Manifestation à Mandiana : « ne touchez pas à Guinée Games », scandent des jeunes en colère

Les agents revendeurs de Guinée Games à Mandiana sont en colère contre le transfert des activités de cette société de pari dans le portefeuille de la Lonagui (Loterie nationale de Guinée). Ils ont manifesté ce vendredi, 22 juillet 2022, pour dénoncer cette décision des autorités guinéennes et exiger son annulation, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Habillés aux couleurs de Guinée Games, banderoles en main, les manifestants se sont rassemblés devant l’agence de la société à Mandiana pour se faire entendre. Ils demandent à l’Etat de revoir sa décision, qui consiste à transférer les activités de pari de Guinée Games au compte de la Lonagui avant le 14 août prochain. Une décision qui, selon eux, leur ferait perdre leur emploi.

« Nous avons décidé de manifester aujourd’hui contre le transfert des activités de Guinée Games à la Lonagui, chose que nous ne voulons pas. Parce que nous connaissons l’Etat guinéen, il gère très mal les choses. Nous avons vu l’exemple de la Sotelgui, nous avons vu aussi le cas de PMU Guinée qui a quasiment disparu depuis que l’Etat l’a récupéré. Donc, nous ne voulons pas aller au chômage. C’est pourquoi, nous sommes sortis pour exprimer notre soutien à Guinée Games », a déclaré Faya Kourouma, gérant d’un kiosque de Guinée Games à Mandiana.

Du côté des responsables locaux de Guinée Games, on se félicite de ce mouvement de protestation des agents revendeurs. Pour Mamady Keïta, responsable commercial de la société à Mandiana, cela prouve qu’il y a une bonne collaboration entre eux et les acteurs qui sont sur le terrain. Et ça montre aussi qu’ils partent tous la même préoccupation face à cette situation.

 « C’est une réelle satisfaction pour nous. Ça prouve qu’il y a une bonne collaboration entre Guinée Games et ses agents sur le terrain. Ça prouve aussi que les activités de Guinée Games sont profitables aux parieurs. Sinon, on n’allait pas voir cette mobilisation devant nos bureaux pour dénoncer l’injustice dont nous sommes victimes aujourd’hui. Pour moi, l’Etat devait s’intéresser aux entreprises où ça ne marche pas, et non à celles qui s’en sortent aussi bien aussi que Guinée Games qui, depuis plus de 14 ans, est le leader de la loterie nationale. Si l’Etat reprend les activités de cette société, ce sont plusieurs milliers de jeunes qui vont partir au chômage », soutient-il.

A noter que Guinée Games compte 70 agents revendeurs, 35 co-agents et 5 salariés dans la préfecture de Mandiana. Tous craignent de perdre leur travail si l’Etat reprend les activités de pari de l’entreprise.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tél. : 625810326

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS