Les députés discutent en séance plénière ce mercredi, 14 juin 2017, une série d’accords et de conventions en plus du PNDS, présenté par le département du Plan et de la coopération internationale, a constaté Guineematin.com, à travers son équipe de reportage.

Ce Plan national de développement social après la présentation du rapport, continue de susciter les débats au près des honorables députés.

Certains sont sceptiques. Dans ce lot, il y a l’Honorable Dr. Fodé Maréga qui « voit mal comment on peut passer à refaire 4 km de route à Conakry et envisager d’en construire d’ici 2020, 1100 km de routes goudronnées. » Ce député soulève la question cruciale de la protection de l’environnement par l’introduction du gaz domestique. « Pourquoi le PNDS ne prend pas compte l’introduction du gaz domestique subventionné par l’Etat ? ».

L’Honorable Dr Saloum Cissé, pour sa part, vient appuyer cette préoccupation environnementale. « Je salue l’équipe qui a fait ce beau travail. Cependant, notre préoccupation reste au niveau de la protection de notre environnement. Comment faire pour introduire le gaz domestique dans la culture de nos populations comme ailleurs au Sénégal, en Guinée Bissau, … »

La députée Anne Marie Mansaré, focalise son intervention sur la prise en compte des préoccupations des populations vulnérables, au nom desquelles, ce plan est élaboré.

Après les interventions des députés, place à la ministre du Plan et de la Coopération internationale, Hadja Mama Kanny Diallo, pour ses réponses.

Depuis l’Assemblée nationale, l’équipe de Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin