La Haute Guinée continue d’enregistrer de fortes pluies et des inondations, entraînant d’énormes dégâts matériels et parfois des pertes en vies humaines. Le district de Kolènda, dans la sous-préfecture de Dokö, relevant de la préfecture de Siguiri, a connu des inondations meurtrières, hier, jeudi 7 septembre 2018, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant local.

Après la préfecture de Kankan, c’est désormais Siguiri qui est dans l’œil du cyclone. Le district de Kolènda, dans la sous préfecture de Doko, a enregistré de fortes pluies ce jeudi. Il s’en est suivi des inondations qui ont coûté la vie à deux jeunes orpailleurs. Au total, onze maisons se sont également écroulées.

En effet, trois (3) jeunes orpailleurs s’étaient rendus dans une mine d’or dans la matinée du jeudi, après avoir traversé une rivière. Selon nos informations, c’est sur le chemin du retour que deux des trois orpailleurs ont perdu la vie.

Interrogé sur ce drame, le chef du district de Kolènda, Daouda Traoré, est revenu sur les circonstances dans lesquels les jeunes sont décédés. « La matinée a commencé par une fine pluie qui ne pouvait pas perturber les activités. Ainsi, les enfants se sont rendus dans la mine. C’est pendant qu’ils étaient là-bas que les fortes ont commencé. Ils étaient donc obligés de chercher à revenir à la maison. Mais, notre village est entouré par des cours d’eau. Tu ne peux y accéder qu’en traversant une rivière. Malheureusement, pendant cette traversée, deux jeunes ont perdu la vie et un autre a été emporté par les eaux. Mais, ce dernier a pu s’en sortir et a été transporté au poste de santé du village. En plus de ça, les inondations ont provoqué l’écroulement de 11 maisons, touts situées au bord de la rivière », a expliqué monsieur Traoré.

Il faut préciser qu’il n’existe aucun pont pour accéder au village de Kolènda. Autant dire que le calvaire des populations de Kolènda est loin de finir.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin