Mouctar Diallo des NFD : « le pouvoir du peuple par le peuple est aujourd’hui remplacé par le pouvoir d’un groupe pour un groupe »

À l’instar des autres grands partis politiques guinéens, les Nouvelles Forces Démocratique (NFD) a tenu ce samedi 05 Mars 2017 son assemblée générale hebdomadaire à son siège à Bambéto, dans la commune de Ratoma, sous la présidence du leader du parti, honorable Mouctar Diallo. A l’ordre du jour, il a été question de rendre un hommage particulier aux militants des NFD qui ont perdu la vie dans les manifestations et de la situation politique actuelle du pays.

La rencontre qui a connu une grande mobilisation des militants et sympathisants a commencé par une minute de silence pour honorer la mémoire de tous les militants du parti qui sont tombés pendant les manifestations politiques.

Ensuite, l’occasion a été mise à profit pour présenter des nouvelles adhésions des jeunes et des femmes venus de différents horizons. « Je suis venu aux NFD après un long moment de réflexion parce que c’est un parti d’avenir. Avec le jeune leader, Mouctar Diallo, j’ai l’espoir que ma Guinée pourra se développer », a dit Kadiatou Barry, une étudiante en 2ème Année droit.

Prenant la parole, le leader des NFD a vivement remercié les responsables du parti pour les différentes activités menées à la base pendant sa période d’absence du pays. Il a ensuite souhaité la bienvenue aux nouveaux militants qui ont décidé de se joindre à son équipe pour la poursuite du combat démocratique.

En ce qui concerne le code électoral récemment adopté à l’Assemblée nationale, honorable Mouctar Diallo a dénoncé une combine politique. « L’adoption de ce nouveau code électoral prouve que la démocratie a pris du recul dans notre pays. Cette combine politique orchestrée par la mouvance et certains partis politiques de l’opposition viole le droit du citoyen à choisir librement à travers une élection son chef de quartier », a t-il déclaré.

Il accuse ensuite le pouvoir et certains partis politiques de l’opposition de se mettre ensemble pour donner un coup de poignard à la démocratie qui s’est soldée par la violation du code des collectivités locales et du code électoral. « Le pouvoir du peuple par le peuple est aujourd’hui remplacé par le pouvoir d’un groupe par un groupe et pour un groupe », a ajouté le leader des NFD.

Enfin, Mouctar Diallo a fustigé le comportement de certains leaders politiques qui utilisent leurs ethnies pour conquérir ou se maintenir au pouvoir.

Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél.: 621 607 907

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS