Colonel Mamady Diallo, préfet de Mamou : « ces assises constituent un appel patriotique à l’endroit de tous pour reconstituer le tissu social »

Annoncées sous le signe de la vérité et du pardon en Guinée, les assises nationales ont été officiellement lancées hier, mardi 12 avril 2022, dans la préfecture de Mamou. Et, au cours de la cérémonie de lancement tenue à la maison des jeunes, le colonel Mamady Diallo, préfet de Mamou, a rappelé les objectifs de ces assises. L’autorité préfectorale a aussi invité les populations de la ville carrefour à s’inscrire dans la dynamique de ces assises pour favoriser la réconciliation et le pardon en Guinée, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou.

Devant le beau monde qui remplissait la salle polyvalente de la maison des jeunes, le préfet Mamady Diallo a présenté ces assises comme une plateforme de dialogue et de partage entre citoyens pour évoquer les « graves dysfonctionnements » qui entravent le vivre ensemble en Guinée.

« Il s’agit de donner l’opportunité à celles et ceux qui ont dû être blessés dans leurs corps et dans leurs âmes, dans le passé, de s’exprimer pour faire émerger ces graves dysfonctionnements qui entravent le bon vivre ensemble et étouffent toute possibilité de développement socioéconomique… Vous comprendrez donc avec moi que ces assises constituent un appel patriotique à l’endroit de tous pour reconstituer le tissu social et garantir l’avenir des Guinéens de l’intérieur et de l’extérieur. C’est dans cet ordre d’idée que le président de la république (…) a adressé à tous les Guinéens un message clair dans son discours lors du lancement des assises nationales », a dit Mamady Diallo.

Pilotées par un comité préfectoral à Mamou, ces assises nationales vont durer une semaine dans la ville carrefour. Elles vont notamment consister à recueillir les témoignages et les attentes des victimes d’exactions des différents régimes qui se sont succédé à la tête de la Guinée depuis 1958. Et, le préfet de Mamou espère que ces assises seront une réussite dans la ville carrefour.

« Je lance un appel aux braves populations de Mamou de s’inscrire en droite ligne par rapport à la réconciliation et au pardon prônés par le président de la république. Pendant une semaine, le comité préfectoral des assises sera à votre écoute pour recueillir vos témoignages et attentes. Avec l’espoir que, sur la base de la vérité et du pardon, l’implication de tous les acteurs ne souffrira d’aucune entorse (…), je déclare ouvertes les assises nationales à Mamou », a déclaré Mamady Diallo.

A rappeler que l’interdiction faite aux médias d’enregistrer les témoignages des victimes a jeté une douce froide sur ces assises nationales à Mamou. Beaucoup de citoyens ont dû bouder la salle dans un vacarme indescriptible.

Mamadou Baïlo Keïta, envoyé spécial de Guineematin.com à Mamou

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS