La Guinée et ses partenaires, notamment l’Union Européenne, continuent leurs efforts dans le cadre de la politique de Réforme du Secteur de Sécurité (RRS). C’est dans cette dynamique que le jardin du 02 octobre de Conakry a servi de cadre, hier mercredi 07 novembre 2018, à la présentation et à la remise de la cartographie du dispositif sécuritaire de la Guinée, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre du partenariat avec l’Union Européenne à travers le Programme d’Appui à la Réforme du Secteur de Sécurité (PARESS2-RSS), lancé depuis février 2015. De nombreuses personnalités ont pris part à cette cérémonie : les partenaires de l’UE, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le ministre Conseiller à la présidence chargé de la RSS, le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale et plusieurs autorités.

Selon Joseph Coll, ambassadeur de la délégation de l’UE en Guinée, « cette cartographie est très importante. Avec cette carte, on peut faire des renseignements utiles. Avec un effectif de 20 mille personnes, on obtient une proportion de 500 habitants environ. Donc, la proportion au niveau international, on considère que l’effectif est globalement suffisant. Il est aussi à constater que l’effectif est très inégalement réparti, avec environ 60% basé à Conakry », a précisé le diplomate européen.

Par ailleurs, Joseph Coll dira que de nombreux défis restent à relever pour que l’optimum soit atteint. « Nos experts ont constaté que la moitié des postes compte au moins trois agents et les matériels de service insuffisants. Cela montre la nécessité d’engager une réflexion pour redéployer les effectifs et les moyens afin d’améliorer couverture sécuritaire territoriale ».

Le Haut Commandant de la Gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé a pris l’engagement que sera mie ne œuvre pour un usage judicieux de la cartographie du dispositif sécuritaire de la Guinée. « Sachant que la gendarmerie nationale est une institution qui consiste à mettre de l’ordre et à garantir la sécurité nationale du pays, cette cartographie sera utilisée à bon escient en vue d’apporter des corrections constatées lors de l’élaboration de cette cartographie ».

Pour sa part, Alpha Ibrahim Keira, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile dira que l’obtention de cet outil leur permet de renforcer la capacité sécuritaire sur l’ensemble du territoire national. « C’est quelque part un outil essentiel qui nous manquait dans le cadre de la gestion humaine et de la carrière, surtout des policiers. J’espère que les techniciens qui ont été initiés à l’outil feront bon usage de cet outil qui vient d’être remis au gouvernement et qu’il permettra aussi de manière efficace notre mission de protection des citoyens et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national ».

Jean d’Angleterre, chef de mission au Programme d’Appui à la Réforme du Secteur de Sécurité fera des recommandations utiles pour l’atteinte des objectifs. « Il y a un gros problème sur la répartition des équipes, car elles sont toutes concentrées à Conakry. Donc, il faut aussi les déployer à l’intérieur du pays et réduire l’implantation des unités pour une bonne sécurité du pays ».

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin