Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, la campagne de vaccination contre la poliomyélite a été lancée le 08 mars 2017 à Labé par le ministre de la santé et les partenaires de notre pays. Une campagne couplée de remise de matériels et intrants aux structures de santé.

Après l’étape de Hafia qui n’était que spontanée, c’est le centre de Santé de Pellel, situé dans le quartier Poreko, dans la commune urbaine de Labé, qui a servi de cadre le jeudi 9 mars 2017, au lancement officiel de ces journées de vaccination et de remise, a constaté Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Dans son discours Mamadou Aliou Diallo, au nom du président de la délégation spéciale de Labé, a souhaité la bienvenue au ministre et la délégation. Il a ensuite rappelé que pour la réussite de cette campagne, la commune a rencontré l’ensemble des élus locaux, les groupements des maraîchers.

Le directeur régional de la santé de Labé, le Dr. El hadj Mamadou Houdy Bah a dit son espoir que cette autre campagne permette de toucher la population cible globale de 242 774 enfants de 0 à 59 mois, dont 131 098 filles. « La stratégie porte à porte sera utilisée et les équipes de vaccination sillonneront tous les villages et hameaux ainsi que les stratégies d’opportunités marchés, jardins d’enfants, écoles, champs », a-t-il rassuré.

Le gouverneur de région, Sadou Keïta a exhorté les citoyens à bien vouloir faire vacciner leurs enfants, précisant que la poliomyélite « est une maladie incurable. La seule façon de prévenir nos enfants contre cette calamité est la vaccination. Cette vaccination est gratuite et vous n’aurez pas à vous déplacer dans les centres de santé et hôpitaux. Les agents en charge de la vaccination viendront vous trouver chez vous, à la maison, pour vacciner vos enfants », a expliqué Sadou Keïta.

Le Professeur Joseph Alfred Ki-Zerbo, représentant résident de l’OMS en Guinée, a rappelé que la dernière évaluation indépendante de la riposte de poliomyélite dans notre pays a recommandé le retrait sous condition du pays de la liste des pays infectés. Puis, il ajoute que « La même évaluation recommande cependant la vigilance accrue et un renforcement de la surveillance et des activités de vaccination eu égard à certaines insuffisances résiduelles du système de santé. Il nous faut saluer cette avancée majeure car l’interruption de la poliomyélite en Guinée est en effet en ligne avec l’engagement des chefs d’Etats de l’Union africaine de faire en sorte qu’aucun enfant africain ne soit privé de son droit à la vaccination et partant de son droit à la santé », a précisé le Professeur Joseph Alfred Ki-Zerbo.

Le Ministre de la Santé, le Dr. Abdourahamane Diallo a dit que le message particulier pour ce premier tour de vaccination pour l’année 2017 est un message vers les parents des enfants car il y avait une « réticence ici à Labé, à qui on avait fait croire que c’était contre la religion de faire vacciner les enfants. Mais, nous avons insisté à travers des campagnes, qu’il n’est inscrit nulle part qu’il est interdit de faire vacciner les enfants. Au contraire, c’est un droit pour les enfants d’avoir accès aux services de santé. Nous sommes contents de la mobilisation qu’il y a ici pour le lancement de cette première campagne de vaccination. Nous voyons un engagement des autorités administratives, locales, des autorités sanitaires, des autorités religieuses. Donc, nous sommes rassurés », a dit le ministre.

De Labé, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél.: (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin