Les transporteurs d’huile rouge de Labé sont aujourd’hui très remontés contre la gendarmerie et la douane. Cela, en raison des agissements des agents de ces deux corps postés sur la route entre les villes de N’zérékoré où ils prennent l’huile et Labé où ils l’acheminent. Ils accusent ces agents de l’Etat de leur extorquer de l’argent de façon illégale, a appris Guineematin.com à Labé.

Selon Alpha Oumar Diallo, locataire d’un camion qui roule entre N’zérékoré et Labé, enlever un bidon d’huile rouge à N’zérékoré pour l’envoyer à Labé est devenu aujourd’hui un véritable problème. Il indique que les agents de la gendarmerie et de la douane qui sont sur cette route, ont ouvert une entreprise d’arnaque des transporteurs.

« A Mamou, la brigade verte nous fait payer 50.000 GNF, à Faranah aussi c’est la même chose pour nous qui venons à Labé, ceux de Conakry ne payent rien. Et nous n’osons pas ne pas payer sinon ils vont nous retarder. En ce qui concerne les reçus, on paye à la gendarmerie de N’zérékoré 100 000 GNF alors que normalement c’est 60 000 GNF.

Le syndicat nous a demandé de ne payer que 60 000 GNG mais si nous leur donnons ce montant, ils vont immobiliser nos remorques et ça devient un retard pour nous. En plus, si nos remorques s’embourbent et qu’on passe trois jours sur place, les gendarmes que nous allons trouver devant vont nous obliger de payer un autre reçu parce que le reçu que nous avons n’est valable que pour deux jours. Pourtant, c’est le mauvais état des routes qui nous retarde.

En principe, si nous payons 250 000 GNF pour avoir les papiers à N’érékoré, nous devons être libres de circuler librement dans tout le pays. Mais la douane nous fait payer encore à Faranah et à Mamou. Et pour nous tromper, ils nous donnent des fausses signatures. Ou vous avez vu un dédouanement à l’intérieur du pays ? », s’interroge ce transporteur qui nous montre un papier signé de la douane.

Une version confirmée par Amadou Korka Baldé, un chauffeur qui vient juste de débarquer les bidons d’huile de son véhicule. Lui aussi déplore l’attitude des agents postés sur la route. « C’est la douane qui nous arnaque à Faranah et à Mamou, partout nous payons une somme de 50 000 GNF. A Labé aussi, ils ont commencé à le faire.

Avant, on présentait juste nos papiers et s’ils trouvent que nous transportons de l’huile, ils nous laissent passer. Mais maintenant, même à Labé ici, à la rentrée de la ville, on nous demande de payer 50 000 GNF. Et parfois même, ils nous poursuivent jusqu’en ville où nous débarquons nos bidons pour nous demander de payer l’argent. Nous demandons à l’Etat de revoir cette situation », a dit ce transporteur.

Interrogé sur ces accusations, le directeur régional de la douane de Labé dit ne pas au courant d’une telle situation. Le lieutenant-colonel Mamady Keita dit attendre les plaintes des transporteurs pour réagir.

De Labé, Saifoulaye Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 623 676 550/664 320 376

Facebook Comments

Guineematin