Manifestation à Kintinian (Siguiri) : la mairie, la police et la gendarmerie fermées, des blessés signalés

Kintinian, l’une des sous-préfectures de Siguiri, était sous haute tension ce samedi matin, 18 juin 2022. Plusieurs jeunes en colère manifestaient contre l’arrestation de deux personnes par des agents de sécurité venus de la ville de Siguiri. Les manifestants ont fermé les locaux de la police et de la gendarmerie, avant d’aller tenter d’incendier les locaux de la mairie. De violents heurts les ont opposés aux agents de la garde communale, faisant plusieurs blessés, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Selon un conseiller communal à la mairie de Kintinian, tout est parti de l’interpellation de deux personnes à l’aube de ce samedi, à Kintinian centre. Des interpellations qui font suite à l’agression du vice maire de cette commune rurale, qui a eu lieu récemment dans les locaux de la préfecture de Siguiri. Choqués par cette nouvelle, les jeunes de la localité se sont mobilisés pour exiger la libération des personnes interpellées et conduites dans la ville de Siguiri.

« Après l’agression du vice maire de Kintinian par un groupe de jeunes dans les locaux du bloc administratif préfectoral, les jeunes soupçonnés d’être impliqués dans cette affaire ont été convoqués par le procureur de la République de Siguiri. Mais ils ont refusé de répondre à la convocation du procureur. C’est ainsi que ce dernier a émis un mandat d’arrêt contre les 5 personnes. Et aujourd’hui, aux environs de 4 heures du matin, un pick-up de l’escadron de Siguiri est venu pour l’exécution de la décision du procureur. Lorsqu’ils chez l’un d’entre eux, sa femme s’est arrêtée à la porte pour les empêcher de rentrer.

Finalement, les gendarmes l’ont interpellée à la place de son mari. Ils sont allés interpeller un autre jeune chez lui. Et ces arrestations ont provoqué la colère des jeunes de Kintinian. Ce matin, ils se sont mobilisés, ils sont partis dire aux agents de police de fermer leurs locaux et rentrer à la maison. Ensuite, ils sont partis à la Brigade de gendarmerie aussi pour fermer les lieux. Après, ils se sont rendus à la commune pour tenter d’incendier la mairie, mais les gardes communales les en ont empêchés. Malheureusement, ils ont blessé 8 agents de la garde communale à l’aide d’armes blanches », a expliqué ce conseil communal.

Informé de ces violences, le préfet de Siguiri a déployé de nombreux agents de la police à Kintinian. Ces derniers sont allés sécuriser les locaux de la mairie, du poste de police et de la brigade de gendarmerie. Le calme est finalement revenu à Kintinian, mais les autorités communales sont toujours en cachette par peur d’être agressées par les jeunes en colère. De leur côté, les agents de la CMIS de Siguiri campent devant la mairie pour sécuriser les lieux.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé  pour Guineematin.com 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS