Vive tension à Linsan (Kindia) : les postes de police et de gendarmerie saccagés par des citoyens en colère

La commune rurale de Linsan (préfecture de Kindia) est actuellement en ébullition. Des citoyens en colère (majoritairement des jeunes) règnent en maître, depuis quelques heures dans l’après-midi de ce jeudi, 10 février 2022, dans les rues pour dénoncer la mort suspecte d’un jeune bénévole de la police dans une cellule du poste de police locale.

Ils ont déjà brûlé et saccagé plusieurs maisons habitées par des agents de police et de gendarmerie. Ils ont aussi saccagé les postes de police et de gendarmerie de la localité.

Selon les informations confiées à Guineematin.com par des citoyens de Linsan, la situation est actuellement hors de contrôle. Les agents de sécurité de la sous-préfecture (trois gendarmes et trois policiers) ont pris la poudre d’escampette pour sauver leur vie. Et, actuellement (17 heures50’), les manifestants dictent leur loi dans cette commune rurale.

Nous y reviendrons !

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS