Attaque d’un navire en haute mer : quatre suspects arrêtés par la gendarmerie

2 avril 2019 à 19 07 36 04364

Suite à l’attaque d’un navire en haute mer en fin janvier, la gendarmerie maritime et fluviale a réussi à mettre le grappin sur quatre (4) individus soupçonnés en être les auteurs. Ils ont été à la presse dans la soirée de ce mardi 2 avril 2019 au Haut commandement de gendarmerie nationale, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans la nuit du lundi au mardi 29 janvier 2019, le navire Lyan Roon 88, consigné en République de Guinée par la société Tchangui SA, a été victime d’une attaque en mer. Selon l’adjudant-chef Ben Daouda Touré, Commandant de la brigade de recherche de la gendarmerie maritime et fluviale, « aussitôt, nous avons informé le procureur de la République de Kaloum et rendu compte à notre supérieur hiérarchique, lesquels nous ont instruit de faire toute la lumière sur la situation. C’est ainsi que nous avons ouvert une enquête autour de la situation.

Et, nous avons posé des actes de procédures qui nous ont permis d’interpeller quatre des six (6) présumés auteurs. Un a été interpellé à Kamsar, le nommé Mohamed Soumah, alias Don ; Seny a été interpellé à Kolaboui ; le nommé Daouda Camara, dit Cheva à Senya, dans la sous-préfecture de Kolaboui également ; et le quatrième élément, le nommé Dada, a été interpellé dans la circonscription de Siguiri. Donc, les intéressés ont été entendus conformément à la procédure et ils ont été traduits à la justice pour que justice soit faite», a-t-il expliqué.

Revenant sur le mode opératoire des présumés auteurs de l’attaque du navire, l’adjudant-chef Ben Daouda Touré a dit expliqué que c’est aux environs de 23 heures qu’ils ont quitté le quartier Boulbinet pour aller en mer. « Mais, ils ont fait l’attaque vaux environs de 3 heures du matin. Ils ont trouvé le chinois, du nom de Lan Jin Chun, qui était de faction à bord du navire. Comme vous le savez, l’équipage des navires organise des services de garde. Donc, monsieur Lan Jin Chun était de service.

Ces intéressés sont venus, ils ont accosté leur embarcation. Et, trois d’entre eux sont montés à bord du navire. Donc, ils ont donné des coups à monsieur Lan Jin Chun à travers des objets contendants, ils l’ont ligoté, ils ont continué à lui donner des coups. Et, ils ne se sont pas limités là, ils ont posé leur acte criminel. Ils ont ensuite fait l’opération en prenant 10 cartons de gants… Et, ils ont pris également des bouteilles de gaz et des raccords qui permettaient de faire passer le gaz », a-t-il indiqué.

Interrogés, les présumés malfaiteurs ont reconnu s’être rendu dans le navire, mais c’était, disent-ils, pour acheter du carburant. Des arguments démentis par le commandant de la brigade de recherche de la gendarmerie maritime et fluviale. « De toutes les façons, il n’existe pas une plateforme pétrolière en mer. Donc, il n’existe pas une station en mer qui permet aux gens de partir s’en approvisionner et revenir sur la terre ferme. Ce qui reste clair, ce sont des arguments qui ne peuvent pas passer », a-t-il ajouté.

Le préfet maritime, le Colonel N’Famara Diomandé a plaidé pour une synergie d’actions de tous les intervenants dans la sécurité en mer. « Il y a un moment que des actes de ce type se passent dans nos eaux territoriales. Les navires de commerce, les chalutiers font souvent l’objet d’attaques de la part des brigands.

C’est dans ce cadre que nous avons été informés de l’attaque de ce navire qui était venu approvisionner les navires de la société Tchangui, suivie de la mort d’un chinois, ce que nous déplorons. Comme vous le savez, c’est des actes qui ternissent l’image du port de Conakry. C’est pour moi l’occasion d’interpeller toutes les administrations pour qu’on se donne la main, on trouve les moyens pour renforcer la sécurité dans nos eaux territoriales », a lancé le préfet maritime.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Lire

L’OCAD : Deux présumés voleurs arrêtés et  84 Kilos de drogue saisis  par la sécurité à Kaka

13 décembre 2014 à 9 09 24 122412

Présumés banditsCe vendredi 12 décembre 2014, la direction de l’office central anti-drogue (OCAD) a présenté deux présumés voleurs de produits pharmaceutiques et de matériels électroniques aux préjudices de la société ‘’SBN’’ qui a son siège social au quartier Tanènè Yimbaya, et d’une entreprise de construction. A cette occasion, les responsables ont profité également pour présenter 84 kilos de chanvre indien, dans quatre ballons, dont les propriétaires seraient en fuite.

Lire