Jugeant inefficace le bureau local du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), certains enseignants venus de plusieurs écoles publiques et privées de la commune urbaine de Labé ont mis en place un collectif pour mieux soutenir le mot d’ordre grève lancé depuis le 13 novembre 2017 par un groupe de syndicalistes dirigés par le camarade Aboubacar Soumah, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Ce « Collectif des Enseignants de Labé » (CEL) est dirigé par Mamadou Oury Labico Diallo a pour ambition principale, dit-on, de mobiliser et d’informer à la minute près l’évolution des négociations au plus haut niveau où les responsables disent bénéficier du soutien du secrétaire général adjoint du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah.

S’exprimant sur la manifestation des élèves enregistrée ce mercredi, 06 décembre 2017, dans la commune urbaine de Labé, le président du Collectif des Enseignants de Labé (CEL), Mamadou Oury Labico Diallo a lancé aux élèves un appel au calme et à la retenue. Avant d’inviter les parents d’élèves à garder leurs enfants à la maison jusqu’à la fin des négociations devant marquer la reprise effective des cours.

Rappelons qu’au niveau du bureau local du SLEG de Labé, le chargé de communication, Mamadou Mouctar Baldé a déjà démissionné de son poste et les quelques responsables qui restent sont aujourd’hui décriés par la base qui l’accuse de manque de résultat sur le terrain.

De Labé, Alpha Boubacar DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments