La Fondation Orange Guinée et ChildFund Guinée renforcent leur mobilisation auprès des femmes dans Dabola

En 2021, la Fondation Orange Guinée (FOG) et ChildFund Guinée signaient une convention visant la mobilisation de ressources au bénéfice des femmes dans le région de Dabola. Ce partenariat signé se voulait pour la FOG traduire sa volonté d’offrir un accès à l’éducation pour tous, developper des programmes visant contribuer à l’alphabétisation des femmes et favoriser leur autonomisation.

C’est ainsi qu’à Kankama, ChildFund Guinée qui met en œuvre des actions pour soutenir et répondre aux besoins des communautés locales dans la santé, la protection de l’enfance, l’éducation, l’autonomisation des femmes et filles, a pu – sur financement de la FOG- regrouper 100 femmes à travers 4 groupements et les accompagner dans la mise en place d’activités génératrices de revenus. Celles-ci racontent ici l’impact de ce programme.

C’est donc en toute logique que les deux structures ont donc décidé d’élargir ce programme pour toucher davantage de femmes mais aussi garantir à celles réunies un renforcement de leurs capacités.

Il faut rappeler que les resultats des enquêtes nationales indiquent que 60% ( INS & World Bank 2016) de la population vit en dessous du seuil de pauvreté ; 89,3% de cette population est en milieu rural.

Bien que ces résultats indiquent une baisse de l’incidence de pauvreté multidimensionnelle, le nombre d’individus vivant dans cette situation a plutôt augmenté : il passe de 6,07 millions en 2002 à 7,5 millions d’individus en 2014.

Quant à l’analyse de la pauvreté multidimensionnelle chez les enfants, elle montre que la quasitotalité des enfants (97,1%) de 0 à 17 ans sont privés dans au moins une dimension et que presque un enfant sur deux (47,3%) est privé dans au moins 3 dimensions dont : éducation, eau et assainissement.

Les facteurs économiques ne sont pas les seuls en cause : l’insuffisance d’accès des femmes aux infrastructures de base,aux soins de santé, à l’éducation, aux ressources productives en sont aussi des causes. Ces chiffres sont hélas bien plus élevés dans la commune de Kankama ou encore d’Arfamoussaya (Dabola)

Aussi, pour favoriser l’autonomisation des femmes/filles à Arfamoussaya et encourager celles de Kankama , la FOG & ChildFund lancent deux projets visant la mise en place des mécanismes endogènes pour faire de ces femmes des actrices s de changement.

1) Creation d’Associations Villageois d’Epargne et Crédit (AVE&C) dans la commune rurale d’Arfamoussaya, à Dabola,

Il entend améliorer la sécurité économique et le leadership des ménages , particulièrement des 120 femmes/filles vulnérables à travers 6 AVEC&C en les encourageant à devenir actrices de leur changement et mieux, en favorisant la creation d’activités génératrices de revenus

2) Mise en place d’une Maison Digitale pour les 4 AVEC&C de Kankama

Pour améliorer les compétences des groupements de femmes de Kankama, les 100 femmes de Kankama pouront dans cet espace aussi acceder certes à l’alphabétisation mais aussi aux modules sur les techniques de maraichage afin de garantir une perenisation des activités qu’elles ont lancé.

La Fondation Orange Guinée à travers ce partenariat traduit surtout sa détermination à la mise en place d’une chaine de valeur pour les femmes/ filles de Dabola : le regroupements autour d’activités génératrices de revenus , la formation au leadership (sensibilisation aux questions autour des viloences basées sur le genre) , la pérénisation et developpement des activités financées à travers des formations techniques (mise en pratique quotidienne)

A la fois ChildFund Guinée et la Fondation Orange Guinée confirment leur engagement à contribuer à l’entreprenariat feminin en milieu rural par des dispositifs garants d’une autonomisation perenne des femmes issues de couches dites fragiles.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité de ce communiqué

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS