La cérémonie d’intronisation d’un nouveau Kountigui (autorité morale) de la Basse Guinée a failli tourner au fiasco. En effet, des jeunes sont allés attaquer le siège de l’UDG pour tenter d’empêcher la cérémonie. Ils ont jeté des pierres sur le local situé à Kagbélén, dans la préfecture de Dubréka, faisant plusieurs dégâts matériels.

Mamadou Sylla, le président de l’UDG et Elhadj Mamoudou Soumah, le nouveau Kountigui de la Basse Côte, ont accusé Malick Sankhon et Elhadj Sékhouna Soumah d’être à l’origine de cette situation. Ils ont même annoncé une plainte contre ces deux, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Très tôt, des jeunes en colère ont barricadé la route ‘’Le Prince’’ aux abords du siège de l’UDG avec des blocs de pierres, bloquant la circulation dans les deux sens. Quelques minutes plus tard, des jets de pierres ont commencé et plusieurs vitres du siège de l’UDG ont été cassées.

Aux environs de 11 heures, un groupe de gendarmes est venu s’enquérir de ce qui s’est passe ; mais, les agents ont vite rebroussé chemin, laissant une seconde vague de pierres tomber sur le tôt du bâtiment. Cela a créé une panique généralisée dans la salle située au 2ème étage où se tenait la cérémonie. Ce fut le sauve qui peut.

Il a fallu la résistance des jeunes présents à la rencontre qui ont pu repousser finalement les assaillants. Ces derniers avaient fini par encercler le siège sous le nez et la barbe des gendarmes qui n’ont pas daigné intervenir. La cérémonie a pu donc se poursuivre et Elhadj Mamoudou Soumah a été intronisé Kountigui de la Basse Guinée.

Interrogé sur cette attaque, le nouveau Kountigui a indexé le DG de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, Malick Sankhon et Elhadj Sékhouna Soumah qui se réclame aussi comme étant le Kountigui de la Basse Guinée. « Les loubards sont connus. Ils (les assaillants) ont été envoyés par Elhadj Sékhouna Soumah de Tanènè et Malick Sankhon, le DG de la CNSS qui avait dit avant-hier à Dubréka, qu’il vient au nom de Sékhouna Soumah et qu’aujourd’hui, ils feront tout pour empêcher l’intronisation d’Elhadj Mamoudou Soumah.

Donc, ces gens sont connus : il y a aussi Cheick Ahmed Camara qui est à CBG qui a dit publiquement qu’il allait empêcher l’intronisation. Nous avons l’enregistrement. Donc, ce sont des gens qui sont connus. On va porter plainte contre eux », a-t-il annoncé.

Elhadj Mamoudou Soumah réfute l’idée d’un bicéphalisme à la tête de la communauté de la Basse Guinée. Pour lui, Elhadj Sékhouna Soumah n’a jamais été intronisé par les sages de cette région. « Il (Elhadj Sékhouna Soumah : ndlr) a été intronisé par le gouvernement du Président Alpha Condé », soutient-il.

Déjà, Elhadj Mamoudou Soumah se dit conscient que la lutte sera ardue pour fédérer l’ensemble des fils et filles de la région. « L’appel que je lance est l’unité ; mais, cette unité ne se fait pas avec l’eau froide. L’unité se fera avec l’eau chaude et le feu. Ça veut dire que pour certains, vous êtes obligés, comme on le dit en soussou, pour faire sortir la tête de la tortue, il faut lui chauffer derrière. Alors, c’est ce que nous allons faire », promet la nouvelle autorité morale de la Basse Guinée.

Abondant dans le même sens, Mamadou Sylla, le président de l’UDG, dit avoir été menacé dans son bureau par Cheick Ahmed Camara qui lui aurait dit qu’ils vont empêcher l’intronisation du nouveau Kountigui. C’est pourquoi, il estime que ces personnes qui ont proféré des menaces, doivent répondre devant la justice pour les dégâts causés au siège de son parti.

« Ils ont cassé nos vitres et il y en a même qui sont blessés parmi nous, ils sont à l’hôpital. Donc, s’il y a la loi, on va porter plainte contre eux. Et si le gouvernement n’est pas complice, je pense qu’il rendra justice en les condamnant pour leur acte », a dit le député.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin