Coronavirus : deux cas suspects signalés à Kindia

1 avril 2020 à 21 09 55 04554

La nouvelle était sur toutes lèvres depuis hier dans la ville de Kindia. Mais, c’est seulement ce mercredi, 1er avril 2020, qu’elle a été confirmée par un responsable sanitaire. Selon notre source, qui a gardé l’anonymat, il y a effectivement deux cas suspects de Coronavirus qui ont été signalés dans la commune urbaine.

Lire

Scrutin du 22 mars : un candidat dénonce une mascarade à Kindia

23 mars 2020 à 12 12 49 03493

Ibrahima Sory Cissé, candidat uninominal du parti GDE aux élections législatives

Peu après la fermeture des bureaux de vote, des voix ont commencé à s’élever pour dénoncer le déroulement du scrutin législatif et référendaire d’hier, dimanche 22 mars 2020, à Kindia. Ibrahima Sory Cissé, le candidat uninominal du parti GDE aux élections législatives dans la préfecture, estime que c’est tout sauf une élection qui s’est passé dans la ville. Il l’a dit au cours d’un entretien avec un correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Scrutin du 22 mars : le FNDC-Kindia manifestera pour empêcher le vote

20 mars 2020 à 13 01 40 03403

L’antenne régionale du FNDC à Kindia s’active pour faire respecter l’appel à manifester lancé par la coordination nationale du Front National pour la Défense de la Constitution. Le FDNC-Kindia assure avoir pris toutes les mesures nécessaires pour que les habitants de la ville sortent massivement pour empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020. C’est le coordinateur de cette antenne, Kémo Mali Fofana, qui l’a annoncé ce vendredi, 20 mars 2020, rapportent les correspondants de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Bavures à Kindia : des militaires accusés par un médecin vétérinaire

15 mars 2020 à 14 02 45 03453

Malgré les nombreuses dénonciations, les bavures militaires lors des patrouilles nocturnes continuent dans la commune urbaine de Kindia. Dans la nuit du vendredi à hier, samedi 14 mars 2020, Salimou Conté, un jeune médecin vétérinaire en service à l’Institut Pasteur de Kindia, a été molesté par des hommes en uniforme, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

CAN 2025 en Guinée : le comité d’organisation en conclave avec les ministères concernés

11 mars 2020 à 19 07 04 03043

En 2025, la Guinée va abriter la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football. Pour évaluer les besoins et faire l’état des lieux des besoins des différents départements ministériels concernés par l’organisation de cette compétition, le Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) s’est réuni ce mercredi 11 mars 2020, à son siège à Kaloum. Cette première rencontre a connu la participation des cadres techniques des différents départements ministériels, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Guinée : l’ONG Terre des Hommes fait le bilan des actions réalisées dans 9 prisons du pays

11 mars 2020 à 18 06 38 03383

L’ONG Terre des Hommes a été sollicitée pour apporter son expertise dans l’amélioration des conditions de vie et l’appui à la réinsertion socioprofessionnelle des détenus dans neuf (09) établissements pénitentiaires de la Guinée. Après 36 mois d’exercice sur le terrain, la structure a démarré ce mercredi, 11 mars 2020, un atelier de capitalisation des expériences au siège du ministère de la Justice. La démarche vise à tirer les leçons sur les actions réalisées et formuler des recommandations pour l’atteinte des objectifs, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Kindia : 970 soldats du bataillon Gangan 6 à l’école de la « mise en condition opérationnelle »

10 mars 2020 à 18 06 48 03483

Le bataillon « Gangan 6 » en attente pour les missions de maintien de la paix des Nation Unies à Kidal, au Mali, est rentré dans la phase active ou la mise en condition opérationnelle hier, lundi 09 mars 2020. C’est au total 970 soldats, dont une cinquantaine de femmes, qui sont inscrits pour une formation de 8 mois au camp du Bataillon Spécial des Commandos (BSC) en attente de Samoréya, à Kindia.

Lire

Kindia : l’ONG GAD, au secours des malades et des personnes vulnérables

9 mars 2020 à 16 04 14 03143

A l’occasion de la célébration de la fête internationale de la femme, hier dimanche 08 mars 2020, l’ONG Guinée Action pour le Développement (GAD) a fait un don de kits et de vivres aux femmes hospitalisées et vulnérables de la commune urbaine de Kindia. La démarche vise à leur apporter le sourire dans une conjoncture économique difficile, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Justice : des acteurs de la chaîne pénale et de la société civile en conclave à Kindia

7 mars 2020 à 11 11 36 03363

De nombreux acteurs de la chaîne pénale et de la société civile se sont retrouvés autour du procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kindia pour une séance d’information et de sensibilisation. La rencontre, organisée ce vendredi, 6 mars 2020, dans la salle du palais de justice de Kindia, a regroupé de nombreuses personnalités pour des échanges fructueux.

Lire

Kindia : une maison et son contenu partis en fumée à Gadha Wawa

7 mars 2020 à 11 11 06 03063

Une maison d’habitation, située au quartier Gadha Wawa, dans la commune urbaine de Kindia, a été complètement calcinée par un incendie survenu dans l’après-midi d’hier, vendredi 06 mars 2020. L’incendie, qui serait causé par un court-circuit électrique, a fait d’importants dégâts matériels, laissant une famille de huit personnes dans le dénuement, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Kindia : la marche du FNDC empêchée par les forces de l’ordre

5 mars 2020 à 17 05 59 03593

La marche de l’antenne du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) de Kindia a été empêchée par les forces de l’ordre ce jeudi, 5 mars 2020. Malgré la mobilisation des opposants à un 3ème mandat pour Alpha Condé, parés de leurs traditionnels t-shirt rouges et scandant des slogans hostiles au régime, la marche n’a pu avoir lieu.

Lire

Recrutement dans l’armée : 245 candidats dont 35 filles, évalués à Kindia

5 mars 2020 à 8 08 52 03523

Les tests de recrutement pour l’intégration dans l’armée guinéenne ont débuté ce mercredi ,4 mars 2020, dans la ville de Kindia. C’est l’école primaire de Samoréya, dans la commune rurale de Damakania, qui a été choisie par les autorités administratives et militaires pour ces évaluations qui regroupent 245 candidats, dont 35 filles, tous niveaux d’études confondus, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Kindia : des enseignants manifestent contre le non-paiement de leurs primes

29 février 2020 à 18 06 13 02132

Des enseignants de la ville de Kindia ont exprimé leur colère hier vendredi, 28 février 2020, suite au non-paiement de leurs primes d’incitation. Ils ont pris d’assaut la devanture de la DPE, où ils ont dénoncé l’injustice dont ils sont victimes de la part des autorités éducatives locales et du délégué venu de Conakry pour payer les primes d’incitation aux enseignants en situation de classe, rapporte un correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Report du double scrutin du 1er mars : « une bonne rentrée en match pour le FNDC »

29 février 2020 à 11 11 05 02052

L’antenne locale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) de Kindia a réagi à la « reculade » du président Alpha Condé dans l’organisation du scrutin législatif et référendaire. Par la voix de Kémo Mali Fofana, le FNDC Kindia y voit l’aboutissement du combat mené par les opposants au 3ème mandat pour Alpha Condé, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la préfecture.

Lire

Abdoulaye Bah en colère : « la Guinée elle est mal barrée ! Elle n’est ni un Etat ni un pays »

26 février 2020 à 13 01 48 02482

Abdoulaye Bah, secrétaire national chargé de l’animation et de marketing politique de l’UFDG se montre préoccupé du sort de la Guinée. Un pays secoué par une crise politique née de la volonté du président Alpha Condé de changer l’actuelle Constitution pour s’octroyer un troisième mandat. L’ancien président de la délégation spéciale de Kindia estime que la Guinée est « sur une pente glissante » et qu’il y a de gros risques qu’elle implose. Il l’a dit à l’occasion d’une assemblée générale organisée par son parti dans la ville de Kindia, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

Lire

Kindia : les citoyens du quartier Dar Salam toujours sans cartes d’électeurs

25 février 2020 à 20 08 10 02102

image d’archives

A quelques jours des contestées élections législatives et du référendum constitutionnel tout aussi décrié du 1er mars 2020, les citoyens du quartier Dar-Salam, dans la commune urbaine de Kindia, n’ont jusque là pas reçu leurs cartes d’électeurs. L’impatience se lit sur les visages des citoyens qui s’interrogent sur les réelles causes d’une telle situation à quelques jours du vote pour ce double scrutin, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Kindia : 6 personnes, dont 3 journalistes, frôlent la mort dans un accident de la circulation

24 février 2020 à 19 07 53 02532

Un véhicule transportant six personnes, dont trois journalistes, s’est renversé ce lundi, 24 février 2020, à Kindia. L’accident a eu lieu à Amarayah, localité relevant de la sous-préfecture de Souguéta. Il n’y a heureusement pas eu de victimes, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les trois journalistes sont : Mamady Mara, correspondant du site Guineenews.org et d’Evasion TV à Kindia ; Aboubacar Dramé, de la radio Kania Zik de Kindia et correspondant local du site Mediaguinee.org ; et Mohamed Condé, journaliste à la radio Sabari FM de Kindia et correspondant de Guineematin.com dans la préfecture. Ils étaient en compagnie de Sékou Kaba, chargé de communication du ministère de l’Energie, de l’artiste Batigoal ainsi que le chauffeur du véhicule.

Ils se rendaient, avec une délégation conduite par le préfet de Kindia, à Kolakhouré, un district relevant de la commune rurale de Madina Oula. Leur chauffeur a perdu le contrôle de son engin sur une route toute plate et le véhicule s’est renversé avec les quatre roues en l’air.

Les cinq passagers s’en sont sortis miraculeusement sains et saufs. Seul le chauffeur se plaignait de quelques douleurs après l’accident. Ils ont tous été admis à l’hôpital régional de Kindia pour des contrôles avant rentrer à la maison.

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Lire

Incendie d’une bananeraie à Kindia : les victimes entre colère et interrogation

24 février 2020 à 14 02 21 02212

Une plantation de Bananes incendiée à Kindia

Un champ de banane a été consumé par un incendie à Bandjéya, du district de Kondéya, dans la commune rurale de Samayah, relevant de la préfecture de Kindia. L’incendie, dont l’origine est inconnue, a eu lieu le jeudi 20 février 2020. Indignés, les propriétaires des lieux n’écartent pas la piste criminelle, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les incendies dans des plantations appartenant à des particuliers se multiplient en Basse Guinée de façon inquiétante sans que des enquêtes sérieuses soient menées pour en élucider les causes. Après Dubréka et Forécariah, c’est une bananeraie de plus de 500 pieds qui a été consumée le jeudi dernier à Samayah, dans Kindia.

Mariam Diallo, la propriétaire du champ, n’en croyait pas ses yeux lorsqu’elle est arrivée sur les lieux, d’autant plus que le drame a eu lieu à une prériode de la récolte. Encore sous le choc, Mariam ne cache pas sa déception devant cet acte qu’elle qualifie de criminel. « 12 mois de travail, 12 mois de d’investissements, 12 mois de patience, 12 mois de planification et 12 mois remplis d’espoir de meilleurs résultats se réduisent en cendre par un feu, déclenché par un inconnu, dans notre plantation de banane à Kondéya. Étant entrepreneur, on se dit qu’à l’échec, on tente de se relever pour avancer et ce qui nous est arrivé nous laisse sans mot, sans voix, ni résultat et non plus une envie de continuer. Au regard de ces jeunes avides d’entrepreneuriat et de réussite, arrêtés entrain d’observer le fruit de leurs efforts sur la plantation aller en fumée, on ne saurait combien ça fait mal.Car notre complexe de réussir est parti en cendre dans cet environnement égoïste entre compatriote et fils du pays. »

Devant ce qu’elle vient de subir, Mariam Diallo se pose énormément de questions. « On se demande à présent que faire face à un phénomène qui continue à faire des victimes dans un pays où nous détenons un fort potentiel de réussite dans l’agriculture. Qu’en est-il des précautions à prendre? Quelles sont les responsabilités à situer en cas d’incendie dans une localité ? Les assureurs peuvent ils s’impliquer dans ce cas de figures ? Avec toutes ces questions, on prie le bon Dieu que ce phénomène n’arrive plus jamais à une autre personne et nous fasse fructifier le fruit de nos efforts. En un mot, nous sommes juste profondément déçus de cet acte cruel et criminel », a lancé la propriétaire de la bananeraie.

Alimou Barry, un jeune passionné de la terre, a tout laissé en ville pour venir s’occuper de ce champ de bananes et d’ananas, financé à hauteur de 45 millions de francs guinéens. « Je ne sais pas exactement comment le feu a brûlé notre champ, parce que je suis venu le matin contrôler le champ d’ananas et celui de bananes incendié, mais il n’y avait pas de problèmes. C’est pendant la journée que j’ai reçu un appel venant d’un chauffeur qui m’annonce que les bananes sont en train de brûler. Je n’ai su dire mot, car c’est très pénible pour moi. Parce que j’ai fourni assez d’efforts pour ça. J’ai quitté en ville, venir m’installer à Kondéya, uniquement à cause de ces bananes qui sont incendiées à un mois de la récolte. C’est une perte énorme pour des jeunes débutants comme ma patronne et moi », a-t-il fait savoir.

Poursuivant, Alimou Barry dit pourtant n’avoir jamais eu de problèmes avec les riverains de la plantation. « C’est cruel ce qui s’est passé ici, car je n’ai pas eu d’antécédents avec quelqu’un d’ici. Je suis ami à tout le monde. Une fois à Kondéya, quand tu demandes Petit Barry, tu vas penser que je suis né ici. Mariam et moi, nous estimons être d’accord avec tout le monde. Pour preuve, quand il y a eu l’incendie, le chef de district, le sage du village, les conservateurs de la nature et les gendarmes de la localité, sont tous passés pour déclencher une enquête », indique-t-il.

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Lire

Kindia : l’UFDG dépose la liste de ses conseils de quartiers et de districts pour leur installation

22 février 2020 à 16 04 22 02222

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), à travers ses deux fédérations de Kindia, s’active à l’implantation de 4100 conseils des quartiers et des districts à travers le pays. C’est dans ce cadre que le principal parti de l’opposition, à travers ses deux fédérations de Kindia, a déposé à la mairie la liste nominative des présidents des conseils de quartiers et de districts en vue de leur installation. L’annonce a été faite hier, vendredi 21 février 2020, au siège local du parti, au quartier Abattoir 2, dans la commune urbaine, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Cette volonté de l’UFDG d’installer les conseils de quartiers et de districts dans les localités où elle a gagné les élections communales du 04 février 2018 fait suite à l’arrêt de la Cour Suprême en date du 26 /12/2019. La délégation de l’UFDG qui a déposé la liste était conduite par Ismaila Forécariah Camara, secrétaire administratif de la fédération de l’UFGD Kindia 1.

« Conformément à l’arrêt de la cour suprême, les deux fédérations de Kindia m’ont donné la lourde charge de conduire une délégation pour aller à la commune urbaine de Kindia déposer la liste nominative des futurs chefs de quartiers et districts dans lesquels l’UFDG a gagné. Donc, c’est dans ce sens que ma délégation et moi, nous sommes allés à la commune et on a déposé la liste. Cela s’est très bien passé. L’enveloppe a été consignée comme étant reçue par le secrétaire », a fait savoir Ismaila Forécariah Camara.

Pour sa part, Aliou Camara, secrétaire fédéral de l’UFDG à Kindia 1, est revenu en détails sur les péripéties qui entourent la mise en place des conseils de quartiers et de districts. « C’est suite aux résultats des élections communales et communautaires du 04 février 2018 que nous sommes partis dans les quartiers, parce que la Cour Suprême avait statué sur le contentieux électoral que l’UFDG avait gagné dans beaucoup de quartiers. Donc, c’est par rapport à ces résultats-là que nous avons gagné 14 quartiers et 4 districts.

Donc, nous avons parcouru tous ces quartiers où nous avons gagné et les responsables de l’UFGD, en connivence avec les militants, nous avons fait un choix dans chaque quartier où nous avons gagné. C’est à travers cela que nous avons eu un travail confiné avec tous les militants à la base .Il va s’en dire que le pouvoir actuel en avait peur .Il y a eu des endroits où nous avons été menacés. Ça, il faut l’avouer. Il ya eu des gendarmes et des policiers qui sont venus nous menacer, notamment pour nous dire pourquoi nous sommes venus à ce niveau là. C’est fort de l’arrêt de la Cour Suprême que nous avons choisi et c’est par rapport à ce choix que nous avons fait déposer aujourd’hui cette liste au niveau de la commune urbaine de Kindia. »

De son côté, Ibrahima Baldé, secrétaire fédéral de l’UFGD Kindia 2, a invité la mairie à agir avec diligence pour installer les chefs de quartiers. « Nous attendons quelques temps pour voir effectivement si la mairie va entériner pour qu’on puisse installer ces chefs de quartiers comme cela se doit .Dans le cas contraire, nous ferons nous-mêmes l’installation de ces chefs de quartiers », prévient-il.

Mohamed Diané, désigné par l’UFDG comme futur président du conseil de quartier de Wondima, a dit sa joie pour la confiance placée en lui pour diriger ce quartier. « On a un sentiment de satisfaction et de joie par rapport à la confiance et le choix que l’UFDG a placé en notre personne pour diriger désormais notre quartier Wondima, commune urbaine de Kindia pour un mandat de 5 ans. C’est ce qui fait la valeur de la politique et c’est qui fait l’importance de la démocratie. Nous sommes nombreux à être choisis pour diriger les quartiers de Kindia. Notre mission sera le développement à la base. Donc, le premier travail, c’est d’abord la réconciliation et instaurer la paix afin de promouvoir la cohésion sociale dans nos localités respectives.»

Il faut toutefois noter que cette réclamation du principal parti d’opposition du pays a peu de chances de prospérer. Car, les autorités guinéennes refusent catégoriquement d’installer les conseils de quartiers, de districts et ceux régionaux, élus à l’issue à l’issue des élections communales du 04 février 2018, dans tout le pays. Même l’arrêt de la Cour Suprême, demandant au gouvernement d’installer ces élus locaux n’a pas eu une oreille attentive au sein du pouvoir de Conakry.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628516796

Lire