24 heures après l’incendie du poste de police situé au quartier Madina, dans la commune urbaine de Labé, des suspects ont été mis aux arrêts. Les services de sécurité ont interpellé quatre personnes, accusées d’être les auteurs de cet incendie, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Alpha Boubacar, le présumé cerveau de cet incendie, et trois autres jeunes ont été présentés ce vendredi, 14 septembre 2018 à la presse. Les quatre personnes ont été arrêtées moins de 24 heures après l’incendie. Un motif de satisfaction pour le commandant Mamadou Dian Bah, en service au commissariat de police de Labé. « C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime suite à ce coup de filet réussi.

C’est grâce au concours de la police et de la sûreté urbaine de Labé, appuyées par certains citoyens, que nous avons pu mettre main sur ces présumés auteurs de cet incendie. Ils seront tous déférés devant la justice et seront jugés. C’est un défi qui nous a été lancé par le préfet pour retrouver ces présumés auteurs, il fallait qu’on réussisse la mission. Tout ce que nous avons à demander aux citoyens, c’est de coopérer avec nous pour éradiquer le banditisme à Labé », a déclaré l’officier de police.

Interrogés par un correspondant de Guineematin.com à Labé, les suspects arrêtés ont reconnu les faits qui leur sont reprochés. Alpha Boubacar explique cet acte par le fait que ce poste de police ne sert à rien dans ce quartier : « Des agressions se produisent régulièrement dans notre quartier, et le plus souvent c’est nous les jeunes qui sommes pointés du doigt. Pourtant, tout dernièrement, il y a eu une fille qui a été agressée et son téléphone a été enlevé dans le quartier.

Moi en personne, j’ai réussi à mettre main sur l’un des présumés agresseurs qu’on a déposé au poste de police de Madina, mais personne n’y était, aucun agent. Depuis cela, tous les citoyens de notre quartier ont gardé une colère noire contre les agents de ce poste. C’est ainsi qu’on a décidé de faire quitter ce poste de police dans le coin, car il ne sert à rien du tout », explique le jeune homme.

La police annonce le déferrement de ces quatre personnes à la justice et la poursuite des enquêtes pour rechercher le cinquième suspect qui serait en cavale. A rappeler qu’après l’incendie du poste de police de Madina, le préfet de Labé avait tapé du poing sur la table en demandant aux agents de tout faire pour retrouver et arrêter les auteurs de cet acte. Chose qui n’a pas tardé à se faire.

Mais il faut dire que des enquêtes sont ouvertes sur de nombreux autres cas de banditisme et de criminalité commis à Labé, mais celles-ci peinent toujours à porter fruit.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin