Lancement officiel de la série télévisée « C’est la vie »

13 novembre 2018 à 21 09 56 115611

Blue zone Kaloum, le 13 novembre 2018- Monsieur Mamadou Mouctar Diallo, Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a présidé la cérémonie de lancement de la série télévisée  » C’est la vie ». Cette activité organisée par la Direction Nationale de la Jeunesse, a connu la présence du représentant de l’ambassadeur de la France, ceux des Institutions Internationales et de plusieurs jeunes.

Le représentant de l’UNFPA après avoir remercié les invités, a dit que l’objectif de la présente activité est de lutter contre qui assaillent les adolescents, les enfants et de femmes. Notamment, les mariages précoces, l’excision, les grossesses non désirées et le VIH/SIDA.

La diffusion de cette série télévisée permettra d’attirer l’attention des adolescents sur ces fléaux à travers une campagne d’éducation sexuelle dira le patron de l’UNFPA. Avant de terminer, le représentant de l’UNFPA a réaffirmé l’engagement de son institution à accompagner le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes dans son ambitieux programme de développement en faveur des jeunes.

La Directrice Exécutive de l’ONG RAES porteuse de ce projet a, au nom de son organisation présenté les objectifs de ce programme C’est la vie qui couvre plus de dix pays de l’Afrique de l’ouest. Ce film de 62 épisodes de 28 minutes tient compte des valeurs socioculturelles des pays dans lesquels il sera diffusé. Il a enfin remercié la RTG pour sa volonté de mettre à la disposition du public guinéen cette série télévisée.

Pour Monsieur Laurent Barbo, représentant de l’ambassadeur de la France, cette série panafricaine permet d’ouvrir un débat sur des sujets comme l’éducation sexuelle, la violence basée sur le genre ou encore l’excision. C’est pourquoi, son pays a mis en place ce fonds MUSKOKA pour le renforcement du système de santé pour lutter contre ces fléaux. Il s’est dit déjà rassuré que cette série connaîtra un succès auprès du public guinéen.

Avant de procéder au lancement officiel de cette série télévisée, le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a tout d’abord remercié les partenaires pour la réalisation de ce feuilleton, il a aussi mis l’accent sur la nécessité de mettre toutes les dispositions pour la résolution du problème de santé des jeunes. Car « La Jeunesse est le levier sur lequel doit se reposer un pays pour son développement » dira Mamadou Mouctar Diallo. C’est pourquoi, le Gouvernement du Professeur Alpha Condé en fait l’une de ses priorités. Il a enfin exprimé sa gratitude à tous les partenaires pour le travail accompli.

Cette cérémonie a pris fin par la remise officielle du disque de la série C’est la vie à la Radiodiffusion Télévision Guinéenne.

Par la Cellule de communication du ministère de la Jeunesse

Lire

Arrêt de l’édition des cartes d’identité à Labé : « C’est dû au manque de timbre fiscal »

13 novembre 2018 à 19 07 55 115511

Depuis plusieurs semaines, l’édition des cartes d’identité nationale est suspendue à Labé. Les habitants de la ville se plaignent et s’interrogent sur les raisons de cette situation. Et, selon un responsable de la police interrogé par un correspondant de Guineematin.com à Labé, c’est un manque de timbre fiscal qui est à l’origine de cette rupture.

Lire

Conakry : réactions des femmes de l’opposition après leur marche réprimée par les forces de l’ordre

13 novembre 2018 à 19 07 52 115211

Comme annoncé précédemment, les femmes de l’opposition républicaine n’ont pas pu aller au bout de leur marche pacifique organisée ce mardi, 13 novembre 2018 à Conakry. La manifestation a été stoppée au niveau de la Belle vue où les forces de l’ordre sont intervenues à coups de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestantes.

Lire

Tougué : 5 responsables du SLECG convoqués par la police

13 novembre 2018 à 19 07 01 110111

Cinq (5) principaux responsables du bureau préfectoral du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) sont convoqués au commissariat central de la police de Tougué, « pour affaires les concernant », a appris un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Répression de la marche des femmes contre les tueries des manifestants : avec vidéo

13 novembre 2018 à 18 06 43 114311

Tout avait bien commencé au carrefour de Bambéto, où de nombreuses femmes de l’opposition républicaine se sont retrouvées, ce mardi, 13 novembre 2018. Arborant des foulards et autres habits rouges, ces femmes ont battu le pavé pour exprimer leur désapprobation face aux nombreux assassinats non élucidés lors des manifestations de l’opposition républicaine, a constaté un reporter que Guineematin.com a déployé sur place.

Lire

Urgent : la marche des femmes perturbée ! Pas de circulation entre Hamdallaye et la Belle Vue

13 novembre 2018 à 13 01 41 114111

Comme annoncé précédemment, les femmes de l’opposition républicaine ont battu le macadam dans la matinée de ce mardi 13 novembre 2018 pour dénoncer les crimes commis sur les partisans de l’opposition et l’impunité garantie aux assassins. Mais, contrairement à leurs promesses, elles n’ont pas pu arriver à l’esplanade du stade du 28 septembre où les discours devaient être prononcés, rapporte un journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

Lire

Attaque d’un véhicule de transport à Faranah : le chauffeur accusé de complicité avec les bandits

13 novembre 2018 à 11 11 17 111711

Des coupeurs de route ont attaqué un véhicule de transport dans la nuit du dimanche au lundi, 12 novembre 2018 dans la préfecture de Faranah. Ils ont fouillé les passagers et enlevé tout ce qu’ils avaient sur eux. Les passagers accusent le chauffeur d’être en complicité avec les bandits, a appris le correspondant de Guineematin.com à Faranah.

Lire

Grève des enseignants : « évitons l’irréparable », dit le DPE de Mamou

13 novembre 2018 à 10 10 14 111411

A l’appel du SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée), plusieurs enseignants de Mamou se sont mobilisés dans la matinée d’hier, lundi 12 novembre 2018, devant la direction préfectorale de l’éducation (DPE) pour demander le dégel des salaires et l’arrêt des intimidations dont sont victimes certains enseignants grévistes, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Assassinat de Mme Boiro : les explications du colonel Amadou et de deux civils

13 novembre 2018 à 9 09 23 112311

Feue Mme Boiro

Les présumés auteurs du double assassinat de madame Aissatou Boiro et Paul Temple Cole ont défilé à la barre du tribunal criminel de Dixinn hier, lundi 12 novembre 2018. Trois accusés dans ce dossier ont comparu pour s’expliquer sur des faits survenus il y a juste six ans : Oumar Lamarana Diallo, alias Williams ; Ibrahima Sory Bah, alias Mayano ; et le Colonel Amadou Bangoura, un policier non-détenu, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire