Avec le retour du trésorier préfectoral, Saïdos Bangoura, rentré de Conakry, mercredi soir, les enseignants nouvellement affectés dans la préfecture de Gaoual qui observaient un mouvement général de boycotte des cours depuis 48 heures ont décidé de revenir en classe ce vendredi, 20 octobre 2017, a appris Guineematin.com dans les couloirs de la Direction Préfectorale de l’Education.

Après une concertation à travers des communications téléphoniques, les enseignants nouvellement recrutés à la fonction publique guinéenne et affectés dans la préfecture de Gaoual ont décidé, mercredi, 18 octobre 2017, d’abandonner ensemble les salles de classe qu’ils tiennent pour protester contre l’énorme retard accusé par le trésorier préfectoral, Saïdos Bangoura dans le payement de leurs salaires du mois de septembre 2017 non encore perçus jusqu’à ce jeudi, 19 octobre 2017.

Pendant que ces hommes de craie en herbe abandonnaient leurs élèves dans les salles de classe, le trésorier préfectoral, Saïdos Bangoura était sur la route de Gaoual où il est rentré avec les salaires et les pensions de retraite, tard dans la nuit du mercredi, 18 octobre 2017, en provenance de Conakry.

Face à la crise sociale retrouvée sur le terrain, le trésorier préfectoral a consacré la journée de ce jeudi, 19 octobre 2017, à la distribution des fonds nécessaires au payement des salaires du mois de septembre 2017 aux différents payeurs concernés.

Les grévistes ont décidé alors de lever la grève pour reprendre le chemin de l’école dès ce vendredi, 20 octobre 2017.

Convoqué dans le bureau du préfet de Gaoual, Souleymane SOW, très remonté contre ce retard qui a causé des préjudices énormes à l’école, le trésorier préfectoral, Saïdos Bangoura a expliqué qu’en raison du mauvais état de la route, il a l’habitude d’attendre les pensions de retraite avant de rentrer une bonne fois. Qu’il ne peut pas faire deux voyages entre Conakry et Gaoual.

Pour mettre fin à cette situation d’incertitude, le préfet de Gaoual, Souleymane SOW envisage des démarches appropriées pour que les salaires à payer directement aux salariés en espèce soient versés au niveau d’une des banques commerciales de Koundara, située non loin de sa juridiction géopolitique.

En attendant que ces démarches aboutissent, le préfet Souleymane SOW a invité le trésorier principal, Saïdos Bangoura à consentir davantage de sacrifices pour servir la cause humanitaire juste en rentrant désormais dès qu’il va recevoir les salaires sous billetage, sans chercher à attendre les pensions de retraite.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com