Un jeune chauffeur du nom de Mamadou Saïdou Diallo dont l’âge est estimé à près de 30 ans, venu de Labé et employé par un opérateur économique de la commune rurale de Diountou est détenu depuis l’après-midi de ce jeudi, 02 août 2018, détenu au commissariat central de police de Lélouma pour un présumé cas de viol sur mineur, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

La victime âgée de 14 ans non scolarisée était venue, mercredi, 1er août 2018, au marché hebdomadaire de Diountou, en provenance de Niéguéré, un district situé à environs 5 km, au Sud du chef-lieu de la commune rurale de Korbé, dans la préfecture de Lélouma.

« On rapporte que c’est aux environs de 15 heures que l’accusé a invité la victime à son domicile où elle aurait été séquestrée et violée jusqu’à 22 heures. Il semble que c’est en ce moment qu’elle a pu avoir accès à son téléphone pour appelé un de ses proches » a expliqué au téléphone de Guineematin.com le président du conseil sous-préfectoral des organisations de la société civile de Diountou, Mody Boubacar Diallo.

A la question de savoir si le présumé violeur et la victime n’étaient pas des anciennes connaissances ou partenaires, notre interlocuteur a ajouté que de son entretien avec la petite fille, il retient que les deux s’étaient connus par le passé au marché hebdomadaire de Diountou, dans la préfecture de Lélouma.

« Ce jour, le jeune aurait demandé à avoir le numéro de téléphone de la petite fille qu’il a fini par enregistrer. Elle m’a expliqué que c’est elle-même qui a appelé le jeune pour lui annoncer qu’elle est arrivée au marché hebdomadaire. Il est venu immédiatement la chercher pour la conduire à domicile. C’est là qu’il aurait forcé pour abuser de la fille. Elle m’a dit qu’elle ne pouvait pas imaginer que c’était l’intention du jeune » a précisé l’acteur de la société civile.

Par ailleurs, le chef du district de Diountou Centre, Mody Younoussa a confirmé au téléphone de Guineematin.com que le présumé auteur de ce cas de viol non encore confirmé par un médecin spécialiste a été transféré ce jeudi, 02 juillet 2018, au commissariat central de la police de Lélouma.

Il semble que lors de l’interrogatoire au poste de police de Diountou l’accusé n’a pas voulu décliner l’identité et l’adresse de ses parents à Labé.

A suivre !

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin