Guinée : tenue de la première session ordinaire du conseil d’administration de l’AGUISER

La première session ordinaire du conseil d’administration de l’agence guinéenne de la sécurité routière (AGUISER) a eu lieu ce mercredi, 27 juillet 2022, à Conakry. Les travaux de cette session se sont déroulés en présence de tous les conseillers de l’AGUISER ; et, ils ont été présidés par le ministre des Infrastructures et des Transports. Yaya Sow a d’ailleurs profité de l’occasion pour exprimer son soutien à cette agence qui devra travailler pour réduire le nombre d’accidents à travers la Guinée, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

La Guinée connaît beaucoup d’accidents de circulation. Et, avec leurs lots de morts et de blessés, ces accidents de la route ont une tendance haussière ces dernières années dans le pays. Ainsi, pour remédier à cette triste situation, un nouveau conseil d’administration a été mis en place au niveau de l’agence guinéenne de la sécurité routière. C’est ledit conseil qui a tenu ce mercredi sa première session ordinaire à Conakry. Et, pour le ministre des Infrastructures et des Transports, la présente session se tient à un moment crucial, d’autant plus que la problématique de la sécurité routière est d’actualité en Guinée.

Yaya Sow, ministre des infrastructures et des transports

« Ces drames à répétition nous interpellent tous, décideurs, forces de l’ordre, transporteurs, syndicats, citoyens lambda et utilisateurs des moyens de transport. C’est pourquoi, le président de la république a instruit le gouvernement (…) de mener une réflexion profonde autour de ce sujet. La question de la sécurité routière étant transversale, le ministère des Infrastructures et des Transports que j’ai l’honneur de diriger jouera son rôle à travers l’AGUISER. C’est le lieu de rappeler que le président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, a inscrit la sécurité routière au rang des actions prioritaires à mener dans notre pays pendant cette période de Transition. Il accorde une attention particulière à la lutte contre le fléau de l’insécurité routière, en exhortant les pouvoirs publics à une forte mobilisation, mais aussi à tous les citoyens de s’impliquer pour rendre nos routes plus sûres… Dans ce sens, notre pays, qui a déjà pris d’importantes mesures, souscrit entièrement à cet objectif, certes ambitieux, mais pas impossible de réduire de moitié le nombre de décès imputable aux accidents de la route. Parmi celles-ci, il me plaît de citer : la création de l’Agence Guinéenne de la Sécurité Routière (AGUISER) comme organisme chef de file de la sécurité routière, l’élaboration et l’adoption par Décret du tout premier Plan National de Sécurité Routière (PNSR) de la Guinée, la relance effective du contrôle technique automobile qui est en cours, l’adoption et la promulgation de la Loi portant Code de la route de la Guinée, dont la partie réglementaire est en cours de finalisation: Un formulaire BAAC vient d’être mis à la disposition de notre pays qui va servir d’outil efficace de gestion de l’accidentologie. Il nous permettra d’harmoniser les procédures de collecte des données d’accidents aux niveaux de la Police routière et de la Gendarmerie routière, afin de recueillir le maximum pour ne pas dire l’ensemble des informations relatives à la nature, les circonstances, l’environnement et les causes d’un accident », a dit le ministre Yaya, tout en précisant que ces mesures seront renforcées par d’autres actions fortes qui seront bientôt mises en œuvre en vue de sauver des vies humaines sur les routes guinéennes.

Se disant conscient des enjeux, mais aussi de la place qu’occupe la sécurité routière pour les autorités de la Transition, le Directeur Général de l’AGUISER, Thierno Barry, a laissé entendre que son agence va mettre un accent particulier sur la sensibilisation et de formation à l’endroit des jeunes.

Thierno Barry, Directeur Général de LAGUISER

« L’agence nationale de la sécurité routière, dans le cadre de la mise en œuvre de sa mission qui est de promouvoir et de renforcer la sécurité routière, va mettre un accent particulier sur les campagnes de sensibilisation et de formation à l’endroit des jeunes, dans les écoles, les collèges et les universités. Une large campagne de communication va être menée, notamment sur la promotion du port du casque, la sensibilisation sur la conduite en état d’ébriété, le renforcement de la réglementation en matière de sécurité routière, la mise en place des actions de renforcement de l’éducation à la sécurité routière dans le système éducatif de notre pays », a-t-il indiqué.

De son côté, le Lieutenant-colonel Michel Koly Sovogui, président du conseil d’administration de l’AGUISER, a promis de mettre sa longue expérience au service de la sécurité routière.

Lieutenant Colonel Michel Koly Sovogui, président AGUISER

« En ma qualité de commandant du Groupement Spécial de Gendarmerie Routière de Conakry, J’ai accumulé une expérience de 22 ans, de pratique professionnelle en première ligne du combat contre l’insécurité routière, à travers tout le pays. Cette longue expérience de lutte contre les accidents de la circulation routière dans notre pays m’ont permis d’acquérir une expertise dans mon parcours professionnel que je m’engage à mettre à la disposition de notre nouvelle institution… Les membres du conseil d’administration de l’AGUISER que nous sommes ne ménagerons aucun effort pour apporter des conseils, des orientations stratégiques et de mener des études, d’exécuter toutes autres tâches spécifiques confiées (…), en formulant des avis et des suggestions concourant à la mise en œuvre de la politique du gouvernement dans la lutte contre l’insécurité routière », a dit Lieutenant-colonel Michel Koly Sovogui.

Mamadou Yahya Petel Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS