Riposte contre le COVID-19 : le Ministre Khader Y. BARRY mobilise les acteurs du système de l’Enseignement Supérieur

28 mars 2020 à 12 12 58 03583

Alors que la Guinée compte déjà huit (8) cas confirmés de coronavirus, la prise de mesures préventives se poursuit à tous les échelons pour freiner sa propagation. Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a pris des mesures pour y faire face avec efficacité. C’est pour faire l’état des lieux des actions mises en œuvre et dévoiler le rôle qu’il entend jouer que le ministre Khader Yacine Barry a conféré avec des responsables du département. La rencontre tenue le jeudi 26 mars 2020, a réuni la Conférence des Recteurs et Directeurs Généraux des IES publiques (CRDG), la Chambre Représentative de l’Enseignement Supérieur Privé (CRESUP) et le Conseil des Directeurs des Centres de Recherche et de Documentation.

Lire

Ecoles et universités fermées pour le Covid 19 : ce qu’en disent certains citoyens de Conakry

26 mars 2020 à 10 10 25 03253

Le gouvernement guinéen multiplie les initiatives visant à empêcher la propagation du coronavirus, surtout que quatre cas positifs ont été confirmés dans notre pays avec de très nombreux contacts. C’est dans ce cadre que dans un communiqué publié dans la soirée du mardi dernier, 24 mars 2020, les ministères en charge de l’Education et de la Formation ont annoncé le report de la date de la reprise des cours jusqu’à nouvel ordre. Cette mesure est bien perçue par certains citoyens de Conakry, interrogés par Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Scrutin du 22 mars : arrêt des cours dans les écoles et universités jusqu’au mercredi prochain

18 mars 2020 à 20 08 12 03123

En prélude au contesté double scrutin législatif et référendaire prévu pour se tenir le 22 mars 2020, le gouvernement guinéen décide d’arrêter les cours dans toutes les écoles et universités du pays. Dans un communiqué conjoint rendu public ce mercredi, 18 mars, les trois ministres en charge de l’éducation et de la formation ont annoncé un congé académique pour les élèves, étudiants et enseignants. Ce congé, qui commence demain, jeudi, s’achève le mardi, 24 mars prochain.

Lire

Université de N’Zérékoré : l’appel à la grève de la Plateforme ignoré par les étudiants

18 mars 2020 à 19 07 55 03553

La Plateforme des étudiants de Guinée avait annoncé le déclenchement d’une grève à partir de ce mercredi 18 mars 2020, dans les universités et institutions d’enseignement supérieur du pays. L’appel, qui vise à obliger les responsables de l’Université de N’Zérékoré à lever la suspension de 11 étudiants, n’a pas été suivi dans la capitale de la Guinée Forestière, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Aboubacar Soumah du SLECG : « nous sommes contre la nouvelle constitution parce que… »

18 mars 2020 à 18 06 23 03233

Comme annoncé précédemment, onze centrales syndicales du pays ont décidé de déclencher une grève générale et illimitée à partir de demain, jeudi 19 mars 2020, pour exprimer leur solidarité au SLECG. Elles exigent du gouvernement l’ouverture de négociations avec la structure dirigée par Aboubacar Soumah, en vue de mettre fin à la grève des enseignants qui dure depuis plus de deux mois. Cette décision a été vivement saluée par les membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, réunis en assemblée générale ce mercredi, 18 mars, à Conakry, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Menace de manifs à l’Université de N’Zérékoré : le Conseil des Etudiants se désolidarise du mouvement

18 mars 2020 à 10 10 39 03393

La plateforme des étudiants de Guinée menace de déclencher une série de manifestations à partir de ce mercredi, 18 mars 2020, pour exiger la levée des sanctions infligées à 11 étudiants de l’Université de N’Zérékoré. Mais, cette décision ne fait pas l’unanimité au sein de l’institution d’enseignement supérieur située dans la capitale de la Guinée forestière.

Lire

Prévention du Coronavirus : kits de lavage des mains et thermo-flash au lycée Donka

18 mars 2020 à 9 09 01 03013

Depuis l’apparition du tout premier cas confirmé d’infection au coronavirus en Guinée, les autorités sanitaires multiplient les stratégies pour empêcher la propagation de la maladie. Dans certains établissements scolaires publics de Conakry, des mesures d’hygiène ont été prises pour parer à toute éventualité. C’est dans cette dynamique que le lycée Donka, dans la commune de Dixinn, a mis en place des kits de lavage des mains et un thermo-flash, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Coronavirus : voici les mesures préventives prises au lycée Kipé

17 mars 2020 à 13 01 58 03583

La détection d’un premier cas de Coronavirus en Guinée a mis le pays en alerte. Plusieurs mesures de protection prises pendant la période d’Ebola (une épidémie qui a frappé la Guinée en 2014 et 2015) ont été réactivées. Dans plusieurs écoles de Conakry, on constate le retour des kits de lavage des mains et la limitation des contacts physiques. C’est le cas notamment du lycée Kipé, dans la commune de Ratoma, où s’est rendu un reporter de Guineematin.com, ce mardi 17 mars 2020.

Lire

Le SLECG se félicite : « notre grève civilisée fait reculer Kassory et ses complices »

14 mars 2020 à 20 08 09 03093

Malgré les coups bas, les intimidations et les suspensions des salaires de ses membres, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) maintient le cap et ne compte pas baisser les bras. En grève depuis plus de deux mois, la structure dirigée par Aboubacar Soumah réaffirme son engagement à maintenir la pression sur le gouvernement jusqu’à la satisfaction de ses revendications par le gouvernement. L’annonce en a été faite ce samedi, 14 mars 2020, à l’assemblée générale du SLECG, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Gel des salaires : la DPE de Boké, envahie par des enseignants en colère

13 mars 2020 à 20 08 08 03083

La tension était vive ce vendredi, 13 mars 2020, à la Direction Préfectorale de l’Education de Boké. Plusieurs enseignants grévistes ont pris d’assaut la cour de la DPE pour protester contre le gel de leurs salaires. Une chaude dispute s’est engagée entre eux et les autorités éducatives. Les forces de l’ordre ont été sollicitées pour s’interposer entre les deux camps, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Relation entre policiers et élèves : une vingtaine d’agents à l’école de COGINTA

10 mars 2020 à 10 10 33 03333

Pour mettre fin au déficit de confiance entre les populations, notamment les jeunes élèves, et la police, l’ONG COGINTA multiplie les séances de formation à destination des policiers référents dans les communes de Conakry, Dubréka et Coyah. C’est dans cette dynamique qu’une vingtaine d’agents de la police suit une session de formation d’une semaine, ouverte hier lundi, 9 mars 2020, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Aboubacar Soumah du SLECG : « nous allons frapper fort cette fois-ci »

7 mars 2020 à 19 07 20 03203

Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG

Malgré les nombreuses intimidations et actions visant à démobiliser les enseignants, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) reste droit dans ses bottes. En grève depuis bientôt deux mois, les membres de cette structure se disent toujours prêts à en découdre avec le Premier ministre qui serait entrain de recruter en coulisse des enseignants pour remplacer les grévistes.

Lire

Enseignement supérieur : le nouveau ministre Kader Barry installé dans ses fonctions

4 mars 2020 à 17 05 55 03553

Au lieu d’une passation de service, c’est une simple cérémonie d’installation du nouveau ministre qui a été organisée dans l’enceinte du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. En effet, le démissionnaire Abdoulaye Yéro Baldé ne s’est pas présenté pour passer le témoin à son successeur.

Lire

Le SLECG menace : « nous allons arracher nos salaires des mains de ces prédateurs »

2 mars 2020 à 19 07 42 03423

Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG, entouré de quelques enseignants, le 02 mars 2020, à Conakry.

Les enseignants, membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), en grève depuis le 9 janvier dernier, ont leurs salaires bloqués par le gouvernement. Ils menacent d’occuper les cinq (5) Directions Communales de l’Education de Conakry dans les jours à venir si leurs salaires ne sont pas débloqués.

Lire

Kindia : des enseignants manifestent contre le non-paiement de leurs primes

29 février 2020 à 18 06 13 02132

Des enseignants de la ville de Kindia ont exprimé leur colère hier vendredi, 28 février 2020, suite au non-paiement de leurs primes d’incitation. Ils ont pris d’assaut la devanture de la DPE, où ils ont dénoncé l’injustice dont ils sont victimes de la part des autorités éducatives locales et du délégué venu de Conakry pour payer les primes d’incitation aux enseignants en situation de classe, rapporte un correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Enseignement supérieur : Kader Barry remplace Yéro Baldé

28 février 2020 à 22 10 21 02212

Le ministère guinéen de l’Enseignement Supérieur et de la Rechercher Scientifique a un nouveau locataire. Au lendemain de la démission d’Abdoulaye Yéro Baldé, le président Alpha Condé a nommé Kader Yacine Barry, jusque-là ministre conseiller spécial du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, à la tête de ce département. Le décret a été lu dans la soirée de ce vendredi, 28 février 2020, sur les antennes de la Télévision nationale.

Lire

Education : le SLECG sursoit à ses actions de protestation jusqu’au 03 mars

26 février 2020 à 20 08 33 02332

Alors qu’il prévoyait d’organiser une assemblée générale ce mercredi, 26 février 2020, à Conakry, pour envisager de nouvelles stratégies pour se faire entendre, le SLECG a finalement ajourné ses mouvements de protestation. Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée a décidé de suspendre toutes ses activités liées à sa grève jusqu’au 03 mars prochain.

Lire

Télimélé : début du payement des primes d’incitation aux enseignants

25 février 2020 à 10 10 51 02512

Le payement des primes « d’incitation » aux enseignants en situation de classe se poursuit en Guinée quelques jours après la signature d’un accord entre le département de l’éducation et l’inter-centrale de l’éducation. Dans la préfecture de Télimélé, c’est la salle de conférence de la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) qui a servi de cadre au début du payement de ces primes dans la journée d’hier lundi, 24 février 2020.

Lire

Attaque d’une école privée à Foula Madina : 3 élèves interpellés et remis à la police

24 février 2020 à 15 03 25 02252

Le Groupe scolaire Hadja Habibata Tounkara, situé au quartier Foula Madina, dans la commune de Ratoma, a été la cible d’une attaque ce lundi, 24 février 2020, par des élèves venus d’une école publique de la place. Après des dizaines de minutes de jet de cailloux entre les deux camps, la police est intervenue en tirant du gaz lacrymogène pour ramener le calme. Au moins trois (3) élèves ont été mis aux arrêts dans la foulée, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon les explications reçues sur place, des élèves qui seraient venus du lycée Sonfonia sont auteurs de cette attaque. C’est ce qu’a confié à notre reporter le directeur général du Groupe Scolaire Hadja Habibata Tounkara, Thierno Ousmane Diallo. « Nous étions en plein cours. Certainement, c’est un groupe du lycée Sonfonia, puisqu’ils étaient en tenue, ils sont venus nous attaquer. Ils nous ont lapidés, ils ont lancé des projectiles sur les toits de l’école. Ça a créé la panique. Ensuite, les élèves sont sortis, ils ont répliqué. »

Devant la violence des accrochages, le directeur général de l’école a fait appel aux forces de l’ordre. « J’ai appelé la police de Sonfonia. Dans le brouhaha, nous avons pu attraper 3 élèves. La police est venue, elle s’est activée et nous a trouvés sur le terrain. On a pu maîtriser la situation. Ensuite, nous avons remis les trois élèves arrêtés à la disposition de la police qui est partie avec eux. A l’heure où je vous parle, nous sommes en train de faire le rapport que nous allons déposer à l’autorité de tutelle, à savoir la Direction Communale de l’Education de Ratoma. Ces élèves étaient venus pour nous empêcher de tenir normalement les cours », a expliqué Thierno Ousmane Diallo

Pour sa part, Alpha Ibrahima Diallo, élève en classe de 10ème année, a dit sa colère contre leurs agresseurs, mais aussi contre la police qui aspergé du gaz lacrymogène sur tout le monde. « Je me demande, quand eux ils sont en grève, pourquoi ils viennent ici pour nous perturber ? S’ils n’étudient pas, ce n’est pas notre faute à nous nous quand même. S’ils n’étudient pas, c’est la faute à l’Etat. On n’a rien à faire dedans. Quand ils sont venus, on les a repoussés jusqu’à la station. Mais, ce que je n’ai compris aussi, pourquoi les policiers viennent jeter du gaz lacrymogène sur nous ? »

Selon nos informations, aucun cas de blessé n’a été enregistré sur place.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: 622919225 / 666919225

Lire