nos forces de l’ordre ce mardi 12 sur les populations de Coyah, Dubréka et Kamsar ayant entraîné des pertes en vies humaines : Six (6) morts à Coyah dont une femme en grossesse, un (1) mort à Dubréka et un (1) mort à Kamsar.

Lire

Guinée : 5 000 tonnes de pommes de terre sont stockées sans acheteur à Timbi-Madina

14 mai 2020 à 5 05 28 05285

De plus en plus, les Guinéens montrent étouffés par les mesures sanitaires, notamment l’état d’urgence dont les effets pervers menacent le pays plus gravement que le coronavirus. Si à Coyah, Dubréka et Kamsar, ce sont les barrages, les masques et la fermeture des mosquées qui sont dénoncés, dans la commune rurale de Timbi-Madina (préfecture de Pita), c’est la filière pomme de terre qui est menacée.

Lire

Changement de programme : Henriette Conté sera finalement inhumée à son domicile à Kaporo

13 mai 2020 à 12 12 56 05565

Feue Madame Henriette Conté, ancien Première Dame de la République

Du changement dans le programme des obsèques de madame Henriette Conté. L’ancienne première Dame de Guinée ne sera finalement inhumée au cimetière de Cameroun comme l’avait souhaité le président Alpha Condé. A la demande de sa famille, sa dépouille sera enterrée temporairement demain, jeudi 14 mai 2020, dans la cour de son domicile à Kaporo jusqu’à la fin de la crise sanitaire liée au coronavirus. Les restes du corps seront ensuite exhumés et transportés à Wawa, dans la préfecture de Dubréka, pour être enterrés à côté de son époux, le général Lansana Conté,a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters. 

Lire

Décret : Alpha Condé limoge son ministre de l’Energie, Taliby Sylla

12 mai 2020 à 20 08 38 05385

Dr Cheick Taliby Sylla, ministre de l’Energie

Les manifestations contre le manque d’électricité à Conakry et à l’intérieur du pays (comme celles enregistrées aujourd’hui à Kamsar) commencent à faire ses effets. Dans la soirée de ce mardi, 12 mai 2020, le président Alpha Condé a limogé son ministre de l’Energie, Cheick Taliby Sylla.

Lire

Route de Kamsar (Boké) : le calvaire des usagers, bloqués à Madina Borobof

12 mai 2020 à 17 05 12 05125

Les manifestations contre le manque de courant électrique à Kamsar, dans la préfecture de Boké, ont perturbé les activités sur les lieux. Des barricades y ont été érigées ce mardi, 12 avril 2020, empêchant la circulation. C’est dans ce cadre que plusieurs passagers en partance pour Kamsar sont bloqués à Madina Borobof, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Des jeunes en colère ont barricadé la route et mis le feu à ce niveau pour empêcher toute circulation. Plusieurs dizaines de passagers se trouvent bloqués à Madina Borobof.

Mamadouba Keita fait partie de ceux qui attendent. « J’ai quitté Dari et je vais aller à Kamsar pour travailler, mais on est bloqué ici. Cette situation me fatigue beaucoup. Je suis un maître carreleur, mon chantier m’attend là-bas. C’est vraiment difficile. Il faut que l’Etat trouve la solution à ce problème parce qu’on ne peut pas continuer comme ça. »

Même son de cloche chez Fatoumata Binta Camara qui vient de Conakry, bloquée à Madina Borobof depuis plusieurs heures. « Actuellement, nous souffrons. Depuis trois mois nous n’avons pas de courant à Kamsar. Moi, je veux rejoindre mes enfants à Kamsar mais je ne connais plus quel chemin emprunteur. Actuellement, les jeunes n’arrivent pas à s’informer parce que si tu entends journal, c’est s’il y a le courant. Tout le monde souffre. Les jeunes sont dans leur droit il faut que le gouvernement trouve une solution par rapport au courant », soutient la mère de famille.

Mohamed Tabel Touré, a une urgence à régler à Kamsar. Mais, il est bloqué à Madina Borobof depuis 9 H du matin. « Vraiment, le retard que j’accuse ici me fait mal au cœur. Les jeunes on raison. Donc, tous les problèmes que nous avons ici, c’est l’Etat qui est responsable. Sinon, il y a combien de sociétés minières ici à Boké ? Pourquoi les gens là sont incapables de donner le courant ? Vraiment nous souffrons ici. Nous sommes sous le soleil et nous sommes en période de Ramadan… »

Pour sa part, le chauffeur Mamadou Mountagha Barry vient de Sangarédi. Il ne parvient pas à rentrer à Kamsar à cause des échauffourées entre jeunes e force de l’ordre. « J’ai quitté Sangarédi et je vais à Kamsar. J’ai des passagers avec moi, mais nous sommes bloqués ici. C’est un vrai calvaire. C’est même une torture pour nous. Il faut que les responsables de ce pays puissent aider leurs populations. Le gouvernement doit aider ces jeunes en leur donnant ce qu’ils veulent… ».

Depuis Madina Borobof, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

Lire

Manifestation contre le manque d’électricité à Kamsar : les trains (GAC et CBG) bloqués !

12 mai 2020 à 7 07 51 05515


Le manque du courant électrique continue de créer des troubles en République de Guinée. Dans la cité industrielle de Kamsar (préfecture de Boké), ce sont les jeunes qui descendent dans la rue ces derniers jours pour exprimer avec force leur refus de cautionner par le silence les délestages. Après avoir ciblé le domicile du maire de la commune rurale il y a deux jours, ce sont les trains de ceux qui exploitent nos mines qui sont désormais dans le viseur des manifestants, notamment ceux de GAC et de la CBG.

Lire

Propagation du COVID19 en Guinée : mêmes les motards et les piétons sont désormais interdits de sortir de Conakry

4 mai 2020 à 17 05 04 05045

En République de Guinée, 1 650 personnes ont été testées positives au nouveau Coronavirus ou Covid19 en moins de deux mois, précisément entre le 12 mars et le 02 mai 2020, a indiqué l’Agence nationale de Sécurité sanitaire (ANSS). Malheureusement, on apprend que les cas confirmés par des tests effectués au laboratoire ne sont pas tous suivis. Plusieurs centaines de porteurs du virus se sont fondus dans la population et propagent la maladie.

Lire