Dans trois semaines, les élèves vont reprendre le chemin de l’école. De nombreux établissements d’enseignement public de la Guinée présentent un mauvais visage. C’est le cas du lycée-collège Général Lansana Conté de N’zérékoré, en proie à d’énormes problèmes, rapporte Guineematin.com à travers son correspondant dans la région.

Dans les conditions normales, les élèves guinéens doivent reprendre le chemin de l’école le mercredi 03 octobre 2018. Le constat sur le terrain révèle que certaines écoles de la commune urbaine de N’zérékoré risquent de ne pas être au rendez-vous. C’est le cas du lycée-collège Général Lansana conté, composé de 4 bâtiments de 23 salles de classe, situé à l’entrée de la ville et la forêt du 1er mai, au quartier Burkina, dans la commune urbaine.

Cet établissement public présente aujourd’hui une image peu reluisante à quelques jours de la rentrée. Les toilettes, composées de cinq cabines pour les 23 salles de classe, sont insalubres avec une puanteur qui colle au nez. A ce décor, il faut ajouter des plafonds troués et de nombreuses salles de classe qui n’ont pas de fenêtres.

En outre, des herbes sauvages jonchent les alentours de l’école, sans compter les tas d’ordures qui rendent l’atmosphère irrespirable. Une situation qui inquiète de nombreux observateurs à seulement quelques jours de l’ouverture des classes.

Cet établissement public, qui a d’ailleurs formé plusieurs cadres de la Guinée, est aujourd’hui abandonné au grand dam des responsables locaux du système éducatif, des parents d’élèves et de leurs enfants. Si rien n’est fait jusqu’à la rentrée, les élèves de cet établissement auront du mal à suivre normalement les cours pour l’année scolaire 2018/2019.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél. : +224620166816

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin