Centenaire d’Elhadj Biro Diallo : sa famille annonce la création d’une fondation pour l’honorer

Né en 1922 à Kourou (dans la préfecture de Mamou) et président de l’assemblée nationale de Guinée de 1995 à 2002 (la première législature multipartite du pays), Elhadj Boubacar Biro Diallo goute encore à l’arome de la vie. Il a 100 ans depuis le 1er janvier 2022. Et, sa famille tient à le célébrer et à l’honorer de son vivant pour le travail patriotique qu’il a abattu pour la Guinée pendant son temps de service. C’est dans cette perspective qu’elle a annoncé en conférence de presse ce lundi, 24 janvier 2022, le lancement de la ‘’Fondation Elhadj Boubacar Biro Diallo pour le mérite’’. Ladite fondation a pour objectif et pour ambition d’être le creuset pour rendre hommage à toutes les personnes qui ont eu à apporter quelque chose de positif à la Guinée, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Amadou Diouldé Diallo, journaliste et historien

« Un siècle de vie pour un homme intègre et de principe », c’est avec ce thème que les enfants biologiques d’Elhadj Boubacar Biro Diallo ont lancé ce lundi la célébration du centenaire de la naissance de leur père. Ils étaient entourés de proches de la famille dont le célèbre journaliste et historien guinéen, Amadou Diouldé Diallo. Ce dernier a d’ailleurs rappelé la noblesse du doyen Biro Diallo à travers le clan ‘’Dialoyanké-Timboyanké auquel il appartient.

« C’est le clan d’Elhadj Boubacar Biro Diallo qui a réuni pour la première fois au Fouta les chefs des trois grands ensembles ou Diwés (Hakkoudhé Madié ou l’entre-fleuve composé de Timbo, Bhouria, Fougoumba, Kebali et Fodé Hadji ; le deuxième diwal composé de Kolladhé Kankalabé, Koïn et Timbi ; et, enfin le Diwal de Labé) à Kankalabé pour demander la réunification afin de faire face aux animistes et aux païens… Et, c’est lui Biro qui a descendu le drapeau du colon français à Mamou (après l’indépendance) », a dit Amadou Diouldé Diallo.

Pour Elhadj Ousmane Fatako Baldé, le président de la coordination fulbé et Haali Pular de Guinée, le doyen Biro Diallo fait partie de gens qui défendent toujours la vérité et la justice et qui n’acceptent pas le mensonge. Et, c’est pourquoi il mérite d’être célébré.

Elhadj Ousmane Fatako Baldé, président de la coordination fulbé et Haali Pular de Guinée

« De par cette longévité, nous reconnaissons que Dieu a exhaussé la vérité que défende toujours Elhadj Biro Diallo. Elhadj Biro Diallo est un homme pieux, de bonne attitude ; mais, difficile à vivre. Il est difficile à vivre, parce qu’il n’accepte pas le mensonge. Et, tous ceux qui n’acceptent pas le mensonge sont qualifié de difficiles. Alors qu’ils défendent toujours la vérité, on dit qu’ils sont difficiles. Cet homme qui célèbre ses 100 ans aujourd’hui fait partie de gens qui défendent toujours la vérité et la justice et qui n’acceptent pas le mensonge. C’est pourquoi nous devons le célébrer et prier Dieu pour qu’il l’accorde la santé », a indiqué Elhadj Ousmane Balde.

De son côté, Kadiza Bah, une amie intime de Kadiatou Biro Diallo (une des filles du doyen Biro Diallo), a laissé entendre qu’Elhadj Boubacar Biro Diallo est un siècle vie, de mémoire et une source où chaque guinéen peut s’abreuver pour retenir quelque chose de l’histoire de notre pays.

Kadiza Bah

« Aujourd’hui, on a une bibliothèque vivante. Une mémoire de toute l’histoire d’un pays. Car, 100 ans, c’est un siècle. Quelqu’un qui a traversé la période coloniale, l’indépendance et tous les régimes que nous avons connu et qui est encore lucide. Parce que la seule difficulté qu’il a, c’est un peu l’audition. Je pense que nous devons tous aller nous abreuver dans cette source pour retenir quelque chose de notre pays. Aujourd’hui, le seul grand problème qu’on a en Guinée, ce qu’on n’a pas notre propre histoire. Notre histoire, à chaque fois qu’un régime est passé, on jette le bébé avec l’eau du bain et on recommence à zéro. Une nation ne peut pas se construire avec des recommencements. Il fait partir du passé pour connaître l’histoire et les valeurs que nous avons connues pour pouvoir évoluer », a-t-elle dit.

A tour de rôle, les enfants d’Elhadj Boubacar Biro Diallo ont parlé d’une icône qui a toujours réussi ce qu’il fait. Ils disent être fiers de l’éducation et la rigueur que leur père les a imposées. D’où leur volonté de lancer la fondation qui est dédiée à celui-ci et qui portera le nom de : ‘’Fondation Elhadj Boubacar Biro Diallo pour le mérite’’.

A rappeler que la célébration du centenaire de la naissance du doyen Biro Diallo va se poursuivre dans la ville de Mamou du 28 janvier au 03 février 2022 avec plusieurs activités au programme.

Elhadj Boubacar Biro Diallo, ancien Président de l’Assemblée nationale

A suivre !

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tel: 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS