Carrière, médecinLa tuberculose est une des maladies infectieuses dont souffrent de nombreux guinéens. On rencontre quelques uns au centre de santé spécialisé dans le traitement de cette maladie, situé au quartier Carrière, dans la commune de Matam, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pour toucher du doigt les réalités de ce centre de traitement antituberculeux, notre reporter a rencontré sur place, ce mardi 30 août 2016, le docteur Abdourahmane Barry, surveillant général dudit centre.

D’entrée de jeu, docteur Barry a expliqué à Guineematin.com c’est quoi la tuberculose : « c’est une maladie de la toux qui est causée par un bacille qu’on appelle un bacille de Koch. Sa cause est liée à des excitants comme la cigarette, la drogue ou l’alcool », a-t-il dit.

Parlant de la transmission  de la maladie, docteur Abdourahmane Barry a ajouté qu’elle se fait par voie aérienne, via des gouttelettes contaminées par la bactérie en suspension dans l’air provenant des malades : « Une personne qui tousse plus d’une semaine, si son crachat contient des bacilles de Koch et il tousse, il dégage des bacilles. Ces bacilles  peuvent se transmettre d’une personne à une autre par voie aérienne. Quand une personne atteinte par la tuberculose tousse et qu’une autre arrive à inhaler cela, les bacilles vont pénétrer dans les poumons de ce dernier », a expliqué le médecin.

MédecinRevenant sur la couche la plus exposée à cette maladie contagieuse, docteur Barry prévient : « La couche la plus touchée par la tuberculose c’est les jeunes parce que c’est à  ce niveau qu’on peut rencontrer des fumeurs, des buveurs, des drogués et des alcooliques. C’est pourquoi eux, ils sont les plus exposés. Mais, chez les enfants et chez les vieux, le taux est faible », a-t-il dit.

Pour ce spécialiste, docteur Barry, la tuberculose se reconnaît par des signes et des symptômes qui sont marqués par une toux qui se prolonge  pendant trois semaines ou plus; la présence du sang ; une fièvre nocturne ; la sueur inexpliquée, etc.

C’est pourquoi, docteur Barry a exhorté  les personnes présentant ces symptômes à se  rendre à l’hôpital pour se faire dépister : « Si une personne a constaté qu’elle fait la fièvre et elle prend des antipaludéens ça ne guérit pas,  elle fait une sueur nocturne et tousse plus d’une semaine, il faut aller à un centre de santé le plus proche pour se faire dépister. Quand elle vient, on lui donne une boîte de crachoir où elle met ses crachats. Nous avons des laboratoires où on les examine.  Nous faisons aussi des radios pour le dépistage », a-t-il expliqué.

Docteur Abdourahmane précise que la tuberculose est guérissable si elle est dépistée à temps.  A rappeler que selon les statistiques fournies par docteur Abdourahmane Barry, le  centre antituberculeux de la carrière reçoit plus de 3000 malades par trimestre. Mais,  parmi ces 3000 malades par trimestre, le centre prend en charge 250 malades. : « Nous referons aussi d’autres malades dans d’autres structures de la ville de Conakry », a ajouté le médecin.

Kadiatou Baldé

Tél.: 664600100/ 620528554

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin