La situation qui prévaut au Port Autonome de Conakry continue d’alimenter les débats dans les états major des partis politiques. Le Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) a abordé cette question ce samedi 18 août 2018, à l’occasion de son assemblée générale hebdomadaire, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

La séance a été présidée par Mamadou 2 Barry, un des membres de la cellule de communication du parti. D’autres sujets auront également été débattus au cours de cette rencontre politique : le décès de Kofi Annan, ex-secrétaire général des Nations Unies et les propos ethnocentristes que le président du PADES, Dr Ousmane Kaba, aurait tenus récemment dans une radio à Kankan.

Dès l’ouverture de la séance, une minute de silence a été observée à la mémoire de Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations Unies, décédé ce samedi matin.

Abordant la question du « bradage » du port de Conakry, Mamadou 2 Barry a expliqué que le port a été cédé aux Turcs dans des conditions très opaques. Et, dit-il, le PADES ne partage pas cet acte avec le gouvernement. « Vous avez-vu la manifestation des gens, parce que tout Kaloum, personne n’est d’accord avec ça. La manifestation s’est passée avec les femmes que nous soutenons d’ailleurs. Le PADES soutien une fois encore tous ceux-là qui ne partagent pas le bradage du port, un marché de gré-à-gré du patrimoine national. Le président a même pris son avion hier pour aller en Turquie, rencontrer le président Erdogan pour lui dire vraiment on a cédé, mais on a des soucis en Guinée ».

Le président de la séance a fait savoir à l’auditoire qu’une partie de ce port, fleuron de l’économie nationale, a été auparavant cédé à Bolloré.

Visiblement déçue de ce « bradage » du port, la coordinatrice nationale du PADES, madame Dédé Dioubaté a demandé au président Alpha Condé d’avoir du respect pour les guinéens. «Je voudrais demander au professeur Alpha Condé et à son gouvernement de respecter un peu le peuple de Guinée. Quand ils veulent toucher un patrimoine de ce peuple, ils doivent consulter ce peuple. Par rapport à ce bradage du port, le peuple de Guinée ne mérite pas ça », a-t-elle lancé.

En outre, Mamadou 2 Barry est revenu jugés ethnocentristes, attribués récemment à Dr Ousmane Kaba. « Il y a d’autres choses, en réalité que nous voulons dire. Mais nous attendons le moment parce qu’il y a des petites ONG, il y a des plates formes de la société civile qui veulent de la publicité. Elles nous attaquent par-ci et par là. C’est de bonne guerre. On les comprend, ils sont en quête de publicité. Ils ont envie d’être connus. Mais, nous savons ceux qui sont derrière ces manipulations politiques. Aujourd’hui, s’il faut arrêter tous ceux qui sont communautaristes, je crois qu’il faut arrêter les 13 millions de guinéens. Aujourd’hui, qui n’est pas ethno-stratège dans ce pays ? Je crois que le peuple de Guinée est suffisamment éclairé au tour de ça », a-t-il laissé entendre.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin