Inondations à Conakry : plusieurs dégâts matériels enregistrés à Yattaya

La forte pluie qui s’est abattue dans la journée du mercredi, 19 août 2020, sur Conakry, n’est pas restée sans conséquences. Des inondations ont été enregistrées dans plusieurs quartiers de la capitale guinéenne. C’est le cas notamment de Yattaya Fossidet, dans la commune de Ratoma, où les eaux de ruissellement ont envahi quelques habitations, faisant des dégâts matériels, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

C’était la désolation dans l’après-midi de ce mercredi chez les victimes de ces inondations, qui s’activaient à dégager l’eau de leurs maisons. Selon madame Bah Issatou, c’est la deuxième fois qu’elle est victime d’une telle situation cette année. « C’est la deuxième fois que je suis victime d’inondation. Cette fois-ci, c’est aux environs de 13 heures que la pluie a commencé par là. Vers 13 heures 40, la cour était complètement inondée.

L’eau est ensuite rentrée à la terrasse et au salon. J’ai pu sauver deux fauteuils mais l’autre est complètement gâté, ma bibliothèque également est gâtée. Chez mes voisins aussi, l’eau est montée jusqu’au niveau du lit. Heureusement, on a coupé le courant lorsqu’il pleuvait. Sinon on aurait pu assister à des dégâts plus graves », a indiqué cette dame.

Selon elle, ce sont les constructions anarchiques qui sont à l’origine de ces inondations. « Cette eau quitte chez le Général Kéléfa, où ils ont bloqué le passage de l’eau. Maintenant quand il pleut, puisque l’eau n’a pas de passage, elle vient rentrer dans nos maisons. On a tout fait pour chercher une solution à cette situation, on a même creusé un fossé dans le but d’empêcher l’eau de nous envahir mais en vain », a-t-elle confié.

Cette citoyenne se dit inquiète et interpelle les autorités sur cette situation. « J’ai peur et je me sens mal. Parce que si une telle situation survient la nuit, on ne sait pas qu’est-ce qui peut nous arriver. Donc je demande aux autorités de nous aider en trouvant un passage pour les eaux de ruissellement afin de nous épargner de ces inondations », a lancé madame Bah Issatou.

Mohamed Doré pour Guineematin.com

Tel: +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS