Plusieurs ministres du gouvernement Youla sont actuellement en tournée dans les préfectures du pays, pour informer et sensibiliser les populations au maintien de la paix, la quiétude et l’unité nationale. Cela, en prélude aux élections municipales du 04 février prochain. Des tournées dénoncées par certains opposants, qui y voient une campagne électorale en faveur du parti au pouvoir. Mais, selon Sidiki Touré, le coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel que Guineematin.com a interrogé, il s’agit là d’une interprétation erronée de la situation.

Comme il fallait s’y attendre, les tournées que plusieurs membres du gouvernement mènent actuellement à l’intérieur du pays, ne passent pas inaperçues au sein de la classe politique guinéenne. Au contraire, elles suscitent encore une fois la colère de l’opposition qui dénonce une campagne électorale illégale. Mais le parti au pouvoir lui, trouve la démarche du gouvernement tout à fait normale.

« Ils font des campagnes d’information et de sensibilisation en faveur de la paix, en faveur de l’unité nationale et de l’équilibre social. Et ça c’est le rôle du gouvernement, sa mission c’est de s’investir dans la recherche de la paix, la recherche de l’équilibre social, la recherche de l’unité pour faire comprendre aux citoyens, qu’il s’agit des élections mais qu’il ne s’agit pas de la guerre, qu’il ne s’agit pas de l’animosité et que la voix de chacun compte. Donc, inviter tous les citoyens à se mobiliser pour aller voter, mais ils ne le font jamais en faveur d’un parti quelconque », a réagi Sidiki Touré, coordinateur de la cellule de communication du RPG Arc-en-ciel.

Il faut dire cependant que les ministres dans leurs discours, vantent surtout les efforts du gouvernent en faveur du développement de la Guinée et expliquent ses perspectives. Une manière selon les opposants, de battre campagne pour le RPG à deux semaines des élections locales, alors que la loi consacre la neutralité de l’administration.

Mais, pour Sidiki Touré, les ministres ne font que s’acquitter d’un devoir : « Les ministres sont en train de jouer leur rôle. Un ministère a le devoir de rendre compte au peuple et le peuple a le droit de recevoir des informations d’un département ministériel, par rapport à ce qu’il fait pour son peuple. Donc, il s’agit de leur mission simplement et les citoyens devraient être contents d’avoir des administrateurs qui viennent rendre compte de ce qu’ils font à la tête des départements. C’est tout à fait normal qu’ils aillent faire le un compte-rendu aux populations à la base, d’autant plus que nous sommes au début de l’année et en fin d’année il n’y a pas eu suffisamment de temps, compte tenu des rapports d’activités des différents ministères, pour le gouvernement d’aller à l’intérieur pour faire le bilan aux citoyens. Maintenant qu’il en est temps, il faudrait le faire », estime le responsable du RPG Arc-en-ciel.

A noter que la campagne pour les élections locales du 04 févier s’ouvre ce vendredi à minuit pour s’achever le 02 février à minuit.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments