Placé sous mandat de dépôt depuis le 11 Novembre 2014, Ibrahima Bayero Diallo a été fixé sur son sort ce Mercredi 7 Juin 2017, au tribunal de première instance de Mamou. Ce jeune maçon de 27 ans a été reconnu coupable des faits de tentative de viol et menace sur une vieille de 91 ans. Constatant le désistement de la partie civile, le tribunal l’a condamné à trois ans de réclusion criminelle, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

A moins qu’il fasse appel de cette décision, Ibrahima Bayero Diallo qui avait plaidé non coupable des faits portés à sa charge, devra purger sa peine à la maison centrale de Mamou.

A l’audience du 24 Mai dernier, l’avocat de Bayero Diallo avait dénoncé « la violation des droits » de son client qui, selon lui, est détenu depuis 2014 (année de son arrestation) sans jugement et sans que son mandat ne soit renouvelé.

Pour rappel, les faits reprochés à Ibrahima Bayero Diallo remontent à 2014 à Tchiéwgol, un quartier de la commune urbaine de Mamou.

Selon l’accusation, Bayero Diallo avait fait irruption dans les toilettes d’un de ses voisins où il a trouvé sa victime (aujourd’hui âgée de 94 ans) déshabillée et en train de se laver. Voulant abuser de la vieille, il aurait ôté sa ceinture et baissé son pantalon.

Seulement, avant d’assouvir sa pulsion sexuelle, l’une des filles de la victime (qui avait entendu les hurlements d’une petite fille qui répétait les cris de secours de la vieille) était sortie de la maison pour se diriger vers les toilettes. Mais, avant qu’elle n’arrive, Bayero avait quitté les lieux. Il est allé se réfugier dans sa chambre, d’où il sera cueilli et ligoté par les enfants de la vieille, après les avoir menacés avec un coupe-coupe.

Aujourd’hui, il est définitivement fixé sur son sort par le tribunal de première instance de Mamou.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin