Mandiana : les corps de deux enfants découverts dans une mine d’or à Oudiala  

Mine d'or à Mandiana

Portés disparu depuis un mois, deux enfants de moins de 5 ans ont été retrouvés morts dans une mine d’or du quartier Oudiala, de la commune urbaine de Mandiana. Les corps de Mamoudou Condé et Toumboutou Condé, issus de la même famille, étaient en état de décomposition, enfoncés dans la boue de la mine. La découverte a eu lieu ce lundi, 29 janvier 2024, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, les deux enfants étaient recherchés par leurs parents depuis un mois. C’est seulement ce lundi qu’ils ont été découverts, sans vie, enfoncés dans la boue d’une mine au quartier Oudiala.

Ousmane Diallo, le chef de quartier, est revenu sur cette découverte macabre. « Ça fait longtemps que les enfants-là étaient recherchés. Leurs parents sont allés jusqu’au Mali à leur recherche. Mais, c’est ce lundi matin que les administrateurs des mines, les tomboloma, ont découvert leur corps alors qu’ils étaient en train de défricher notre mine d’or pour éviter que les animaux ou les humains ne tombent dedans. Les corps étaient en état de décomposition. Ils y ont été aussitôt enterrés en présence des autorités », a expliqué Ousmane Diallo, chef du quartier Oudiala.

Pour sa part, Ténin Koulibaly, directrice préfectorale de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables, a interpellé les mères de famille sur leurs responsabilités quant à la protection des enfants. « Ces deux enfants sont de la même famille. Ils sont sortis depuis un mois. Personne n’avait de leurs nouvelles. Finalement, ils ont été découverts morts, dans les graviers des mines. J’interpelle les femmes, tout ce que je leur demande, c’est de protéger les enfants. Les femmes d’aujourd’hui accordent plus d’importance pour le petit commerce que la vie de leurs enfants. Pourtant, tout ce qu’on cherche, c’est pour ces enfants », a-t-elle laissé entendre.

Joint par téléphone, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mandiana dit avoir ouvert une enquête.

 De Mandiana, Mamady Konoma Kéita pour Guineematin.com

 Tél. : 625 81 03 26

Facebook Comments Box