La fondation de la Première Dame de la République a servi de cadre à la présentation d’une nouvelle maquette de la pédiatrie que PROSMI envisage de construire au quartier Keitaya, dans la commune urbaine de Dubréka. L’édifice sera construit sur une superficie de plus deux hectares avec un coût global de soixante onze milliards cinq cent treize millions sept cent quatorze mille quarante francs guinéens (71 513 714 040 00 GNF), a appris sur place Guineematin.cm, le vendredi dernier. 

Prenant la parole lors de cette présentation, le directeur exécutif de la fondation PROSMI, Kerfala Kaba a indiqué que « c’est la première phase qui consiste à la présentation des résultats des études. Et la deuxième consistera à trouver l’argent. Et pour arriver à la construction de cet hôpital, la fondation lance un appel à toutes les bonnes volontés de venir en aide pour réaliser cet édifice », a expliqué monsieur Kaba.

Par ailleurs, Kerfala Kaba dira que c’est après plusieurs sollicitations de la fondation de la première dame par des compatriotes, que l’idée de la réalisation d’un centre pédiatrique est née. « Quand Nous avons commencé évacuer les enfants vers l’étranger nous avons décidé de construire un hôpital de référence. On était un peu réticent, parce qu’on pensait que c’était colosse. Mais à longue on a compris que ça coûte extrêmement chère d’évacuer les enfants. On s’est dit alors pourquoi ne pas construire un centre sur place, un hôpital pour garder les enfants sur place et accroître les capacités opérationnelles de nos médecins », a précisé le directeur exécutif de la fondation PROSMI.

Le directeur financier de la fondation PROSMI, Yaya Keita a rappelé que « le 08 mai 2016, un dîner gala a été organisé à l’hôtel Palm Camayenne, qui a permis à la fondation de récolter plus d’un milliard de francs guinéens. C’est à partir de ce fonds que nous avons démarré les études de faisabilité de cet édifice » a fait savoir monsieur Kéita.

Ensuite, il ajoute qu’il y a « un gap financier de plus de 71 milliards de francs guinéens qu’il faut récupérer pour la réalisation du projet. Quant à l’étude de faisabilité, le fonds nécessaire a été réalisé », dira-t-il.

Ce projet de construction d’un hôpital pédiatrique de référence prévoit entre-autres 78 lits pour les malades, un village pour les parents des patients, une urgence, des locaux techniques, une imagerie, une salle de réanimation, une morgue et bien d’autres choses nécessaires pour un hôpital moderne.

Le défi actuel de la fondation PROSMI est de mobiliser les fonds y afférents.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620848501

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin