Comme nous l’avons annoncé précédemment, une personne a trouvé la mort suite à une bagarre qui l’a opposée à deux autres individus en d’ébriété aux alentours d’un maquis dans la nuit du vendredi au samedi dernier à Kankan.

Après le retour du corps de la victime qui a rendu l’âme à Conakry où elle avait été évacuée d’urgence, ses amis et proches s’en sont pris aux bars et maquis du quartier. Ils ont mis à sac ces buvettes et incendié leurs contenus, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Les bars N’diany, le ciel et la cachette, ont payé les frais de la colère de la population du quartier Briqueterie dans la commune urbaine de Kankan. Plusieurs habitants de ce quartier sont allés s’attaquer à ces débits de boisson, pour protester contre la mort d’un des leurs suite à une bagarre avec deux individus saouls.

Ces citoyens en colère ont démoli les trois bars jusqu’aux soubassements, incendié leurs contenus et emporté certains objets sous le regard impuissant des propriétaires. Selon Mohamed Tamba Eder Millimono, président de la jeunesse du quartier Briqueterie, cette situation est intervenue juste après l’inhumation du jeuné tué : « C’est ce matin que le corps de Cheick Oumar a été inhumé, et après ça, on a vu des jeunes en colère mettre du feu sur le bar N’diany, c’était à ma présence », a-t-il dit.

Malgré la présence d’agents de la gendarmerie qui ont tenté de limiter les dégâts, les trois bars attaqués ont été pillés et complètement détruits.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél. : 00224 620 95 40 47

Facebook Comments

Guineematin