La fête de l’Aïd-el-Kebir ou fête de la Tabaski, sera célébrée dans quelques jours par les fidèles musulmans. Pour donner une belle couleur à la fête, les fidèles musulmans vont se vêtir de leurs plus beaux habits. Mais, les ateliers de couture de Conakry connaissent moins d’affluence sur le terrain, comparativement aux années précédentes, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Daouda Cissé, tailleur au quartier Belle-vue, assis derrière sa machine, explique cette rareté des clients par l’imminence de l’ouverture des classes, le 15 septembre 2017. « La clientèle se fait rare car la fête de Tabaski précède l’ouverture des classes. Et en ce moment, priorité est donnée à l’éducation. Néanmoins, on a eu quelques habits à coudre, mais le problème est que les propriétaires ne viennent pas retirer les habits à temps. J’ai des habits ici qui ont fait des années, je me rappelle plus des propriétaires », révèle-t-il.

Par ailleurs, Daouda Cissé pointe du doigt la conjoncture économique qui empêche les guinéens à se rendre nombreux dans les ateliers de couture.

Abondant dans le même sens, Ibrahima Sory Savané, regrette la faible affluence. Dans son atelier situé au quartier Dixinn Gare Centre 1, « Maitre Savané » pense que la pauvreté est passée par là. « Cette année, on n’a pas tellement de clients. On travaille quand même. Il y a de ces clients qui amènent les habits, mais ils n’ont pas d’argent », explique-t-il.

Selon maître Savané, les prix varient en fonction de la mode, allant de 60.000 fg à 150.000 fg.

Trouvée dans l’atelier de maître Savané, madame Zenab Koïta vient de retirer ses trois habits cousus à 500.000 fg. Elle dit être contente du bon travail mais aussi du respect du délai par le tailleur. « Je suis venue prendre mes habits de fête. Vraiment, je suis satisfaite du travail mais aussi le temps respecté. En un mot, Dieu merci car je vais rentrer à la maison avec mes habits », se réjouit cette cliente.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin