Lutte contre un 3ème mandat d’Alpha Condé : voici un communiqué du Balai Citoyen

7 août 2020 à 13 01 49 08498

Sékou Koundouno, chargé des stratégies du FNDC et Administrateur Général de la Cellule Balai Citoyen

En sa qualité d’organisation membre fondatrice du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) et fidèle à ses engagements de départ, la Cellule Balai Citoyen réaffirme son appartenance à cet indispensable mouvement social dont le combat cadre parfaitement avec les raisons d’être de notre organisation.

Lire

Guinée, Côte d’Ivoire : alternances sacrifiées, démocraties menacées

7 août 2020 à 13 01 01 08018

Par l’ONG Tournons La Page (TLP) : Le 6 août 2020, Alassane Ouattara a annoncé lors d’un discours à la nation sa décision de concourir à un troisième mandat présidentiel en octobre prochain. Le même jour, à Conakry, le parti au pouvoir, le RPG-Arc en Ciel, a désigné le président sortant Alpha Condé comme candidat à l’élection d’octobre prochain, lui permettant ainsi de briguer un troisième mandat.

Lire

Fin de la convention du RPG-AEC : Alpha Condé officiellement présenté pour un 3ème mandat !

6 août 2020 à 15 03 30 08308

Ça y est ! Le président Alpha Condé vient d’être présenté officiellement candidat de son parti, le RPG arc-en-ciel, pour un troisième mandat à la tête de la République de Guinée. C’est Hadja Djakagbé Kaba, députée à l’Assemblée nationale, qui a été désignée pour pour lire la résolution finale de la convention nationale du parti présidentiel.

Lire

Guinée: vers une désignation d’Alpha Condé comme candidat à un troisième mandat

5 août 2020 à 18 06 48 08488

Conakry, 5 août 2020 (AFP) – Les délégués du parti au pouvoir en Guinée ont plaidé mercredi, au premier jour de leur convention électorale, pour que le président sortant Alpha Condé soit leur candidat lors de l’élection présidentielle, alors que l’opposition manifeste depuis des mois contre un éventuel troisième mandat du chef de l’Etat.

Lire

Assassinats de manifestants en Guinée : la plainte du FNDC contre le régime Alpha Condé en bonne voie à la CPI

5 août 2020 à 8 08 53 08538

Ils sont 195 personnes tuées dans les manifestations contre le régime Alpha Condé. La plus part d’entre eux par des armes à feu et presque dans une seule commune de la capitale guinéenne. L’opposition qui livre ce bilan accuse les forces de défense et de sécurité d’en être les auteurs. Et, la volonté du président sortant de s’accrocher au pouvoir au-delà de ses deux mandats légaux fait craindre le pire en Guinée. C’est pourquoi, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC)- qui regroupe les principaux partis politiques et plateformes de la sociétés civile opposés à un troisième mandat d’Alpha Condé- a écrit à la Cour pénale internationale (CPI) pour traduire le chef de l’Etat guinéen et ses principaux lieutenants, considérés comme des co-auteurs de ces crimes.

Lire

Lutte contre un 3ème mandat d’Alpha Condé : « il y a une rivière de sang entre nous et ce régime », martèle Etienne Soropogui

29 juillet 2020 à 20 08 57 07577

Etienne Soropogui, président du mouvement « Nos valeurs communes »

A l’issue de la plénière tenue à Conakry ce mercredi, 29 juillet 2020, par Front national pour la défense de la constitution (FNDC), le leader du mouvement « Nos valeurs communes » s’est montré très virulent contre le régime Alpha Condé. Etienne Soropogui a notamment dénoncé les abus (intimidations, persécutions, assassinats) du pouvoir actuel, tout en précisant que désormais il existe « une rivière de sang » entre les opposants au troisième et le régime d’Alpha Condé, rapporte Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Urgent : le FNDC appelle à une manifestation le 6 août pour « chasser Alpha Condé »

29 juillet 2020 à 13 01 15 07157

Les Guinéens se mobilisent pour empêcher le président Alpha Condé de s’accrocher au pouvoir après la fin de son deuxième et dernier mandat légal. A l’issue d’une réunion organisée dans la journée de ce mercredi, 29 juillet 2020, les leaders du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ont choisi le 6 août prochain pour leur grande manifestation de rue.

Lire

100 Jours dans les geôles d’Alpha CONDÉ : Fonikè tiens BON, SOLDAT !

29 juillet 2020 à 9 09 44 07447

Oumar Sylla dit Foniké Mengué, responsable des actions et antennes du FNDC

Par Abdoulaye Oumou Sow : Je n’étais pas censé t’écrire cette lettre camarade. Ça, tu sais bien que je suis conscient que ce n’est pas la prison qui diminuera ta détermination, ni ta soif de liberté, de justice pour le peuple martyr de Guinée. Mais plutôt à travers cette note, je voudrais m’adresser à la jeunesse guinéenne pour témoigner de notre désintérêt dans cette lutte citoyenne que nous menons au prix du sacrifice ultime, afin de rendre justice et la dignité du peuple confisquée par un clan mafieux sans vergogne. Je t’écris pour rappeler nos traversées dans les confins du Sud de la Guinée pour installer et valider les antennes du Front National pour la défense de la Constitution (FNDC) dans la région de la Guinée forestière.

Lire

La rage de Mohamed Tall : « nous avons un État assassin qui est en train de tuer ses fils… »

28 juillet 2020 à 17 05 43 07437

Mohamed Tall, ancien ministre de l’élevage et directeur de cabinet de l’opposant Sidya Touré

Comme annoncé précédemment, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a procédé à l’inhumation du collégien Alhassane Barry ce mardi, 28 juillet 2020. La levée du corps de cette autre victime de la répression des manifestations du FNDC a eu lieu en présence de nombreuses personnalités à Kipé où on pouvait remarquer une forte émotion. Mohamed Tall, ancien ministre de l’Elevage, membre du bureau politique de l’UFR, a dénoncé la répression contre les citoyens qui doivent malgré tout continuer le combat, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Tueries de manifestants contre Alpha Condé à Conakry : la PJDD dénonce la sortie du ministre de la sécurité

24 juillet 2020 à 13 01 24 07247

Au lendemain de la manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) le lundi, 20 juillet 2020, le jeune Alhassane Barry, âgé de 18 ans, a été tué d’une balle dans la tête. Le FNDC a même parlé d’un deuxième cas de mort et de cinq blessés par balles. Mais, leurs déclarations, le ministre de la sécurité et certains responsables du Département essaient de dédouaner les forces de l’ordre, accusées par les parents des victimes.

Lire

Manifs contre un 3ème mandat d’Alpha Condé : Ben Youssouf Kéita de l’UFDG interrogé à la DPJ sur son rôle

23 juillet 2020 à 18 06 16 07167

Après plus de 6 h d’audition à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DPJ) ce jeudi, 23 juillet 2020, Dr Ben Youssouf Kéita de l’UFDG est finalement rentré à la maison. Cet ancien député était venu répondre des faits de « trouble à l’Etat » dans une ambiance de chasse aux opposants, notamment ceux du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Conakry : interpellé et violenté par des gendarmes, Alpha Bah a payé 1 250 000 pour être libéré

22 juillet 2020 à 12 12 31 07317

Mamadou Alpha Bah


Les accusations contre des gendarmes se multiplient ces derniers jours le long de la route le Prince. En plus du jeune tué à Dar es-salam et des nombreux blessés par balles dans la zone Bambéto-Hamdallaye, un autre jeune homme accuse des agents de la gendarmerie de l’avoir injustement arrêté et violenté. Ses parents ont été obligés de payer de l’argent pour qu’il soit libéré.

Lire

Meurtre par balle du jeune Alhassane Barry : son père prie Dieu de « payer » ses meurtriers

22 juillet 2020 à 10 10 30 07307

Comme annoncé précédemment, Alhassane Barry, 18 ans, élève en classe de 10ème année, a été tué hier, mardi 21 juillet 2020, au quartier Dar es-salam 2, dans la commune de Ratoma (en banlieue de Conakry). Selon les témoins interrogés par Guineematin.com, c’est un gendarme qui a tiré sur lui alors qu’il rentrait de l’école, où il était parti suivre des cours de révision. Ce meurtre laisse le père du défunt dans une profonde consternation. Thierno Sarifou Barry prie Dieu de « payer » ceux qui ont tué son fils pour ce crime.

Lire

Hamdallaye Prince : Alhassane Bah, blessé par balle par un gendarme (famille)

22 juillet 2020 à 8 08 19 07197

Alhassane Bah

Les habitants de la zone Bambéto-Hamdallaye, en banlieue de Conakry, ont vécu une nouvelle journée de terreur hier, mardi 21 juillet 2020, lendemain de la manifestation appelée par le FNDC pour exiger le départ du président Alpha Condé. Selon les témoignages, des agents des forces de l’ordre se sont introduits dans les quartiers pour tirer à balles réelles sur plusieurs jeunes. Parmi les blessés, figure Alhassane Bah, un jeune homme de 15 ans, qui habite à Hamdallaye Prince.

Lire

Alpha Amadou Barry, blessé par un projectile à Hamdallaye : le récit son cousin

22 juillet 2020 à 8 08 05 07057

Abdourahmane Bah, neveu d’Alpha Amadou Barry

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, la manifestation du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) pour exiger le départ du président Alpha Condé du pouvoir avant-hier, lundi 20 juillet 2020, a occasionné plusieurs blessés. Parmi les victimes, il y a Alpha Amadou Barry, âgé de 22 ans, élève en classe de terminale Sciences Sociales. La victime est toujours en soin intensif à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé. Alpha Amadou Barry, a reçu un projectile non loin du domicile familial, à Hamdallaye-Prince, dans la commune de Ratoma, a appris un reporter de Guineematin.com qui a rencontré le neveu de la victime hier, mardi.

Lire

Une nourrice et son bébé blessés à Wanindra (Conakry) : « les agents m’ont accusée de vendre du riz aux manifestants »

21 juillet 2020 à 19 07 52 07527

Madame Oumou Diallo, nourrice agressée par les forces de l’ordre à Wanindara

Comme annoncé précédemment, la manifestation organisée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) d’hier, lundi 20 juillet 2020, pour exiger le départ du président Alpha Condé du pouvoir a occasionné plusieurs blessés. Parmi les victimes, il y a madame Oumou Diallo, domiciliée au quartier Wanindara, dans la commune de Ratoma. Cette pauvre dame et son enfant de quatre 4 mois auraient été blessés par un pick-up de la gendarmerie. Elle et son enfant ont eu la vie sauve grâce à l’intervention des jeunes du quartier, a-t-elle expliqué à un reporter que Guineematin.com a dépêché à Wanindra.

Lire

Victime d’un tir lors de la manifestation d’hier, Dian Diallo à Guineematin : « j’ai reçu 2 balles »

21 juillet 2020 à 19 07 01 07017

La manifestation organisée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) hier, lundi 20 juillet 2020, pour exiger le départ de président Alpha Condé du pouvoir, a enregistré de nombreux blessés dont certains par balles. Parmi les victimes, il y a Mamadou Dian Diallo, élève en classe de 11ème année, qui a reçu deux balles : une au niveau de l’abdomen et l’autre au niveau des côtes. La victime accuse un agent de la gendarmerie d’avoir délibérément ouvert le feu sur lui dans son quartier, à Koloma 1, dans la commune de Ratoma. Il l’a dit lors d’un entretien accordé à un journaliste de Guineematin.com qui s’est rendu à son chevet ce mardi, 21 juillet 2020.

Lire