Un face à face tendu est en cours (12 heures 45) entre des agents de la police déployés dur le terrain et des jeunes décidés à faire observer strictement la ville morte à Koloma marché, dans la commune de Ratoma. Après avoir longtemps régné en maîtres des lieux, les jeunes ont été repoussés par deux pickups de police, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pluie de cailloux contre gaz lacrymogène. C’est ce qui s’échange en ce milieu de la journée de ce mardi, 27 mars 2018, entre les jeunes et les agents de la CMIS (Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité), à l’occasion de la journée ville morte appelée par l’opposition républicaine.

Si au début, les jeunes contrôlaient la situation après avoir brûlé des pneus sur la chaussée, désormais c’est la police qui est en train de faire le ménage. En plus du gaz lacrymogène, certains agents sont munis de frondes.

Les deux pickups qui ont fait irruption au marché de Koloma ont provoqué une débandade sur les lieux. Il y a eu au moins deux arrestations. Les jeunes ont été repoussés dans le quartier par les agents qui occupent la chaussée. Quelques rares passants pressent le pas.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin