Guinée : l’ordre national des pharmaciens ira en grève le 20 janvier 2020

15 janvier 2020 à 18 06 50 01501

Le front social est tendu en ce moment en Guinée avec des grèves et menaces de grève qui suivent et s’entrechoquent. Les Pharmaciens d’Officines Privées de Guinée ont annoncé leur intention d’aller en grève le 20 janvier prochain, pour dénoncer de nombreux dysfonctionnements dans le secteur. L’annonce en a été faite ce mercredi, 15 janvier 2020, à l’occasion d’une rencontre organisée au siège de la structure à Conakry.

Lire

Alpha Condé aux habitants de Camayenne : « n’ayez pas peur, mais ne provoquez pas »

12 janvier 2020 à 18 06 21 01211

Le président Alpha Condé a lancé les journées de sensibilisation des populations sur la paix et la cohésion sociale en Guinée hier, samedi 11 janvier 2020, au quartier Camayenne, dans la commune de Dixinn. Une initiative du Mouvement de Soutien pour la Paix, piloté par la cheffe de cabinet du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et son homologue de l’Industrie et des PME, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Analyse sur la crise née du débat constitutionnel en Guinée et approches de solutions

10 janvier 2020 à 16 04 00 01001

Par Mohamed Camara : Face à la persistance des crises en Guinée (électorale, sociale, constitutionnelle,…), il est opportun de faire des propositions de solutions. Avant l’annonce officielle faite par le Président de la République sur la volonté d’aller au référendum constitutionnel, le débat était sans objet, par précaution d’avoir des preuves juridiquement administrables, pour éviter la spéculation et son corollaire d’argutie juridique.

Lire

Grève des enseignants : « c’est une grève politique » (Ansa Diawara)

9 janvier 2020 à 20 08 58 01581

La grève générale et illimitée lancée par le SLECG, dirigé par Aboubacar Soumah, a été partiellement suivie ce jeudi, 09 janvier 2020, aux lycées Léopold Sédar Senghor de Yimbaya et Ahmed Sékou Touré de Gbessia. Selon le constat d’un journaliste de Guineematin.com qui s’est rendu sur place, les cours ont été dispensés dans certaines salles de classe alors que d’autres n’avaient pas d’enseignants en cette première journée de grève.

Lire

Guinée : les vœux des corps constitués au président Alpha Condé

9 janvier 2020 à 20 08 12 01121

Sékhoutoureya, 9 janvier 2020 – Les membres des corps constitués nationaux, le corps diplomatique, les représentants des institutions internationales accréditées en Guinée et les Présidents des institutions nationales ont présenté leurs vœux de nouvel an au Président Alpha Condé ce jeudi, 9 janvier 2020 au Palais Sekhoutouréya.

Lire

Présentation des vœux à Alpha Condé : Cellou Dalein n’ira pas à Sékhoutouréya

8 janvier 2020 à 20 08 40 01401

Alpha Condé recevant Cellou Dalein Diallo à la présidence de la République, le 1er septembre 2016

Dans un communiqué publié dans la soirée de ce mercredi, 8 janvier 2020, le protocole d’Etat a invité plusieurs personnalités à la cérémonie officielle de présentation des vœux au chef de l’Etat. Mais, contrairement aux principes protocolaires, le chef de file de l’opposition guinéenne n’a pas été convié.

Lire

Kindia: Alpha Condé inaugure des infrastructures dans les districts de Goléya et Samoréya

6 janvier 2020 à 18 06 15 01151

Comme annoncé précédemment, le président de la République, est l’hôte des populations de Kindia ce lundi, 6 janvier 2020. Avant d’aller à la place des Martyrs, le Pr. Alpha Condé s’est d’abord rendu dans les districts de Goléya et de Samoréya, relevant de la commune rurale de Damakania. Là, monsieur Condé a coupé le ruban inaugural du poste de santé réalisé par l’Agence Nationale de Financement des Collectivités (ANAFIC), rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Lire

Alpha Condé annoncé à Kindia : le FNDC menace !

4 janvier 2020 à 19 07 38 01381

Comme annoncé précédemment, le président de la République est attendu le lundi prochain, 06 janvier 2020, à Kindia. Officiellement, le Professeur Alpha Condé sera dans la cité des agrumes pour « réceptionner les infrastructures (écoles et postes de santé) réalisées par l’ANAFIC (agence nationale de financement des collectivités) » à Golea et Samoréyah, dans la sous-préfecture de Dambakania.

Lire

Collectes des données économiques et sociales des personnes en situation de pauvreté et de vulnérabilité : communiqué de l’ANIES

4 janvier 2020 à 18 06 45 01451

L’ANIES organise une Caravane de l’Inclusion dans plusieurs préfectures de la Guinée et dans la zone spéciale de Conakry

Conakry, le 4 janvier 2020 – Dans le cadre de la phase pilote de son déploiement sur le terrain, l’Agence Nationale d’Inclusion Économique et sociale (ANIES) va, du 6 au 15 janvier 2020, procéder aux lancements des activités d’identification (collecte des données économiques et sociales) des personnes en situation de pauvreté, dans cinq (5) préfectures de la Guinée. Ces lancements débuteront dans la ville de Kindia, le lundi 6 janvier 2020, avec le Président de la République, accompagné du Premier Ministre et d’une forte délégation constituée des membres du gouvernement, du cabinet de la Primature et de l’ANIES.

Lire

Nouvel an : ce que Hadja Halimatou souhaite à Alpha Condé et Cellou Dalein

2 janvier 2020 à 8 08 42 01421

Hadja Halimatou Dalein Diallo, Première Dame de l’opposition guinéenne

Enfin 2020 !

Je voudrais ici, en ce moment exceptionnel de nouvel an, formuler mes vœux de paix, de santé et de prospérité pour le vaillant peuple de Guinée.

Ces vœux vont tout d’abord à l’endroit de Monsieur Alpha Condé, président de la République, à qui je souhaite que 2020 soit une très bonne année de fin de deuxième et dernier mandat. Une excellente entame de carrière internationale avec le statut d’ancien chef d’Etat.

Lire

Nouvel an 2020 : les vœux de Cellou Dalein, chef de file de l’opposition guinéenne

31 décembre 2019 à 22 10 57 125712

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, chef de file de l’opposition guinéenne

« L’année 2020 est une année charnière. Elle porte une promesse de changement de notre avenir. Mais la réalisation de cette promesse dépendra de notre capacité à nous rassembler et de notre détermination à conduire la lutte. L’acharnement du Président de la République à obtenir un 3ème mandat, par toutes les voies possibles, et même au prix du parjure et de la violence, doit convaincre ceux qui doutent encore que le salut de notre peuple ne viendra que de cette lutte ».

Lire

Vœux de nouvel an de Thierno Yaya Diallo, président de Guinée Moderne : « monsieur le président, un jour le soleil brillera de nouveau, sans vous »

31 décembre 2019 à 20 08 01 120112

Thierno Yaya Diallo, président de Guinée Moderne

2019, ENCORE TACHETÉE DE SANG

Monsieur le Président,

L’année 2019 s’achève, car d’ici quelques heures nous serons en 2020. Au palais de Sekoutouréya se prépare sans doute le discours traditionnel de Monsieur le Président de la République dont l’objectif est de tirer le bilan de l’année en cours et ensuite de se projeter sur les projets du nouvel an.

Monsieur le Président, je vous rappelle juste, qu’à l’heure où vous ferez votre discours le Guinéen lambda sera en délectation du peu, vraiment du peu de bonheur de se retrouver en famille. Bonheur à relativiser parce que nous Guinéens aussi ferons notre bilan de l’année écoulée.

Aigreur, déception, mélancolie, désespoir…sont nos sentiments à l’heure de faire ce bilan. Ce regard dans le rétroviseur me permet de vous dire Monsieur le Président que le diagnostic de cette année 2019, qui est une miniaturisation de votre mandat en cours est une catastrophe à tous les niveaux. Faisons ensemble l’échographie des secteurs sous votre régime

 La santé en Guinée, au-delà de son inaccessibilité dans plusieurs zones du pays, manque presque de tout. Ce secteur censé soulager les malades est lui-même moribond. Très loin des recommandations de l’OMS qui stipulent que ce secteur clé devrait représenter 15% du budget national, nous en sommes à moins de 10%. La mortalité des enfants de moins de 5 ans est à 163 pour 1000. Si je m’attarde sur les chiffres, nous risquons d’en faire un livre. Retenons qu’il n’y a pas de plateau médical adéquat, les infrastructures sont le parent pauvre de ce secteur, les femmes accouchent dans des conditions propices au siècle passé.

 L’éducation de qualité en Guinée est réservée aux nantis. Seuls ceux qui disposent de moyens bénéficient encore d’un enseignement de qualité parce que seul le privé est aujourd’hui capable de respecter le quantum horaire. A cela s’ajoute un effectif plétorique d’étudiants dans les universités et pire inadéquation entre formation et emploi. L’école publique guinéenne est à terre, complètement délaissée à elle-même, parce que nous sommes dans une République de clanisme.

 Si nous nous projetons dans le secteur phare de l’économie, notamment l’agriculture, la pêche, l’industrie sans oublier le secteur minier, nous percevons la zone rouge qui scintille de son malheur et qui n’est rien d’autre que la corruption. Nous sommes sur la pente dangereuse de la corruption avec une note de 29/100. Rien ne se fait dans ces domaines sans qu’ils ne soient bâtis sur la corruption et les détournements d’objectifs. Pourtant des sommes colossales sont dépensées mais aucun résultat satisfaisant n’est enregistré. La conséquence immédiate est que le taux de chômage croît, lamentablement sans oublier l’impact sur les finances Publiques.

 L’emploi des jeunes et des femmes, tant théorisé, tant vanté, n’a pas le résultat escompté. En lieu et place d’emploi, nous avons récolté des morts criblés de balles.

Monsieur le Président,

Dans le bilan qui sera adossé à votre parcours en cette année 2019, scintillera le sang versé des jeunes qui ne demandaient que justice et démocratie. Ce bilan est le vôtre, ces jeunes tués lors des manifestations sont le fait de votre régime, vous en êtes responsable. C’est sous votre régime, parce que vous voulez forcer, parce que vous voulez nous imposer une constitution sans valeur constitutionnelle, dont le seul but est de maintenir un clan au pouvoir.

Monsieur le Président,

C’est aussi votre bilan de reconnaître la poussée dangereuse du sentiment ethniciste qui règne dans notre pays. Oui il existait, mais il n’était pas si visible et si revendiqué.

Projetons-nous pour 2020, vous nous forcez votre constitution taillée à la mesure de votre intention d’un troisième mandat. Vous aurez devant vous des jeunes valeureux qui vous diront NON. Il y aura sans doute mort d’hommes comme vous en avez déjà fait. Mais grâce à ce refus et ce combat acharné, un jour le soleil brillera sous un nouveau jour, sans vous.

Au peuple meurtri de Guinée, je vous adresse tous mes vœux de bonheur et de paix pour l’année 2020.

Thierno Yaya Diallo

Guinée Moderne

Lire

FODEL (Boké) : après 4 ans d’activités, le consortium SMB-Winning paie 37,35 milliards aux collectivités

24 décembre 2019 à 8 08 39 123912

Communiqué : 37,35 milliards de francs guinéens, c’est le montant total payé aux collectivités de Boké, par la Société Minière de Boké, (SMB). Ce montant s’inscrit dans le cadre du respect du code minier de 2011 et révisé en 2013 par les autorités guinéennes. C’est le Président de la République, Pr. Alpha Condé, qui a procédé à la remise de cette contribution du FODEL aux heureux récipiendaires ce lundi, 23 décembre 2019 à Boké.

Lire

Lorombo (Kouroussa) : lecture du saint coran pour la paix et la quiétude sociale en Guinée

23 décembre 2019 à 13 01 44 124412

Les fils ressortissants de la localité de Lorombo, un district relevant de la sous-préfecture de Cisséla, située à 80 kilomètres de la préfecture de Kouroussa, ont organisé une cérémonie de lecture du saint Coran dans la journée du vendredi, 20 décembre 2019. La démarche visait à implorer la grâce divine pour la paix et la cohésion sociale en Guinée. La cérémonie a connu la présence des préfets de Kouroussa et de N’zérékoré ainsi que de nombreux autres invités, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kankan.

Cette cérémonie de lecture du saint Coran a réuni les autorités religieuses et administratives ainsi que les fils ressortissants de la localité. Présent à la rencontre, Elhadj Karamo Diawara, secrétaire général adjoint des affaires religieuses, a rappelé l’objectif recherché par les organisateurs. « Nous sommes très heureux, car c’est une affaire de religion. Que Dieu aide la Guinée, la situation est très tendue actuellement. Nous avons prié pour la paix, la quiétude sociale, l’entente et la stabilité du pays », a-t-il dit.

Alhassane Sanoh, chef du village Lorombo

Dans son discours, Alhassane Sanoh, chef du village a adressé un message à l’endroit de la première Dame, Djènè Kaba Condé, qui avait été choisie pour être la marraine de la cérémonie. Convaincu que le Préfet de Kouroussa transmettra le message, il a laissé entendre que les habitants de son village sont contents de voir plusieurs de leurs fils occupés de hautes fonctions en Guinée. « Je suis convaincu que vous allez transmettre fidèlement le message. Dites lui notre message de remerciement au président de la République pour la confiance qu’il ne cesse de placer à nos enfants dont : Dr Mohamed Diané, ministre de la Défense Nationale ; Moustapha Naïté, ministre des Travaux Publics ; Dr Moustapha Koutoubou Sanoh, ministre conseiller à la présidence ; Mory Lamine Sanoh, inspecteur général des finances ; Mamoudou Sanoh, DAF au ministère de la Justice ; Sory Sanoh, préfet de N’zérékoré ».

Haigbe Mamadou Sanoh, président du mouvement Lorombo aime Alpha Condé, a mis un accent sur l’importance de la paix dans sa localité, avant de demander d’accompagner le président Alpha Condé dans ses bonnes actions. « Nous vous demandons de soutenir de façons indéfectible les bonnes actions du Pr Alpha Condé ».

De son côté, le préfet de Kouroussa, a insisté sur les conflits domaniaux devenus récurrents dans la localité. Il a prodigué des conseils sur le vivre ensemble.

Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Lire

Projet de nouvelle constitution : voici l’adresse du chef de l’Etat à la Nation

19 décembre 2019 à 22 10 23 122312

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, le président Alpha Condé a annoncé ce jeudi, 19 décembre 2019, l’élaboration d’une nouvelle constitution en République de Guinée. « … J’ai décidé de rendre public le contenu du texte. Ce projet fera l’objet d’une large vulgarisation avant son adoption par le peuple souverain. J’instruis Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, et tous les autres départements ministériels concernés, d’organiser des explications approfondies sur les principales articulations du projet de la nouvelle Constitution… », a-t-il indiqué.

NOUVELLE CONSTITUTION : VOICI LE PROJET

Lire

Alpha Condé demande plus de places aux jeunes : « On ne doit pas s’accrocher… » (convention RPG)

19 décembre 2019 à 21 09 42 124212

A la faveur de la cérémonie de lancement de la convention nationale du parti qui l’a porté au pouvoir, le chef de l’Etat guinéen, Pr Alpha Condé, a fustigé ce jeudi, 19 décembre 2019, les comportements de certains cadres du RPG. Des cadres qu’ils accusent de manœuvrer pour se maintenir à leurs postes, au détriment des jeunes et des femmes qui font pourtant la force du parti au pouvoir, rapportent les journalistes de Guineematin.com qui étaient au siège national du RPG arc-en-ciel à Gbéssia.

Lire

Discours d’Alpha Condé à la convention du RPG : réactions de K2, M’Bany et Bakary Diakité

19 décembre 2019 à 20 08 04 120412

Comme annoncé précédemment, le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, a présidé ce jeudi, 19 décembre 2019, l’ouverture de la convention nationale du RPG Arc-en-ciel. Une rencontre de deux jours qui se tient au siège du parti au pouvoir à Conakry et qui permettra de désigner les candidats de la formation politique aux élections législatives du 16 février 2020.

Lire

4ème édition de la SENACIP : Alpha Condé lance un appel aux jeunes de Guinée

17 décembre 2019 à 19 07 44 124412

Alpha Condé, président de la République

La 4ème édition de la Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP) a été lancée ce mardi, 17 novembre 2019. Cette 4ème édition va s’étendre pour une semaine et se déroulera sur toute l’étendue du territoire national. A Conakry, la cérémonie officielle de lancement de cette SENACIP a eu lieu à l’université Gamal Abdel Nasser, sous la présidence du Chef de l’Etat, Alpha Condé, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

« Non, vous n’avez pas le droit ! » : des journalistes écrivent au président Alpha Condé

11 décembre 2019 à 21 09 14 121412

Pr. Alpha Condé, président de la République

Après leur retentissante lettre ouverte au Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, auquel ils ont demandé de démissionner, il y a un peu plus d’un mois, les journalistes Bachir Sylla et Nouhou Baldé reviennent à la charge. Ils écrivent cette fois-ci au Président de la République, le Pr Alpha Condé, pour lui demander de renoncer une fois pour toutes au fameux projet de nouvelle constitution destiné à rallonger son bail à Sékhoutouréya, avec tous les risques que cela comporte pour lui (en terme d’image), pour la Guinée et pour la sous-région ouest-africaine.

Lire

DPJ : suspendu pour « faute lourde », Malick Koné est remplacé par Aboubacar Fabou Camara

3 décembre 2019 à 20 08 57 125712
Abdoul Malick Koné, ancien directeur central de la police judiciaire

Accusé d’avoir commis une « faute lourde », Abdoul Malick Koné avait été suspendu le dimanche 13 octobre dernier. Dans la soirée de ce mardi, 03 décembre 2019, le président Alpha Condé a nommé Aboubacar Fabou Camara à la tête de la Direction centrale de la police judiciaire (DPJ), en remplacement de Malick Koné…

Nommé Directeur central de la police judiciaire le 19 juillet 2018, en remplacement du commissaire divisionnaire de police Abdoul Gadiri Condé, Abdoul Malick Koné a sauté peu avant l’interpellation de son jeune frère, le vice-maire de la commune de Matam et patron de la jeunesse de l’UFR, Badra Koné. Certains avaient même cité la tentative ratée de cette arrestation comme cause de l’énervement de Sékhoutouréya qui aurait motivé sa suspension.

En tous les cas, Badra Koné a été arrêté, emprisonné, jugé et condamné, avant de bénéficier d’une liberté provisoire de la Cour d’Appel de Conakry, en attendant le verdict qu’on espère plutôt clément. Comme on le sait, ces interpellations des leaders de la société civile et des jeunes de l’opposition sont consécutives au rejet de l’écrasante majorité des Guinéens du projet pouvoir actuel de changer la constitution pour adopter une nouvelle qui permettrait au président Alpha Condé de rester au pouvoir après son dernier mandat.

A suivre !

Lire