Les cinq individus qui ont été interpellés suite à l’attaque perpétrée le jeudi dernier dans une boutique à Pita, une préfecture qui relève de la région administrative de Mamou, ont été présentés ce samedi, 11 Août 2018, à la presse.

L’opération s’est déroulée vers midi, dans la cour du groupement de gendarmerie territoriale, en présence des autorités administratives et judiciaires de la région de Mamou et du propriétaire de la boutique qui a été braquée. Ce dernier, Ismaïl Bah, a profité de l’occasion pour revenir sur le film du braquage de sa boutique et la somme d’argent qui lui a été dérobée, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Mamou.

Selon la victime, Ismaïl Bah, c’est à 13 heures 18 minutes que les assaillants, à bord d’une voiture RAV4, sont arrivés devant sa boutique. « Ils sont arrivés armés. Et, devant la boutique, ils ont trouvé mes collaborateurs et certaines personnes qui prenaient leurs ablutions pour la prière de 14 heures. Ils ont alors menacé et ordonné à tout le monde d’aller à l’intérieur de la boutique. Une fois à l’intérieur, ils ont tiré des coups de feu en air. Un des bandits est allé m’intimer de sortir de mon bureau. Il était muni d’un pistolet. Un autre qui détenait un sac est allé dans le second bureau où se trouvait mon jeune frère. C’est ainsi qu’ils ont pris tout l’argent qui se trouvait dans nos bureaux », a expliqué Ismaïl Bah, qui précise que lorsqu’il est sorti de son bureau, il est allé se cacher quelque part où un autre assaillant (celui qui a été blessé lors de la fusillade avec les agents de sécurité) est allé le menacer avec un fusil.

« Il a pointé son arme sur ma tête et il m’a ordonné de me coucher à plat le ventre. Les autres bandits sont sortis de la boutique en tirant des coups de feu en l’air. Ils sont tous remontés dans leur voiture RAV4 et ils sont repartis en trombe », a-t-il ajouté.

S’agissant de l’argent qui a été dérobé par les assaillants, Ismaïl Bah estime le montant total à plus 600 millions de francs guinéens. « Il y avait du franc guinéen et des devises (franc CFA, euro et dollar) dans la boutique. Mais, nous avons estimé la somme total à 630 millions de francs guinéens. C’est cet argent et deux téléphones qu’ils (les assaillants) ont pris dans la boutique », a-t-il précisé.

A noter que ce braquage, perpétré en pleine journée, a immédiatement mis en branle les services de sécurité, les autorités administratives et judiciaires et les populations de la région administrative de Mamou. Une synergie d’action coordonnée a finalement permis de mettre le grappin sur cinq individus suspectés d’avoir pris part à ce braquage. Ce sont donc ces individus qui ont été présentés ce samedi à la presse. « Les enquêtes se poursuivent pour tenter de retrouver un sixième suspect qui est actuellement en cavale », a rassuré le parquet de Mamou.

A suivre !

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin