Conférence de presse ratée du président guinéen : Alpha Condé ne répond qu’à 4 journalistes sans convaincre !

11 août 2014 à 23 11 31 08318

DSCN1097Depuis qu’il a accédé aux hautes fonctions présidentielles, c’est la première fois que l’ancien opposant historique a rencontré les journalistes guinéens. Pour un coup d’essai, c’en était un total échec. Aussi bien la forme que le fond. Pour paraphraser un confrère, en réalité,  »l’événement » était plus dans l’annonce de la conférence que la conférence elle-même …

Lire

LES GUINEENS DOIVENT RESTER DEBOUT ! Il n’est pas question qu’on se laisse faire

11 août 2014 à 23 11 15 08158
Cellou Dalein Diallo Président de l'UFDG

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG

Dans sa toute nouvelle stratégie de communication, le leader de l’UFDG a initié la publication des tribunes dans les médias. En lieu et place des débats sur tel ou tel sujet avec un timing limité, Cellou Dalein Diallo signe désormais ses réflexions et ses prises de position dans les journaux. Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la toute première tribune du président de l’UFDG, parue ce lundi 11 août 2014 au Journal satirique ‘’Le Lynx’’.

Lire

Deux gendarmes pris en otage et « enfermés » dans une chambre à Hamdallaye ce lundi 11 août 2014

11 août 2014 à 13 01 31 08318

Les deux gendarmes pris en otage à HamdallayeComme annoncé dans nos précédentes publications, une manifestation a momentanément perturbé la circulation dans la matinée de ce lundi 11 août 2014 du côté de Hamdallaye. Malgré la pluie, des jeunes réclamant la fourniture du courant électrique ont barricadé les deux voies en début de la matinée.

Malheureusement, après la manifestation, comme c’est souvent le cas, des citoyens de Hamdallaye ont été interpellés et conduits à l’escadron de la gendarmerie le plus proche. Se plaignant de vol (argent, téléphones portables, etc.) dans la famille et montrant au reporter de Guineematin.com les objets ‘’oubliés’’ sur les lieux par les ‘’gendarmes-voleurs’’, comme ils les taxaient, les habitants de ce carré de Hamdallaye ont ‘’bénéficié’’ de la visite de deux autres gendarmes qui seraient juste venus aux nouvelles. Très remontés, les jeunes voulaient s’en prendre aux deux gendarmes qui venaient d’arriver, mais ces derniers bénéficieront de la protection d’un des habitants qui les « enfermera » dans une des chambres de la maison.

Au moment où notre reporter quittait les lieux, les jeunes révoltés de ‘’l’injustice et des vols’’ des gendarmes’’ s’affrontaient par intermittence avec ces agents des forces de l’ordre : gaz lacrymogène contre jets de pierres.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, la vidéo des témoignages (en soussou et en français) de ces habitants de hamdallaye, y compris la ‘’prise d’otage’’ de ces deux gendarmes :

 

 

Lire

Alerte rouge à Tougué : Un Judas dans la cité !

11 août 2014 à 13 01 12 08128

tougue-carte2Le visage de Judas se présente sous diverses formes. Il se promène en ce moment dans la cité de Tougué telle une vomissure du Rpg-Arc-en-ciel, un rejeton de l’UFDG, ou encore un forcené déséquilibré qui erre et court les couloirs de l’UPR. Voilà à quoi ressemblent les restes d’un grilleur d’arachides au projet malsain bien connu des milieux de la Société civile de la ville de Tougué.

Lire

Deux gendarmes pris en otage par une famille à Hamdallaye : les témoignages sonores de Guineematin.com sur les lieux

11 août 2014 à 12 12 21 08218
A Hamdallaye, des citoyens qui se plaignent d'exactions et de vols prennent en otage deux gendarmes

A Hamdallaye, des citoyens qui se plaignent d’exactions et de vols prennent en otage deux gendarmes

Après la manifestation de la matinée de ce lundi 11 août 2014, des citoyens de Hamdallaye ont été interpellés et conduits à l’escadron de la gendarmerie. Se plaignant d’exactions et de vol (argent, téléphones portables, etc.) dans la famille et montrant au reporter de Guineematin.com les objets ‘’oubliés’’ sur les lieux par les ‘’gendarmes-voleurs’’, comme ils les taxaient, les habitants de ce carré de Hamdallaye ont ‘’bénéficié’’ de la visite de deux autres gendarmes qui seraient juste venus aux nouvelles.

Lire