Covid-19 : la maladie n’est pas invincible même pour les femmes enceintes

24 juillet 2020 à 10 10 08 07087

Madame Moussa Yéro Bah

Il est vrai que son admission au CTpi de Donka en avril dernier avait particulièrement préoccupé. Avec son état de femme enceinte, le cas de notre consœur Moussa Yéro Bah avait inquiété plus d’un an, notamment parmi les millions d’auditeurs qui la suivent dans l’émission ‘’Les GG’’, chez nos confrères d’Espace FM/TV. Inquiétude qui s’était d’ailleurs décuplée quand son séjour dans l’enceinte du centre de prise en charge s’est prolongé, alors que les autres confrères avec lesquels elle y avait été admise avaient déjà rejoint leurs domiciles respectifs. Mais très heureusement, elle s’en était finalement sortie, à son tour. Elle a même depuis donné naissance à une jolie fille. Et aujourd’hui, partant de son propre exemple, elle tient à rassurer que les mêmes les femmes enceintes peuvent se remettre de la Covid-19. Ceci étant, elle recommande vivement le respect rigoureux des gestes barrières.

Lire

Covid-19 : « les journalistes n’ont pas très tôt pris conscience de leur niveau d’exposition » (Témoignage)

22 juillet 2020 à 10 10 27 07277

Avec quelques 35 journalistes atteints de la maladie du nouveau coronavirus répertoriés notamment par le Syndicat de la presse privée de Guinée (SPPG), la corporation des médias aura certainement été l’une des corporations les plus touchées par le Covid-19 en Guinée. Ce qui, à en croire notre confrère Mamadou Oury Diallo, peux s’expliquer d’une part par la nature même du travail du journaliste qui le met en contact régulier avec les personnalités, et d’autre part, par une prise de conscience tardive par les journalistes eux-mêmes de leur niveau d’exposition à la maladie. Mais ces facteurs étant désormais identifiés et mis en évidence, notre confrère nous invite à la prudence et au respect des gestes barrières.

Lire

Covid-19 : Surmontons nos réticences et rendons-nous à l’hôpital (témoignage)

21 juillet 2020 à 9 09 13 07137

Boubacar Sanso Barry

Dans le cadre de la série de témoignages que nous vous annoncions précédemment, nous vous proposons cette fois celui de Boubacar Sanso Barry, notre confrère, Administrateur Général du site ledjely.com. En ce qui le concerne, il met l’accent sur l’importance qu’il y a à faire confiance à nos structures sanitaires et aux médecins et infirmiers qui y opèrent. En raison de la persistance de certaines idées reçues et autre rumeurs infondées, beaucoup continueraient en effet à nourrir des appréhensions et de la méfiance vis-à-vis de structures officielles de prise en charge du Covid-19. Ce confrère qui a désormais recouvré sa santé nous invite à vaincre nos peurs et à dominer notre méfiance. Notre survie et la victoire contre la pandémie peuvent en dépendre.

Lire

Covid-19 : attention à l’automédication, le pire peut arriver !

19 juillet 2020 à 4 04 40 07407

Témoignage d’Aboubacar Diallo : En avril dernier, alors que la pandémie du nouveau coronavirus battait son plein dans notre pays en général et à Conakry en particulier, de nombreux journalistes s’étaient retrouvés parmi ceux admis dans les différents centres de traitement du pays.

Lire

Haute Autorité de la Communication : voici les changements en vue

12 juin 2020 à 6 06 45 06456

Comme annoncé précédemment, le pouvoir guinéen a décidé de modifier la loi organique portant composition, organisation et fonctionnement de la Haute Autorité de la Communication (HAC). Le texte amendé est actuellement en étude à l’Assemblée nationale et devrait être adopté le 18 juin 2020 par les députés. Il prévoit plusieurs changements au sein de l’instance chargée de réguler les médias, a constaté Guineematin.com, qui s’est procuré copie du projet de loi.

Lire

Faranah : un enseignant jugé pour avoir incité des manifestants à s’attaquer à un journaliste

3 juin 2020 à 19 07 36 06366

Facely Kalman Keita, correspondant de Guineenews à Faranah

Le procès opposant le journaliste Facely Kalman Kéita, correspondant de Guineenews à Faranah, et David Lanceï Condé, enseignant de profession, s’est ouvert ce mercredi 3 juin 2020, au tribunal de première instance de Faranah. L’enseignant est jugé pour avoir incité des jeunes à s’en prendre au journaliste qui couvrait une manifestation contre le manque d’électricité, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Hommage à Elhadj Mamadou Yaya Thiâguel Bah, décédé ce lundi 25 mai 2020 à Koloma Conakry

26 mai 2020 à 17 05 07 05075

feu Elhadj Mamadou Yaya Bah

Il est né dans cet hameau de Thyaagel (diminutif de ruisseau ou de marigot) dans le district de Wansan, sous-préfecture de Dougountounny, préfecture de Mali. Cette localité est perdue entre Wora au nord, Dougountounny à l’Ouest et Yembering à l’Est. De ce paradis sur terre, avec ses vallées, ses montagnes et ses rivières, on peut également contempler au Sud certains villages situés de l’autre de rive du fleuve Komba qui est la limite entre la préfecture de Mali et celle de Lelouma.

Lire

Guinée : un journaliste arrêté à Conakry

21 mai 2020 à 10 10 13 05135

Ibrahima Sory Camara, journaliste

Madame Ramatoulaye Camara, la cheffe de cabinet du Ministère de la Jeunesse, a fait arrêter un journaliste hier, mercredi 20 mai 2020, à Conakry. Ibrahima Sory Camara « Sans Tabou » a passé sa première nuit à la Direction de la police judiciaire (DPJ), sisi à Kaloum.

Lire

Guéri du coronavirus, Diallo Souleymane à Guineematin : « on n’a pas appris grand-chose d’Ebola »

14 mai 2020 à 17 05 35 05355

Elhadj Diallo Souleymane, PDG du groupe de Presse Lynx-lance et Lynx Fm

« … La Guinée est désorganisée ! A la limite, je dirais qu’on n’a pas appris grand-chose d’Ebola. Nous n’avons pas du tout appris à quantifier les choses, à former au plan informatique des gestionnaires d’épidémie. Tout est à reprendre ou alors tout est à faire »

Comme annoncé précédemment, Elhadj Diallo Souleymane, fondateur du célèbre groupe de presse Lynx-Lance, a été déclaré récemment guéri du Coronavirus. Il est sorti du centre de traitement de Donka en même que son fils, qui a également vaincu la maladie. Dix jours après sa sortie d’hôpital, le très respecté journaliste a accordé un entretien à Guineematin.com ce jeudi, 14 mai 2020. Ce pionnier de la presse guinéenne est revenu notamment sur son état de santé actuel.

« En gros, ça va très bien depuis que nous sommes sortis de l’hôpital. Nous suivons les conseils qu’on nous a donnés à l’hôpital, c’est-à-dire le repos, ainsi que les mesures barrières. Heureusement que tous ceux qui ont été victimes de ce virus au Lynx sont sortis de l’hôpital Donka », se félicite le doyen Souleymane Diallo.

Tout en saluant le travail des médecins qu’il remercie vivement, ce journaliste dit avoir beaucoup appris de son séjour au CTE de Donka. Il estime que la Guinée a encore du chemin à parcourir. « Je veux souligner que j’ai pu comprendre l’immensité de la tâche qui attend les Guinéens, tant dans le domaine médical que dans le reste de la vie sociale et administrative. Les médecins font ce qu’ils peuvent de tout cœur ; mais, la Guinée est désorganisée ! A la limite, je dirais qu’on n’a pas appris grand-chose d’Ebola. Nous n’avons pas du tout appris à quantifier les choses, à former au plan informatique des gestionnaires d’épidémie. Tout est à reprendre ou alors tout est à faire », a lancé le patron du groupe Lynx-Lance et radio Lynx Fm.

Monsieur Diallo souhaite le rétablissement de tous les malades du Coronavirus et prie Dieu d’épargner ceux qui n’ont pas contracté cette maladie, mais aussi de préserver la santé de ceux qui sont guéris.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Lire

N’Zérékoré : un journaliste violenté par des gendarmes

5 mai 2020 à 17 05 36 05365

Amara Condé, journaliste à la radio Baobab FM de N’Zérékoré

Amara Condé, journaliste à la radio Baobab FM de N’Zérékoré, a été agressé et violenté par des gendarmes dans l’exercice de son métier. L’acte s’est passé hier, lundi 04 mai 2020, au marché central de la ville, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à N’Zérékoré.

Lire

Interdiction aux piétons et motards de sortir de Conakry : ce qu’en disent certains citoyens

5 mai 2020 à 16 04 11 05115

Youssouf Camara

Pour limiter la propagation du coronavirus des mesures additives ont été mises en place par le gouvernement dans la journée d’hier, lundi 04 mai 2020. Désormais, les piétons et motards sont interdits de sortir de Conakry à partir du Kilomètre 36 (Coyah) et de Kagbélen (Dubréka). Interrogés à ce sujet par un reporter de Guineematin.com, des citoyens de Conakry ont diversement réagi.

Lire

Riposte contre le Covid-19 : l’ONG Dialogue F au secours des mendiants de Taouyah et Kipé

4 mai 2020 à 18 06 19 05195

Les gestes de bonne volonté se multiplient en Guinée pour faire face à la propagation du coronavirus en Guinée. C’est pour jouer sa partition dans ce sens que l’ONG dénommée Dialogue F a offert une centaine de masques de protection aux démunis de Kipé et de Taouyah, dans la commune de Ratoma. La remise a eu lieu ce lundi, 04 mai 2020, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

« Dans le sillage du président Lansana Conté » : livre de Boubacar Yacine Diallo

4 mai 2020 à 12 12 42 05425

Le 24 avril dernier, Boubacar Yacine Diallo a sorti son tout dernier livre sur le coup d’état du 3 avril 1984 et le parcours du deuxième président de la Guinée indépendante. Imprimé en France, de 136 pages, intitulée « dans le sillage du président Lansana Conté », cette nouvelle publication (qu’on n’a pour le moment pas eu l’occasion de voir) est signée par un journaliste du principal média public du pays (RTG), ancien éditorialiste proche du pouvoir de l’époque, ancien Directeur Général de l’ORTG, ancien ministre de l’information et ancien président du CNC (Conseil national de la communication, devenue Haute autorité de la communication)…

Lire

Lansana Camara : « la liberté de la presse que nous réclamons, n’est pas encore là »

3 mai 2020 à 14 02 51 05515

Lansana Camara, administrateur général du site Conakrylive.info et correspondant de la Chine Nouvelle en Guinée

A l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce dimanche 03 mai 2020, le journaliste Lansana Camara, administrateur général du site d’informations Conakrylive.info et correspondant de l’agence de presse Chine Nouvelles en Guinée, a donné son regard sur la situation de la liberté de la presse dans le pays. Selon lui, il y a encore beaucoup de choses à faire pour que la liberté de la presse soit effective en Guinée. Il l’a dit au cours d’un entretien avec la rédaction de Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Lire

Liberté de la presse en Guinée : Alpha Oumar Diallo appelle les journalistes à se battre pour préserver les acquis

3 mai 2020 à 14 02 13 05135

Alpha Oumar Diallo, journaliste et administrateur général du site d’informations verite224.com

A l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce dimanche 03 mai 2020, les professionnels de médias guinéens font le point sur les conditions d’exercice du métier de journaliste dans le pays. Des conditions jugées dans l’ensemble difficiles par Alpha Oumar Diallo, journaliste et administrateur général du site d’informations www.verite224.com, interrogé par notre rédaction. Le journaliste dénonce des dérives autoritaires qui portent sérieusement atteinte à la liberté de la presse en Guinée.

Lire

Liberté de la presse en Guinée : Samba Sow dénonce « un recul sans précédent »

3 mai 2020 à 14 02 02 05025

Mamadou Samba Sow, journaliste

Le journaliste Mamadou Samba Sow fait un constat « alarmant » sur la situation de la liberté de la presse en Guinée. Notre confrère dénonce une volonté affichée des autorités du pays de museler les médias afin d’empêcher la publication de certaines informations compromettantes pour le pouvoir. Il l’a dit au cours d’un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce dimanche 03 mai 2020.

Lire

Amara Camara de la RTG : « l’année 2019 a été difficile pour la presse guinéenne »

3 mai 2020 à 12 12 32 05325

Amara Camara, journaliste et rédacteur en chef de la radio nationale

Comme annoncé précédemment, il n’y a pas de cérémonie commémorative de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce dimanche 03 mai 2020, en Guinée. Cela, en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus qui sévit dans le pays. Malgré tout, cette journée ne passe pas inaperçue. Les professionnels de médias mettent l’occasion à profit pour se prononcer sur la situation de la liberté de la presse en Guinée. C’est le cas du journaliste Amara Camara, rédacteur en chef de la radio nationale, interrogé par Guineematin.com sur le sujet. Il estime que la liberté de la presse a encore du chemin à parcourir dans le pays.

Lire

Liberté de la presse : « nous devons nous organiser pour que les gouvernants nous respectent… »

3 mai 2020 à 6 06 42 05425

Aminata Pilimini Diallo, journaliste et fondatrice du site actu.elles.info

La journée mondiale de la liberté de la presse sera célébrée ce dimanche, 03 mai 2020, à travers le monde. En Guinée, les hommes de médias ne sont pas suffisamment libres dans l’exercice de leur profession et sont victimes parfois de violences. Dans le dernier rapport de l’ONG Reporters Sans Frontière (RSF) sur la liberté de la presse la Guinée a reculé passant de la 107ème à la 110ème place à travers le monde. Aminata Pilimini Diallo, journaliste et fondatrice du site actu.elles.info, interrogée par notre reporter, a dénoncé les violences faites aux hommes de médias tout en interpellant les autorités sur le rôle qui leur est dévolu.

Lire