Route Kankan-Mandiana : « Si GUITER ne vient pas réparer, nous allons arrêter les activités »

Une partie de la route Kankan-Mandiana est aujourd’hui en très mauvais état. Les 25 kilomètres entre Kôdiaran et Mandiana constituent un calvaire indescriptible pour les usagers de cette tronçon. Lassé des difficultés, le syndicat des transporteurs de Mandiana donne 72 heures à l’entreprise GUITER S.A de finir les travaux. Faute de quoi, il menace d’arrêter toutes activités sur ce tronçon, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les transporteurs qui empruntent cette route n’en peuvent plus. A cause du mauvais état des 25 kilomètres entre Kôdiaran et Mandiana, les pannes se multiplient.

Mamady Traoré, chauffeur

Mamady Traoré, qui a subi d’énormes préjudices sur ce tronçon, explique sa mésaventure. « Sur la route Kankan-Mandiana, il y a des tas de boues et d’eaux stagnantes à deux niveaux, notamment entre Mandiana et Kôdiaran. Le premier handicap, je l’ai dépassé sans trop souffrir. Mais, arrivé au niveau du deuxième trou, appelé 3ème mandat, c’est là-bas que le moteur de mon véhicule a pris l’eau et s’est éteint. Il a fallu de l’aide pour me ramener en ville. Donc, ce que je peux dire aux autorités, c’est de nous aider pour dire a Kaba GUITER (PDG de GUITER SA) de venir terminer son travail », a laissé entendre Mamady Traoré.

Mamady Keita, membre de la section syndicale des transporteurs

Même son de cloche chez Mamady Keita, membre de la section syndicale des transporteurs. « La population nous a demandés de réduire le prix du transport. On va réduire cette semaine 10 mille franc guinéens sur chaque ligne ; mais, nous continuons toujours à perdre sur la route, surtout entre Kôdiaran-Mandiana où tu peux consommer tout le carburant sur ces 25 km, le carburant qui pouvait t’envoyer jusqu’à Kankan et les pannes sont inévitables, les pièces sont devenues plus chères que jamais. Avant, on achetait deux pneus à trois cents mille et quelques poussières ; mais aujourd’hui, c’est plus d’un million de francs. Donc, nous souffrons trop. Tu peux avoir le véhicule aujourd’hui et rester sans avoir tes dépenses familiales », se lamente-t-il

Papa Diakité, secrétaire général du syndicat des transporteurs et de la mécanique générale de Mandiana

Pour le secrétaire général du syndicat des transporteurs et de la mécanique générale de Mandiana, la société GUITER est en train de rabaisser Mandiana. « Kaba GUITER prend Mandiana comme un village. Si on vous montre même ce qu’on dit qu’il a bitumé, sur les 60 km, c’est seulement les 25 premiers km qui sont bien fait. Le reste, ce n’est pas du bon goudron. C’est un goudron avec des escaliers… La route est sous le contrat de Kaba GUITER. S’il ne vient pas réparer le tronçon Kôdiaran-Mandiana, dans trois jours, nous allons arrêter toutes les activités sur cette route », a martelé Papa Diakité.

De Mandiana, Mamady Konoma Keita pour Guineematin.com

Tel : 625 81 03 26

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS