Fodé OussouAu cours d’un entretien téléphonique avec Guineematin.com, le vice-président du principal parti de l’opposition guinéenne, Dr. Fodé Oussou Fofana a salué l’introduction des passeports biométriques, notamment pour la qualité de ce document. Mais, ce que l’opposant fustige est le retard pris par le pouvoir pour permettre à nos compatriotes vivant à l’étranger de pouvoir renouveler ou acquérir leurs passeports à partir de nos ambassades.

« Qu’est ce qu’ils attendent jusqu’aujourd’hui, depuis la promesse faite par le ministre de la Sécurité à la Maison de la Presse, de donner la possibilité aux Guinéens de l’étranger d’avoir le passeport à partir de nos ambassades ? », interroge Fodé Oussou Fofana, qui indique que les Guinéens devraient avoir ce document en même temps, quelque soit leur lieu de résidence.

« Actuellement, à cause de l’empreinte digitale, nos compatriotes vivant à l’extérieur, pour ceux qui ont des passeports qui ont expiré, sont obligés de suspendre leurs activités, prendre l’avion pour venir renouveler le passeport même pour renouveler leurs cartes de séjour dans leur pays de résidence. Ça, ce n’est pas normal ! », fustige Dr. Fodé Oussou Fofana

Pour le député de l’UFDG, « À la rigueur, on pourrait comprendre que quelqu’un soit obligé de prendre un train entre la Belgique et la France, entre les pays environnants par exemple. Mais, obliger les gens à venir jusqu’à Conakry uniquement pour renouveler un passeport, ce n’est pas acceptable », proteste le patron du groupe des Libéraux-Démocrates à l’Assemblée nationale.

Poussant un peu plus son analyse de la question, l’opposant au régime Alpha Condé rappelle les propos tenus le samedi 12 juillet dernier au siège du RPG par le ministre en charge des Guinéens de l’étranger, à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir.

« Quand Bantama Sow dit que les ambassadeurs ne sont pas pour eux et qu’il faut que le RPG ait des ambassadeurs de son camp avant les élections. On ne comprend pas dans quel monde un ministre peut tenir des propos de ce genre sans être limogé. Dans un pays normal, de tels propos sont inacceptables », condamne l’honorable Fodé Oussou Fofana, avant d’enchaîner : « Et, si on prend ces propos de Bantama Sow, on a l’impression qu’ils ne sont pas pressés d’aider ces compatriotes qui votent majoritairement pour l’opposition ».

Par ailleurs, le député-opposant dénonce le faible effort du gouvernement face à l’assassinat des Guinéens en Angola, par exemple. « Bantama Sow n’a pas la poigne d’aller résoudre un tel problème. Or, le gouvernement a l’obligation de protéger les Guinéens partout où ils se trouvent. Cela, quelques soient leurs origines ethniques ou régionales, leurs appartenances politiques ou leurs pensées philosophique… », a fait remarquer le vice président de l’UFDG.

Facebook Comments