La capitale guinéenne a abrité ce vendredi, 11 mai 2017, le sommet régional Africain sur « l’économie numérique mondiale Blockchain ». Cette rencontre, rehaussée de la présence de plusieurs experts mondiaux sur la blockchain, a été l’occasion pour les participants de partager leurs expériences sur cette nouvelle technologie de transformation qui aura des impacts au même titre que la révolution industrielle, les ordinateurs, l’Internet et les Smartphones, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

A en croire le président de Rbc Consortium, Senkoun Kaba « la technologie Blockchain va changer toutes les relations et transformer la façon dont nous interagissons. Elle rapproche les investisseurs et les porteurs de projets. A travers la plateforme, les porteurs de projets restent propriétaires de leurs activités et les investisseurs eux bénéficient d’un retour sur l’investissement. Elle permet un accès plus facile aux investisseurs sur le court et sur le long terme et permet de créer une valeur ajoutée ».

Pour monsieur Kaba, la technologie Blockchain « est un moyen de mobilisation des financements et une ligne d’accumulation de base de données, sa distribution, son transport en sécurité, vu que nous sommes un pays en voie de développement. Pour mobiliser les fonds, pour développer les infrastructures, dans l’agriculture…, nous avons besoins de garantir la sécurité des projets des promoteurs et les investissements des bailleurs dans la transparence ».

Une action en ligne qui préconise assez de mesures de sécurité. C’est pour cela que Mme Nadia Vasilieva, directrice générale de Microsoft black See Hub, a axé son intervention sur la cyber-sécurité et la protection des données à caractère personnel. Pour elle, « la protection des données est très importante dans ce nouveau monde numérique, car l’avenir de la technologie et du grand livre et ses implications pour les gouvernements et les entreprises dépendra de leurs capacités de protection face à la cyber-attaque. Donc, il est important pour toutes les entités de fournir des efforts dans ce domaine, afin d’améliorer le bien-être des différentes entités. Aujourd’hui, nos données sont une mine d’or qu’il faut nécessairement protéger ».

Présent à ce forum, Gabriel Curtis, directeur général de l’Agence Guinéenne des Investissement Privés (APIP), a exposé les domaines prioritaires pour les investissements en Guinée avant d’expliquer l’avantage de la digitalisation des différents secteurs d’activités dans le pays. « Parmi les secteurs prioritaires, nous avons les TIC. Parce que nous pensons que ce secteur est indispensable pour tous les secteurs de développement que nous ciblons. Elle permet la connectivité et réduit la distance entre les utilisateurs de ses outils. Aujourd’hui, ce secteur élargi la concurrence dans tous les domaines. C’est pourquoi il faut l’intégrer dans notre quotidien ».

A rappeler que cette nouvelle technologie peut être accessible à tous les utilisateurs. « C’est pourquoi, il existe des blockchains publiques, ouvertes à tous, et des blockchain privées, dont l’accès et l’utilisation sont limités à un certain nombre d’acteurs », a indiqué Eduard Zhalovaga , président de Reading Escolla FC Londres.

Enfin, le président de Rbc Consortium, Sekoun Kaba a annoncé l’implantation du réseau en Guinée au mois de juin 2018.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tel: 00224 620848501

Facebook Comments

Guineematin